Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2012

Only the horses by Scissor sisters

New album 'Magic Hour' out 28th May !

Laurence anyways, un film de Xavier Dolan

La Guerre des Chiffonneurs de Thomas Géha chez Rivière Blanche

La découverte de la Rivière Blanche se poursuit tout comme celle de Thomas Géha qui  m' avait tapé dans l'oeil ici.
Tout à l'heure, c'est dans un bon bain de mousse que j'ai terminé la lecture de La Guerre des Chiffonneurs


Le sous-titre annonce : Planètes Pirates 1 et je dois avouer que j'espère un volume deux, puis trois voire plus des aventures intergalactiques du vaisseau Le Vieux Mais Joli Lapin Rose. C'est le moyen de transport de Marcus Mardel et de son compagnon Raugri que nous allons suivre tout au long des 186 pages qui composent ce roman tellement agréable que j'aurais souhaité qu'il soit plus long. 
Au départ, ils sont tous les deux sur une planète étrangère à leurs origines, par ailleurs diverses. Marcus est né Terrien mais a été adopté par une famille influente Jadoine. Quant à Raugri il ressemble à un gros chat, mais ne lui dites pas, il risquerait de se vexer et de redevenir bougon, comme à son habitude. 

Les chapitres s'entrecoupen…

Cochon ville by Sébastien Tellier

Sortie de l'album : le 16 avril 2012

http://www.myspace.com/sebastientellier

Dragon head de Minetaro Mochizuki

Manga d'horreur. Un conseil pour les claustros : passez votre leur chemin !
Lors d'un voyage de lycée, un train déraille sous un tunnel provoquant un terrible accident.
Le manga démarre très fort dès les premières pages : une scène cauchemardesque dans le train : noir complet avec plein de cadavres sur les fauteuils. Quand le jeune Téru se réveille c'est la panique qui s'empare de lui. Est-il le seul rescapé ? Rapidement il s'aperçoit que le tunnel est bouché par des gravas des deux côtés. Comment va-t-il s'en sortir ? Les secours vont-ils le sauver ?
Le point fort de cette série : un très bon scénario qui joue évidemment sur le suspens, l'effroi et l'addiction du lecteur qui osera tourner les pages. C'est un manga étouffant où l'angoisse monte rapidement. Le sentiment de peur des personnages prend différents aspects, à divers degrés et c'est au yoyo que joue le mangaka pour nous soulever le coeur d'un seul coup et nous laisser resp…

On the road by Walter Salles

Sortie dans les salles le 23 mai 2012

http://www.ontheroad-themovie.com/

http://ontheroad-themoviefr.blogspot.fr/


"Sur la route" est paru en 1951. Jack Kerouac avait l’intention de l'adapter lui-même, avec James Dean et Marlon Brando comme têtes d’affiches. Le projet n’aboutit pas. Le documentariste D.A. Pennebaker, un ami proche de l’auteur, s’y intéressa de nouveau dans les années 1960. Puis Francis Ford Coppola acheta les droits en 1979, après avoir fondé Zoetrope. Il proposa la réalisation à Jean-Luc Godard, qui fit le voyage jusqu’à San Francisco mais repartit la veille de rencontrer Dennis Hopper en décrétant qu’il n’y avait plus de route nouvelle aux Etats-Unis. C’est ce que nous avait expliqué en 2010 le réalisateur brésilien Walter Salles, auquel Coppola a finalement confié le projet après avoir vu «Carnets de voyage», son film sur la vie du Che. Plus de trente ans après l’acquisition des droits par Coppola, l’adaptation du roman culte de la «Beat Gene…

Les Trésors de la Rivière Blanche

En 2009, pour fêter les cinq ans de Rivière Blanche, une anthologie se proposait alors d'offrir un panorama de ses publications grâce  aux 14 nouvelles qui composent Les Trésors de la Rivière Blanche.
Je les ai dévorées cette semaine et je dois avouer que j'en suis tout retourné et que j'ai déjà très envie de  lire certains auteurs à travers de plus longues productions. Il y a la nouvelle Planche Contact extraite du recueil qui fait suite à Amok, Zombie Blues, dont nous parlionsici.Ce personnage d'enfant, fugace, qui  passe d'un cliché à l'autre sur cette planche contact me fait encore frissonner aujourd'hui même si je connais son excellent déroulement et sa fin enflammée.
Thomas Géha quant à lui nous emmène dans un voyage rare de science fiction qui me donne très envie de découvrirA comme Alone (cette nouvelle, l' Ere du Tambalacoque, est d'ailleurs téléchargeable gratuitement à partir de cette page grâce à un lien sur la gauche). Nous chroniquero…

Petit-déjeuner de pâques 2012

Aujourd'hui, pour le petit- déjeuner de Pâques :

Confiture Bonne Maman Abricots et Framboises

Thé au Chocolat et aux Epices Kusmi


Microfilm : AF127, le vinyl

Double LP disponible à la vente : ici

Vendredi lecture : Dans la peau d'un jeune Homo + L'innocent de Palerme

Une bande dessinée criante de vérité que j'avais découvert chez Alain.

  Un roman pour ados sur la mafia sicilienne écrit par une écrivain italienne reconnue.
Dans la peau d'un jeune homo - Hugues Barthe - Hachette littératures (2006) L'innocent de Palerme - Silvana Gandolfi - Editions Les grandes personnes (2011)
Vendredi lecture

Rivière Blanche : Nouvel Arrivage

Autant le dire tout de suite, j'ai confiance en Philippe Ward.
Alors quand je lui ai demandé de me proposer le meilleur côté de la science-fiction chez Rivière Blanche et qu'il m'a écrit, tiens, je t'enverrais bien La Guerre des Chiffonneurs, je l'ai pris au mot. C'est ce même texte qui vient d'arriver sur l'Avenue, ainsi qu'un recueil de nouvelles qui offre un panorama, je pense intéressant, des auteurs que propose Rivière Blanche. 
Vous l'aurez compris, sur l'Avenue on se réjouit au maximum de ce nouveau partenariat.
Voici donc, à n'en pas douter, deux trésors que nous découvrirons très vite afin de vous les faire partager.

Vers les lueurs de Dominique A

En 1991, ou était-ce 1992, un jour gris comme aujourd'hui, c'était à Clermont-Ferrand, dans un magasin de disques qui s'appelle toujours Spliff Records, j'ai découvert le premier album de Dominique A. La Fossette est toujours, plus de 20 ans après, dans le meuble où se trouvent tous mes cds préférés, dans la chambre.
Il y avait notamment le courage des oiseaux et l'incroyable écho. Cet écho qui résonnera toujours dans ma mémoire. Bien-sûr, même si la vie a continué, mon chemin s'est peu à peu éloigné de ses compositions, je m'y retrouvais moins et puis sûrement que j'avais envie d'autres choses, d'autres sons, d'autres visages, d'autres mélodies, d'autres paroles aussi. Ses albums suivants me plaisaient, mais pas avec ce sentiment que je retrouve aujourd'hui. Cette grâce infinie qui parfois étincelait dans certains exemples de sa discographie. Mais là, avec vers les lueurs il nous mène même au-delà de tout ce que j'ai entend…