Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

Il y a quelques jours, nous sommes allés à la Cinémathèque, à Paris, pour la fabuleuse exposition Jacques Demy

C'est la Fée des Lilas qui nous a montré le chemin de l'entrée vers cet univers magique.


Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

Alors bien sûr, on entre et là la féerie est partout, documentée et passionnante.

On suit les traces de Jacques Demy et pas à pas on le découvre enfant, adolescent puis adulte, mu entièrement par cette passion folle : le cinéma.

Depuis sa première caméra et ses rêves de gosse.
Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

La magie opère. Nous ne sommes plus à Paris, mais projetés à Nantes, en plein milieu du Passage Pommeray. On avance dans cette vie de cinéma comme entre deux rêves éveillés, forcément très émus. On y croise, entre ces rues tortueuses reconstruites ici, Jeanne Moreau, Catherine Deneuve et tous les personnages interprétés qui nous ont fait rêver, pleurer et surtout désirer.

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

L'invitation au voyage est de chaque instant, de chaque détour. 

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

Et les jeux de mots, chers à Demy, sont très présents.

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

Et puis on avance, ont tourne et à un moment, les enfants comme les adultes sentent l'émotion monter car on on arrive tous devant Un Ruban de rêves.

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

On s'apprête alors nous aussi à sauter dans ce monde onirique tant adoré et Jacques Demy semble nous tenir par la main pour nous rassurer comme il le faisait ici avec sa fée, Delphine Seyrig, dans Peau d'âne.

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

Et quelle salle d'exception que celle consacrée à cet immense film. Il y a les robes, refaites pour l'occasion par Rosalie Varda. Couleurs du temps, couleur du soleil, couleur de lune. Les enfants crient "Han, tu as vu les robes de Peau d'âne!!!" et les larmes montent bien qu'on les retienne parce que maintenant c'est l'âge adulte, elle arrivent et on les laisse faire.

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

Il y a la peau de cet âne bien sûr qui est là, aussi émouvante qu'au premier jour.

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

Et les mots de Jacques Demy qui font sortir le mouchoir.

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

Les adultes rêvent aussi à leur aise, car comme disait Camille Taboulay dans sa lettre ouverte aux Cahiers du Cinéma, il nous a appris à rêver. Alors désormais, comme on sait faire, on en abuse. Et on le suit à travers des projets fous.

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

A travers sa recherche personnelle, celle que l'on mène tous pour comprendre et réinterpréter éternellement sa propre adolescence. Et Nantes, toujours et encore réinventée comme on se réinvente soi-même.

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque


Revoir Violette et François devant Decré avant qu'il ne devienne les Galeries... L'amour comme il ne peut exister qu'à Nantes. Naïf et beau.

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

Il y avait aussi deux superbes costumes de Parking,

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

des bobines de pellicules,

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

des tableaux, 

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

des matelots,

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

Et surtout des mots, les mots de Jacques Demy : inoubliables.

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

Merci à Agnès Varda d'avoir permis tout ce bonheur, cette excellence jusque dans le moindre détail. Il est à noter que la boutique dédiée ainsi que la librairie de la Cinémathèque vous proposent le superbe catalogue de l'exposition ainsi que de très nombreux objets (dont la boîte magnet de bonbons coeur Peau d'âne), des cartes, des affiches, des tasses... Vos rêves les plus fous seront donc tous comblés. Pour vous y rendre, c'est facile, la route vous indique le chemin. Alors jusqu'en mai : Tous à la Cinémathèque!

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque

Pour retrouver nos autres articles sur Jacques Demy et ses films, rendez-vous ici ou bien ou encore à cet endroit.


Commentaires

Merci mille fois ! un super compte-rendu ! avec un peu de chance je verrai cette expo fin juillet si je passe sur Paris !
gridou a dit…
Je savais qu il y avait une retospective mais pas une expo qui allait avec. Merci pour l'info!
Fabien MORISSET a dit…
Avec joie! Tant que l'on peut partager tout ce que Jacques Demy nous a laissé, le plaisir est pour moi.
roijoyeux a dit…
belle promenade merci pour ceux qui n'auront pas l'occasion d'aller à Paris !
Marcozeblog a dit…
J'ai hésité à y aller mais comme je ne connais que deux ou trois films de lui, je me suis dit que l'expo ne me parlerait pas complètement. Un tort de ma part sûrement ...
Guillome a dit…
ne serait-ce que pour les robes de peau d'ane, elle valait le coup ;)