Double jeu de Jean-Philippe Blondel

Double jeu - Jean-Philippe Blondel - Actes Sud Junior - 2013

Après s'être fait virer de son lycée de banlieue, Quentin atterrit dans un lycée bourgeois pour son entrée en première. Il a du mal à s'intégrer à se faire à ce nouvel environnement où il doit adopter une nouvelle attitude et apprendre les codes de conduite pour survivre. Complètement paumé, il sera aiguillé par “La Fernandez” sa prof de français qui va l’enrôler malgré lui dans une pièce de théâtre “La ménagerie de verre” de Tennessee Williams.

C'est sous la forme d'un journal que nous est raconté ce roman. Quentin y livre ses pensées, ses doutes, son désarrois face à sa vie, sa famille, le milieu d'où il vient dont il a en horreur, son avenir qui ressemble à un épais brouillard.

Sa professeur ne sera pas tendre avec lui mais lui donnera le goût de l'effort, de la persévérance. Elle saura défier son insolence et l'amener à entrevoir son chemin afin qu'il fasse ses propres choix. Si Quentin joue un rôle avec son entourage pour se protéger, il va devoir en endosser un autre sur les planches. Les autres acteurs de la pièce qui l'entourent vont chacun à leur manière l'aider même si cela se fera parfois dans la douleur.

Jean-Philippe Blondel nous offre un rôle secondaire très intéressant avec le personnage d'Heatcliff, un acteur de la pièce. Il va bousculer Quentin et le faire avancer. Présenté comme “bi” il va dérouter Quentin pas tant au niveau de sa sexualité mais par rapport à la perception de l'autre et de soi, des étiquettes que l'on colle. C'est très bien vu et bien amené.

Toutes les thématiques de l'adolescence (qui suis-je ?, à quoi je sers ?, que vais-je devenir ?...) sont passées à la moulinette avec une écriture fluide et imagée. 

Jean-Philippe Blondel sait indiscutablement comprendre les adolescents d'aujourd'hui et nous les raconte de manière simple et direct avec émotion et finesse. L'art comme moyen d'expression et de découverte de soi, le déterminisme social mis en question, le manque de communication avec les parents, les drogues auxquels les ados sont confrontés : autant de thèmes abordés de manière simple et intelligente. 

Pour finir, en citant des passages magnifiques, Jean-Philippe Blondel donne envie de lire la pièce de théâtre que nous avions découvert au printemps dernier. N'hésitez pas à la découvrir si ce n'est déjà fait !

La ménagerie de verre - Tennessee Williams - 10/18

Double jeu - Jean-Philippe Blondel - Actes Sud Junior - 2013
La ménagerie de verre - Tennessee Williams - 10/18 

Du même auteur sur ce blog : Au rebond
 


Commentaires

In Cold Blog a dit…
A mon humble avis, Blondel n'est jamais aussi bon que quand il écrit pour la jeunesse.
Comme j'aurais eu envie d'avoir une fois dans ma scolarité une(e) prof comme La Fernandez !
Comme toi, ce roman m'a donné envie de relire La ménagerie de verre.
il faudrait que je lise Blondel en "adulte" pour comparer. Au lycée j'ai eu une prof qui s'en rapprochait de "la Fernandez". Ces profs qui savent chercher et trouver la petite étincelle en chacun de nous pour nous donner le déclic...Bien content si cela t'as donné envie de relire une pièce de théâtre de T. Williams :)
Homo.Libris a dit…
La ménagerie de verre est un bijou J'ai eu la chance de voir cette pièce avec l'excellente Romane Bohringer il y a une dizaine d'années !
Le commentaire de Guillome donne envie de lire ce livre...
j aurais aimé voir cette pièce de théâtre !!! merci pour ta visite! guillome