Marcos Valle - Samba Demais




En 1964, son premier album, Samba Demais, porte ce blondinet aux yeux clairs au sommet des passages sur les radios, au Brésil et aux Etats-Unis. Marcos Kostenbader Valle est un pur "carioca" (de Rio), tombé à 17 ans dans un bouillon de culture d'où sortira la bossa-nova. Le jazz est là, la samba toujours, le rock-yéyé de la "jovem guarda" est en train de déferler et de s'élargir à la soul.

Marcos Valle a de quoi séduire les Américains du Nord. Comme Antonio Carlos Jobim, il participe à l'expansion de la musique brésilienne vers les Etats-Unis, en s'acoquinant avec le meilleur prosélyte de l'époque, Sergio Mendes, avec qui il joue en 1965 et 1966, le temps d'installer la fraîcheur sud-américaine, les rythmiques de la samba balancée de bossa, et cette incontournable modernité brésilienne des années 1960, qui résista au coup d'Etat militaire de 1964.(source)

Samba Semais - tracklist
1 Vivo sonhando (Tom Jobim)
2 Amor de nada (Paulo Sérgio Valle, Marcos Valle)
3 Moça flor (Luiz Fernando Freire, Durval Ferreira)
4 Canção pequenina (Pingarilho)
5 Razão do amor (Paulo Sérgio Valle, Marcos Valle)
6 Tudo de você (Paulo Sérgio Valle, Marcos Valle)
7 Sonho de Maria (Paulo Sérgio Valle, Marcos Valle)
8 Ela é carioca (Tom Jobim, Vinicius de Moraes)
9 Ilusão à toa (Johnny Alf)
10 Ainda mais lindo (Paulo Sérgio Valle, Marcos Valle)
11 E vem o sol (Paulo Sérgio Valle, Marcos Valle)
12 A morte de um Deus de sal (Roberto Menescal, Ronaldo Bôscoli)

Commentaires

Lewerentz S a dit…
Je ne connais pas du tout, mais j'aime assez; je vais voir si je trouve le disque. merci.
Guillome a dit…
nous non plus jusqu’à aujourd'hui ! le cd est ressorti cette année pour les 50 ans de la bossa nova à travers une collection "bossa nova 50 years" qui réédite des albums originaux de l'époque.
Elodie Bonnafous a dit…
Ben alors les garçons ? Il se passe quoi avec le Brésil ! ;-)
Guillome a dit…
hé hé hé ! prochaine destination ? Et un repas avec Ricardo fait le reste ;) t'aime ?
joseph a dit…
le Brésil est très en vogue en Belgique depuis une certaine euphorie autour de " Diables" footeux, dont un certain Hazard a bien profité des centres d'entrainement français , c'est aussi cela l'Europe ! et la musique sud américaine a tant de charmes...
Guillome a dit…
nous pas tout comprendre Joseph, mais on est plutôt troisième mi-temps avec une bande son bossa nova en arrière fonds ;)