Chroniques de San Francisco de Armistead Maupin

Chroniques de San Francisco de Armistead Maupin

Fin des seventies. San Francisco, la fureur au coeur et au corps, consomme la libération sexuelle sous des néons tapageurs. Débarquant de Cleveland, la jeune Mary Ann Singleton plante son camp au 28 Barbary Lane, un refuge pour « chats errants ». Logeuse pour le moins libérale, Mme Madrigal règne en douce matriarche sur cette étonnante pension de famille...(4ème de couverture 10/18)

Pourquoi ce roman m'était-il tombé des mains il y a dix ans, alors que je viens de le dévorer cette semaine ? Pas le bon timing sûrement. Pourtant force est de reconnaître que la lecture de ce premier épisode fut très agréable. 

Les chapitres sont courts, alternant entre différents personnages hauts en couleurs. Un découpage de scènettes astucieux et beaucoup de dialogues. C'est drôle, attendrissant, et l'on s'attache très vite à Michael, Mary Ann ou encore cette fantastique Mme Madrigal. Ces personnages sont certes caricaturaux mais là ou Armistead Maupin est doué c'est qu'en quelques pages seulement, il arrive à brosser des personnalités bien dessinées. Avec son écriture vive et légère, cela lui permet d'aborder une multitude de sujets plus ou moins sérieux ou graves (adultère, solitude, maladie, sexualité, travail...). Il a aussi ce talent, celui de tisser des liens entre les personnages de manière fluide et rapide.     

Ecrit en 1978, il revêt aujourd'hui un côté presque documentaire sur le San Francisco des années 70 (notamment les pratiques New-age à gogo). Les Chroniques de San Francisco sont considérées par beaucoup comme un classique de la littérature gay. Comme le souligne très justement Christopher Bram dans son essai Les anges batailleurs, le succès du roman vient aussi parce son écrivain a su toucher un lectorat plus large que le public gay, en introduisant un personnage homosexuel (Michael) parmi d'autres personnages hétéros ou bisexuels, le plaçant au même niveau que les autres, dans la normalité tout simplement.   
Ces Chroniques, c'est comme une bonne série TV (les éditions 10/18 ne s'y sont pas trompés dans le relookage de leurs couvertures il y a quelques années) , on a qu'une envie, c'est de connaître la "saison 2" : Les nouvelles chroniques de San Francisco. Et puis ces romans ont d'ailleurs été adaptés pour la télévision (je suis preneur de vos avis sur cette série).

J'aurais aimé découvrir cette série plus tôt dans ma vie, ayant le plaisir et l'impatience d'attendre la parution de chaque livre. Alors faut-il engloutir les 8 tomes disponibles en français d'un seul coup ? (le nouvel épisode étant paru en janvier : The days of Anna Madrigal, allez faire un tour au passage chez In cold blog qui en parle). Une question d'appétit me direz-vous ?   

Commentaires

In Cold Blog a dit…
La structure plus dynamique de ce(s) premier(s) tome(s), comme tu le sais, est due à la publication des Chroniques sous forme de feuilleton dans le journal local. Le rythme sera un chouia différent vers le 5e/6e tome (mais restera toujours alerte, je te rassure ;) )

Lire les huit tomes traduits d'affilée ou par à-coup, that's the (BIG) question !
Le frein, c'est toujours cette crainte d'une éventuelle indigestion qui te dégoûte à jamais et te fasse passer de façon irréversible l'envie de poursuivre... Pourquoi ne pas commencer par enquiller le second tome (ou la saison 2 si je veux parler "marketoche") et tu verras où tu en es de ton envie.
Avec le recul, je me dis que c'est peut-être cette boulimie qui est à l'origine du coup de mou que j'avais ressenti autour du 3e ou 4e tome....

Quant à la série TV (qui ne couvre que les trois premiers tomes si j'ai bonne mémoire), elle vaut surtout si tu as lu et aimé les romans.
j'avais oublié ce détail (feuilleton) qui a donc son importance ;-) je viens de commencer le tome 2. je poursuis donc sur ma lancée...et je pense alterner avec d'autres lectures...ce sera peut-être plus sage ! merci pour les précisions sur la série tv. pourquoi n'ont-ils pas continué ? manque d'audience ? acteurs qui ne veulent plus tourner ?

en tous les cas, les deux compères de l'Avenue se régalent et ne manqueront pas une fois les 3 tomes engloutis de jeter un coup d'oeil à la série. (Guillome)
BiblioMan(u) a dit…
Je me souviens de l'engouement lors de la sortie en librairie. Tout le monde en parlait, les demandait... C'est vrai que le rythme change à partir du 5ème, mais je m'étais régalé de bout en bout. Quant à la série, je n'ai pas encore osé aller voir.
pour l'instant (je débute le tome 2) je me régale. Tu dis n'avoir pas osé voir la série...peur d'être déçu ? préfères tu garder l'image que tu t'es fait des personnages ? de mon côté j'ai peur qu'ils fassent trop clichés...à voir donc.
manU B a dit…
Une série que j'ai beaucoup aimée, je les ai tous lu. J'aime l'ouverture d'esprit et la tolérance qui s'en dégage.
Je lirai aussi le prochain tome consacré à Mme Madrigal. D'ailleurs, je vais de ce pas lire le billet d'ICB que je n'ai pas vu passer ! :)
Une ouverture d esprit, tu m étonnes !!! Je pense que tu ne pourras au apprécier le billet de Laurent qui te donneras plus au envie ! Bon we !!!
LN a dit…
Autant j'avais été séduite par le premier tome de la série, autant les 2 suivants m'avaient un peu déçue. Mais j'ai tout de même bien envie de découvrir la série télé pour voir :-)
j'en suis à la fin du deuxième volume et je suis toujours aussi accro. Certains personnages gagnent en profondeur. Quant au scénario il devient parfois improbable mais cette fois-ci je pardonne volontiers à l'écrivain !
Fabien MORISSET a dit…
Merci de m'avoir redonné envie de relire ces chroniques qui me parlent plus aujourd'hui qu'il y a 15 ans!
Sandrine a dit…
Je les ai lues il y a un moment maintenant d'affilée et du coup j'ai un peu laché les derniers "épisodes" mais c'est un sentiment général d'immense plaisir qui ressort de ces chroniques. Je me laissera bien tentée par le dernier tome.
j'en suis au tome 3, toujours aussi accro. Mais je pense faire une pause après car j'ai peur de l'indigestion ;) merci pour ta visite !
roijoyeux a dit…
J'ai découvert via le blog de Renaud et j'ai bien accroché j'ai lu les 3 premiers tomes mais en ce moment je fais une pause avec San Francisco je suis passé à un autre livre qui se déroule sur Grenoble !!
Guillome a dit…
roijoyeux : changement radical de destination ;-) ! tu me donnes envie de reprendre où je me suis arrêté, c'est à dire au tome 4.