Yann Andréa Steiner n'est plus, mais il restera éternellement "L'Homme Atlantique"

"Je voudrais parler de ça: ces seize années entre l'été 80 et le 3 mars 1996. Ces années vécues avec elle. Je dis elle. J'ai toujours une difficulté à dire le mot."

Ainsi parlait Yann Andrea qui vient de disparaître. Pour le centième anniversaire de la naissance de celle qu'il avait tant aimée, Marguerite Duras. Ces années aussi pendant lesquelles j'ai découvert son oeuvre à elle donc et comment la vie en a été changée pour toujours. RIP Yann Andrea. Et merci d'avoir insufflé tant d'énergie créatrice dans la vie de cette femme, de cette visionnaire de génie, de cette idole infinie, pendant ces années-là.





Commentaires

manU B a dit…
Je me souviens avoir lu et beaucoup aimé "Cet amour-là"...
Fabien MORISSET a dit…
Et puis son complément : MD.

Sublime, forcément sublime.