François Truffaut à la Cinémathèque

Petite virée parisienne la semaine dernière où nous sommes allés voir l'exposition consacrée à François Truffaut à la Cinémathèque française.

A peine avons nous pris l’ascenseur pour le 5ème étage qu'une personne monte avec nous...qui n'est autre que le directeur général de la Cinémathèque, Serge Toubiana (bien envie de lui dire quelques mots...mais nous restons finalement silencieux...^^) qui prendra plaisir à déambuler parmi les visiteurs.


Sans vouloir commenter chaque pièce de l'exposition, voici quelques photos prises lors de notre visite. Les 400 coups sont évidemment mis à l'honneur. Les documents d'archives sont nombreux. 


Certains émouvants. On sourit à la lecture de la lettre manuscrite de quelques lignes seulement de Jean-Pierre Léaud, alors âgé de 14 ans écrivant à François Truffaut lui demandant de faire un bout d'essai dans son prochain film.

Affiche japonaise des 400 coups à l'entrée de la librairie de la Cinémathèque
Reconstitution du bureau de François Truffaut
L'exposition débute par une par une multitudes de photos de films du réalisateur et une vidéo projetée en boucle très brève : "Fabienne Tabard, Fabienne Tabard, Fabienne Tabard..." extraite de Baisers volés. Le visiteur est directement mis dans l'ambiance...

Un recoin de l'exposition (trop petit à notre goût) consacré aux bandes originales des films avec de nombreux vinyles originaux. Un petit regret concernant la musique donc, dont le travail de documentation aurait pu être davantage exploité. On se rattrapera avec l'excellent coffret Le monde musical de François Truffaut.

Photographie extraite de La peau douce
Documents d'archives - La mariée était en noir adaptation du roman de William Irish

Une partie de l'exposition est évidemment consacrée à une des thématiques phares de Truffaut : les passions amoureuses. A travers les actrices telles que Jeanne Moreau, Catherine Deneuve, Françoise Dorléac, Isabelle Adjani, Claude Jade...avec de nombreuses photos de tournage.

L'exposition ne manquera pas de s'arrêter sur les interviews de Truffaut avec le maître du suspense Alfred Hitchcock qui donnera naissance au livre Le cinéma selon Hitchcock (qu'il faut vraiment que nous nous procurions rapidement !). Une vidéo nous montre aussi le discours de François Truffaut récompensant en 1979 Alfred Hitchcock pour l'ensemble de sa carrière à l'American Film Institute. 

Photo source
L'exposition aborde aussi le travail du réalisateur et notamment ses début en tant que critique dans la revue Les cahiers du cinéma.

L'heure et demi de visite passe très (trop) vite...L'exposition aurait pu évidement être plus longue, chaque film ayant un potentiel important à exploiter...

Les néophytes comme les amateurs de Truffaut devraient s'y retrouver. Ses films seront à redécouvrir cet hiver sur l'Avenue. Nous vous recommandons pour ceux qui veulent découvrir le réalisateur l'ouvrage passionnant François Truffaut d'Antoine de Baecque et Serge Toubiana ainsi que François Truffaut au travail de Carole Le Berre.  

Commentaires

Yv a dit…
J'ai profité du cinéma de minuit et du cycle Truffaut pour (re)voir Les deux Anglaises et le continent (j'ai raté les autres) un très beau moment...
From the avenue a dit…
un cycle Doinel est prévu prochainement sur l'Avenue ;-)
Silvano a dit…
"Les deux anglaises...", quel ennui ! Ce n'est que mon avis. L'exposition est à mon programme des prochains jours. Joli billet, merci.
From the avenue a dit…
ah les goûts et les couleurs... "Les deux anglaises" ne figurent pas dans notre top 5 de sa filmographie. Une préférence pour "La peau douce". N'hésite pas à revenir pour nous donner ton avis sur l'expo !
Jérôme Jukal a dit…
"Vivement dimanche !", "Jules et Jim", "les 400 coups", ou même "la sirène du Mississipi"... "L'homme qui aimait les femmes" ou "la chambre verte" sans parler de... Décidément Truffaut aura marqué une époque. Et le "Hitchcock/Truffaut" est effectivement incontournable.
Tout cela et votre article donnent envie de se programmer cette expo. Mais je ne suis pas parisien...
manU B a dit…
Rahh les veinards !! :)
J'ai regardé La Peau douce l'autre soir, je ne l'avais jamais vu.
Merci du partage !
From the avenue a dit…
Effectivement Jérôme, Truffaut a marqué son époque et aujourd'hui encore...Nous aurions aimé (mais le temps nous a manqué) nous faire une séance ciné à la cinémathèque ;-)
From the avenue a dit…
ManU, la peau douce a une place particulière pour moi, Françoise Dorléac y est sublime, Jean Desailly très émouvant.
Sorel a dit…
Hello, j'ai prévu d'y aller la semaine prochaine. Je connais très mal la filmographie de Truffaut. Ca me donnera sûrement envie de voir ses films. Bon concert de Daho ;)
Guillome a dit…
ah super ! tu devrais te régaler alors. Il y a 10 ans quand j'ai découvert sa filmographie, je me suis "gavé" ;) bon sinon le concert approche (c'est pour le 29) tu y vas cette semaine à l'Olympia non ? tu me diras ce que tu en as pensé, hein ?!
Cristina G a dit…
Wahou quelle chance ! Merci beaucoup de ce partage riche d'infos et de photos...

manU tu as les boules hein ?? ;-D

mdr

Guillome a dit…
Christina, ce fut un vrai plaisir cette expo, mais je ne vais pas en rajouter pour ne pas enrager certains ^^