Accéder au contenu principal

L'essentiel de François de Roubaix

A l'occasion du 40ème anniversaire de la disparition de François de Roubaix : L'Essentiel de François de Roubaix

Un nouveau cd de la superbe collection Ecoutez le cinéma bientôt sur l'Avenue...



A l'occasion du 40ème anniversaire de la disparition de François de Roubaix : L'Essentiel de François de Roubaix

Pionnier du home studio, poète de l'électronique, sans cesse samplé et remixé par les nouvelles générations, François de Roubaix a marqué de son empreinte une décennie prodigieuse (1965-1975), avec plusieurs bandes (très) originales, associées à des comédiens comme Delon, Ventura ou Belmondo : Les Grandes gueules, Les Aventuriers, Le Samouraï, Dernier domicile connu, La Scoumoune…
Sa griffe mélodique et harmonique unique, il la met au service des films de Robert Enrico et José Giovanni, qui exaltent la camaraderie virile, l’âpreté des sentiments, les grands espaces.


Après lui avoir consacré plusieurs éditions intégrales, la collection Ecoutez le cinéma ! est fière de lui consacrer une anthologie miraculeuse, à l'occasion de ce quarantième anniversaire : une sorte de synthèse ultime, qui réunit la quintessence de François de Roubaix, avec ses standards (de Chapi Chapo au Vieux fusil), des inédits (Far from Dallas), une relecture inspirée (Les Secrets de la mer rouge) par le propre fils du compositeur, Benjamin de Roubaix.(source)

Autres articles sur François de Roubaix :
Fred Pallem & le Sacre du Tympan présentent François de Roubaix
François de Roubaix : un portrait au présent 
François de Roubaix et son monde électronique 

Autres articles sur la collection Ecoutez le cinéma :

Commentaires

manU B a dit…
Merci pour cette piqûre de rappel !
J'aurai été incapable de qui était François de Roubaix alors que je connais bon nombre de ses créations...
Guillome a dit…
@ManU : depuis quelques années, nous découvrons ou revoyons les films dont il a réalisé la musique avec un grand plaisir, et du coup pas forcément pour le film mais pour la musique en elle-même !
dasola a dit…
Bonsoir Guillome, merci pour cette info. François de Roubaix était un compositeur de talent trop tôt disparu, il avait une trentaine d'années. Je me rappelle surtout de la musique du Vieux Fusil. Bonne soirée.