La femme-serpent de Kazuo Umezu

 La femme-serpent - Kazuo Umezu - TRaduit du japonais par Miyako Slocombe - Editions Le Lézard noir - 2017.

Notre première rencontre avec Kazuo Umezu, considéré comme le créateur et le maître du manga d'horreur, remonte à notre lecture de L'école emportée en 2004. 

Glénat a continué après cette série culte à publier Baptism en 2006. Et puis plus rien. Il faudra attendre presque dix ans avant que Le lézard noir publie pour notre plus grande joie un premier recueil de nouvelles horrifiques avec La maison aux insectes en 2015 et Le vœu maudit en 2016.

La femme-serpent (Hebi onna, son nom original) publié entre 1965 et 1966 fut le premier grand succès de l’auteur.  Le recueil publié aujourd'hui en France en ce début d'année regroupe trois histoires liées entre elles. Le Lézard noir, comme à son habitude, nous offre un bel objet soigné, de 320 pages.

Une maison perdue au milieu de la campagne japonaise du début du siècle dernier. Une vieille légende, encore très présente dans l'esprit des habitants circule : une créature maléfique à la fois femme et serpent assoiffée de sang et de vengeance. Elle rode et s'approche dangereusement de petites filles innocentes. Le décor est posé. 

 La femme-serpent - Kazuo Umezu - TRaduit du japonais par Miyako Slocombe - Editions Le Lézard noir - 2017.

Je m'imagine, gamin, découvrant ces histoires. J'aurais gravement flippé, aurais été terrorisé, voire fasciné. Umezu prend un malin plaisir à malmener et à faire subir les pires angoisses et des peurs viscérales à ces pauvres fillettes au visage rond, poupon, aux grands yeux à la Candy et avec de beaux nœuds dans les cheveux. Cela ne les empêcheront pas d'affronter cette créature qui bientôt se transformera sous leurs yeux. 

Certaines scènes sont impressionnantes, notamment lorsque la femme-serpente rampe pour attraper sa proie, et ouvre grand sa bouche.

Délicieusement horrifique.

 La femme-serpent - Kazuo Umezu - TRaduit du japonais par Miyako Slocombe - Editions Le Lézard noir - 2017.

Pour terminer, l'éditeur sortira en mars prochain, une autre série Je suis Shingo. Nous sommes impatients. 

Un article à découvrir pour La maison aux insectes et Le vœu maudit.

La maison aux insectes le lézard noir 2015
le voeu maudit le lezard noir 2016
 
La femme-serpent - Kazuo Umezu - Traduit du japonais par Miyako Slocombe - Editions Le Lézard noir - 2017.


Commentaires

Jérôme a dit…
PAs mon genre ce type de manga horrifique mais Le Lézard noir publie aussi "Le vagabond de Tokyo", une série que j'adore !
Guillome a dit…
@Jérôme : Le vagabond est sur nos étagères mangas !!
Fabien MORISSET a dit…
J'adore Umezu! Vive le Lézard Noir et le vagabond de Tokyo aussi. Les choix éditoriaux de Stéphane Duval sont brillantissimes.