La chambre d'ami de James Lasdun


La chambre d'ami est présenté comme un huit clos pervers. Hormis Françoise Sagan que je n'ai jamais lu, les références à Patricia Highsmith et Claude Chabrol mentionnées en 4ème de couverture ne sont pas usurpées.

Charlie, un riche banquier accueille son jeune cousin, Matthew le temps d‘un été dans sa maison de vacances. Bientôt, Matthew découvre un secret concernant Chloé, la femme de Charlie, qu'il aurait préféré ignorer. De conjectures en projections fantasmatiques, Matthew, fin observateur des allers et venues de leurs hôtes, se retrouve comme piégé dans cette maison dont la piscine ne saurait rafraîchir la tension et le mal être qui s'emparent de lui.

Matthew m’a rappelé par certains aspects Tom Ripley, le personnage emblématique des romans de Patricia Highsmith, et ce pour mon plus grand plaisir.

Même il ne se passe pas grand chose de transcendant du point de vue narratif, ce n'est pas pour autant que l'histoire est plate et ennuyeuse. Au contraire. Tout est dans l'atmosphère et la tension distillée par petite goutte. James Lasdun brosse le portrait de personnages à la psychologie fouillée, et décrypte subtilement la société américaine d'aujourd'hui. C'est plutôt bien vu. 

L'intrigue se ressert dans le dernier tiers du roman avec un revirement final inattendu (je suis assez crédule comme garçon ;-)). Certains auraient sûrement préféré plus de rebondissements (comme j’ai pu lire dans plusieurs blogs). Moi cela ne m’a pas du tout dérangé. Un roman captivant qui s’oubliera peut-être trop vite, ce qui ne gâche en rien le plaisir de lecture.    

La chambre d'ami - James Lasdun - traduit de l'anglais par Claude et Jean Demanuelli - Editions Sonatine - 2017 

Commentaires

Delphine Olympe a dit…
Je crois qu'Eva l'avait aussi pas mal apprécié, soulignant comme toi qu'il ne se passait pas grand chose, mais que tout résidait dans l'ambiance. Je n'en ferai pas une priorité, mais s'il croise mon chemin...
Guillome a dit…
@Delphine : en tous les cas, je suis content de l'avoir lu ! merci de ta visite.
Wollanup a dit…
Entièrement d'accord avec la chronique.
Guillome a dit…
@Wollanup : contrairement à toi, les 50 premières pages sont passées comme une lettre à la poste ;-)