La cantine de minuit de Yarô Abe

 La cantine de minuit - Yrô Abe -traduction de Miyako Slocombe - Editions Le Lézard noir - 2017

« Mon restaurant est ouvert de minuit à sept heures du matin environ. On le surnomme "la cantine de minuit", mais pour certains c'est plutôt "la cantine de l'aube" ». Présentation éditeur

Quelle belle découverte ce manga !

29 nuits, 29 chapitres où l'on suit avec délice la vie des clients de ce restaurant dans lequel on rêve d'aller y manger un morceau après lecture. Tout le milieu interlope y pose ses valises le temps d'un repas pour souffler, terminer ou commencer sa journée. Heureusement que le patron sait tout cuisiner pour satisfaire sa clientèle hétéroclite! 


Curry japonais - Instagram Le Lézard Noir

A chaque chapitre, une cuisine simple mais néanmoins goûteuse, préparée sous les yeux du client...et ça donne l'eau à la bouche! Pendant ce temps là, on suit les histoires et les anecdotes savoureuses, drôles, attendrissantes, tristes de chacun et chacune. 

Les clients (dont certaines trognes sont irrésistibles) s'émerveillent devant leur plats, les mangent avec beaucoup de gratitude et de reconnaissance, n'hésitant pas à les partager avec leurs voisins. Pour eux, certains plats sont de vraies madeleine de Proust. Les histoires personnelles prennent alors une valeur particulière et rendent les personnages véritablement attachants.

Instagram Le Lézard Noir

L'ouvrage finit par ces quelques mots qui je l'espère vous donneront envie de rentrer dans cette cantine unique ! :

Ceux qui sont fatigués d'accumuler les heures sup'...
Ceux qui pleurent d'un chagrin d'amour...
Ceux qui dépriment de ne pas voir leurs rêves se réaliser...
Ceux qui ont oublié la joie du quotidien...
Ceux qui sont submergé de travail...
Ceux qui ont un supérieur tyrannique et qui ont besoin de vider leur sac...
Ceux qui sont euphoriques tellement il se sentent heureux...
Tout le monde vient se remplir la panse,
Tout le monde vient se remplir le cœur
Tout le monde repart avec le sourire de ce petit restaurant réconfortant situé dans un recoin de la ville.

A lire aussi le très bel avis du blog Lectures sans frontières que je rejoins à 100 %.

La cantine de minuit - Yrô Abe -traduction de Miyako Slocombe - Editions Le Lézard noir - 2017

Commentaires

Les derniers mots sont d'une telle justesse concernant cette cantine ! Ravie de trouver un autre billet enthousiaste sur ce manga qui vaut vraiment le détour. Les photos Instagram me font saliver ! Une cuisine simple mais appétissante (et certainement savoureuse), c'est exactement ça !
Jérôme a dit…
Je finis le 5ème tome du vagabond de Tokyo chez ce même éditeur et j'enchaîne avec ce manga qui a vraiment tout pour me plaire !
From the avenue a dit…
@A girl from earth : il me reste à économiser pour partir au Japon et me réfugier dans cette cantine ;-)

@Jérôme : je me suis arrêté au deuxième tome du vagabond. Allez savoir pourquoi...hâte d'avoir tes impressions de lecture pour ce premier tome ! bonnes vacances à toi si c'est le cas.
le Bison a dit…
Ça me donne envie. Faim et Soif. Le trait n'est probablement pas le même, mais cela me fait penser au gourmet solitaire de Jiro Taniguchi. Le genre de manger que j'apprécie pour ces flâneries (culinaire et autres) dans les terres japonaises.
From the avenue a dit…
@Le Bison : le dessin est très différent de celui de Taniguchi. Le thème est commun mais sinon rien à voir. J'ai aimé les deux au passage. Bon appétit !
le Bison a dit…
Je voulais écrire, "le genre de manga que j'apprécie", mais tout le monde aura certainement compris... que je devais avoir faim...
From the avenue a dit…
@Le Bison : toi pas manger manga ^^