Gun crazy de Joseph H. Lewis


La fin de l'année 2017 a été l'occasion de revoir un de nos films noirs préférés : Gun Crazy (Le démons des armes). 

A la fois film culte des cinéphiles et souvent méconnu, le film est un chef d'oeuvre du genre, notamment de par ses personnages, sa narration et certaines scènes (un plan séquence d'un hold-up tourné en une seule prise et un final magistral). 

Ce film datant de 1950 est un bonheur à revoir dans son édition blu-ray. Le coffret proposé en France est un très bel objet renfermant un blu-ray, un DVD et un excellent livre signé Eddie Muller, spécialiste du film noir. Ce livre de 220 pages retrace l'histoire tumultueuse du film avec de nombreuses archives d'époque. C'est tout simplement passionnant.

Peggy Cummings
Peggy Cummings (1925 - 29 décembre 2017) l'actrice magnétique du film 



L'histoire :
Pris en flagrant délit de vol d’arme à feu, le jeune Bart est éloigné par la justice de sa famille et de ses amis pour être envoyé dans un centre spécialisé pour adolescents délinquants. À sa majorité, Bart est devenu un véritable as du tir, ce qu’il prouvera à ses amis, qu’il revoit enfin après de nombreuses années, en participant à un numéro dans une fête foraine. Il gagne son défi qui l’opposait à Laurie la vedette du show, une experte de la gâchette comme lui, dont les charmes le convaincront de la rejoindre dans sa tournée. La jalousie du patron et amant de Laurie provoquera leur départ de la foire itinérante. Ils décident alors de se marier. Ils mènent un temps la grande vie, puis, sans le sous, Laurie réussira à convaincre Bart que les braquages constituent l’unique moyen pour eux de continuer à vivre selon leurs désirs. Très vite, les braquages deviennent plus audacieux et dangereux. Toutes les polices sont bientôt à leurs trousses.(source)

Par sa vitesse de narration, la violence de ses passions, son réalisme, sa beauté plastique, ses morceaux de bravoure et sa rareté, Gun Crazy a incarné, et incarne toujours, un certain idéal de la série B.(DVDClassik)

La critique de DVDClassik

Le test blu-ray

Commentaires

manU B a dit…
Je ne connaissais pas du tout. On a l'impression de voir Bonnie & Clyde avant l'heure...
Et l'acteur qui me disait quelque chose, c'est parce qu'il a joué dans La Corde d'Hitchcock !
Merci pour la découverte.
Guillome a dit…
@Manu : c'est exactement ça ! Un film précurseur à plusieurs niveaux. A l'époque, les studios ont essayé de noircir le plus possible la femme pour éviter un attachement aux personnages fascinés par les armes à feu...Résultat inverse pour le public qui s'est amouraché de ce duo ! Le casting a eu la préférence pour cet acteur dont la sensibilité et le charisme devait être plus doux que celui de cette femme "démon". La production a même fait l'erreur au dernier moment de changer le titre persuadé de leur réussite : "deadly is the female" (incroyable non ?) le film n'a pas eu le succès escompté et s'est noyé dans les films de l'année. ce n'est que bien plus tard que le film a été redécouvert à sa juste valeur.
manU B a dit…
J'espère avoir l'occasion de le découvrir un de ces jours.