Le secret de Grayson de Ami Polonsky


Aujourd'hui, voici ma deuxième participation  au Challenge contre l'homophobie.

Grayson, élève de sixième est plutôt du genre discret, préférant déjeuner seul au CDI ou rester seul en général. En milieu d'année, une nouvelle élève, Amélia arrive en classe et se noue d'amitié avec lui. Grayson sort peu à peu de sa coquille et finit par prendre le taureau par les cornes en postulant pour un rôle dans une pièce de théâtre que son professeur anime. Mais attention pas pour n'importe quel rôle. Le premier rôle féminin. Dès lors, sa vie change de cap, et il lui faudra toute l'énergie et le courage d'affronter les autres, d'assumer son choix et surtout de vivre tel qu'il le ressent depuis sa plus tendre enfance : être une fille.

Si l'on pouvait facilement redouter que Grayson subisse les moqueries et les brimades de ses camarades masculins notamment, cela ne provoquera finalement pas la tempête à laquelle je m'attendais. Les adultes tout comme la gente féminine autour de Grayson sont plutôt indifférents ou font comme si de rien n'était pour être précis. L'auteur préfère se concentrer sur la manière dont Grayson se questionne vis à vis du regard des autres.

Elle choisit évidemment le théâtre, pour illustrer son propos : l'envie irrésistible mélangée à la peur pour s'affirmer, pour cesser de jouer la comédie avec soi-même.

Pour faire preuve de courage, il faut avoir peur. Le courage, c'est quand on a quelque chose d'important à faire, et qu'on a peur, mais qu'on le fait quand même.

C'est déjà vu mais juste et en même temps assez classique. Le roman reste dans les éternels codes américains de certains livres ou série TV pour ados qui prétendent aborder certains sujets forts sans finalement prendre le risque de les traiter avec le sérieux qu'ils méritent. Le roman souffre de mon point de vue d'un manque de profondeur sur la question du genre ou de la transsexualité. Il l'effleure au final et c'est dommage. A la fin de l'histoire, la pièce de théâtre aura permis à Grayson de lui donner tout le courage dont il aura besoin pour sortir de sa chrysalide. C'est à partir de là que les choses sérieuses commencent. Mais ça, on ne le saura pas.

Je suis donc assez mitigé sur ce roman dont la lecture reste néanmoins agréable et facile. Je serais ravi d'avoir des retour d'ados sur le bouquin.



Merci aux blogs Les lectures de Kévin et Sur ma table de nuit pour l'organisation de cette lecture commune et l'organisation de la 3ème édition de ce challenge.

Le secret de Grayson - Ami Polonsky - Traduit de l'américain par Valérie Le Plouhinec - Albin Michel Jeunesse - 2016

Commentaires