Au-delà des terres infinies de Genyû Sôkyû

Au-delà des terres infinies - Genyû Sôkyû - traduit du japonais par Corinne Quentin - Editions Philippe Picquier - 2008

C'est en cherchant désespérément un livre dans mes étagères (que je n'ai finalement point retrouvé, grrrr....) que je suis tombé sur ce roman lu il y a quelques années déjà. L'occasion de le refeuilleter, d'en relire des passages. Un livre, véritable coup de coeur que je souhaite partager aujourd'hui malgré mes souvenirs un peu flous.
A travers ce roman, Genyû Sokyû invite le lecteur à pousser la porte d'un temple bouddhiste, situé au coeur des montagnes japonaises et de suivre un couple, un jeune bonze et sa femme qui s'en occupent. Leur vie va être bousculée par Madame Ume, une médium, habitante du village qui prédit sa propre mort.

Avec ce livre, j'ai pu découvrir de manière très concrète la vie quotidienne de ce moine (prières, cérémonies, les villageois qui le sollicitent), ses questionnements sur la vie en générale, sur la religion pour lesquels il n'a pas parfois pas de réponses.

J'ai été ému par la manière dont ce couple va être contraint d'une certaine manière à tenter de comprendre et de réfléchir sur la mort qui fait partie de la vie, sur l'acceptation de la mort, sur le passage vers l'eau delà.

Une lecture d'une grande douceur et très apaisante. Un livre loin des clichés du genre étiqueté “100% zen” (avec recette zen attitude à deux balles). Au contraire, une merveille porte d'entrée sur la découverte du bouddhisme et de la compréhension de soi.

Au-delà des terres infinies - Genyû Sôkyû - traduit du japonais par Corinne Quentin - Editions Philippe Picquier - 2008 / poche (2010)

Commentaires

Cristina G a dit…
On fait parfois de belles découvertes sur nos étagères...

Il m'arrive souvent d'oublier que j'ai acheté un livre et quand je tombe dessus c'est un vrai plaisir ^^ :D
manU B a dit…
Rien que la couverture donne envie...
Guillome a dit…
@ Christina : Oui c'est aussi le cas, et je me dis souvent, bon allez cette fois ci arrête d'en acheter, lis ce que t'as chez toi et après on verra...mais c'est peine perdue...;-)

@ ManU : une très belle couverture en effet, c'est ce qui m'a donné aussi envie au départ et puis ce titre magnifique...