samedi, décembre 15, 2018

Jean-Louis Murat - Je me Souviens & live



Une magnifique chanson issue de son dernier album Il Francese, interprété lors de sa dernière tournée à la fin de son concert. Un très beau souvenir à Brest en octobre dernier!

Edition vinyle de l'album Il francese
Edition vinyle de l'album Il francese

jeudi, novembre 22, 2018

Dirty Dancing - 30ème anniversaire



Hier soir sur l'Avenue, grand moment partagé entre amis : Soirée pizza pour l'édition du trentième anniversaire de Dirty Dancing

Ce film édité chez ESC Editions bénéficie d'un nouveau master pour le 30e anniversaire. Il est disponible en DVD et en édition limitée DVD + Blu-Ray depuis le 20 novembre.

Le site et la page Facebook de l'éditeur.

A-t-on besoin de présenter ce film devenu culte pour de nombreux fans et qui a souvent accompagné l'adolescence de nombreux spectateurs ? Pour nous, cela faisait bien 15 ans que nous ne l'avions vu.



Force est de constater que la magie opère toujours et nous transporte dans les années 60. Dirty dancing, c'est une histoire d'amour où le personnage principal féminin (interprétée par Jennifer Grey dans son premier rôle) va connaître ses premiers émois. Surnommée Baby par sa famille, elle va devenir le temps d'un été une femme et ne sera plus jamais "laissée dans un coin" (réplique culte!). Son partenaire, Johnny, incarné par Patrick Swayze y est terriblement sexy pour l'éternité et nous donnerait à tous et à toutes l'envie de se damner. 



Après les succès de Flasdance (1983) et Footloose (1984), Dirty dancing réalisé par des passionnés de danse s'en donnent à coeur joie et va marquer toute une génération. La scène finale sur le tubesque Time of my life fait toujours effet avec une envie irrépressible pour le public de danser.  

Côté réédition, on regrettera que l'image du Bluray ne soit finalement pas bien meilleure que celle du dvd ou de la VHS et qu'un remastering digne de ce nom n'ait pas été entrepris à partir des bandes originales. Mais celles-ci, dues à un minuscule studio, n'étaient peut-être pas exploitables.

Côté bonus, ils sont nombreux.Ils nous expliquent l'incroyable destin du film, si petit au départ avec un budget ridicule et qui a atteint les sommets du box office contre toute attente du réalisateur Emile Ardolino. 

Beaucoup de ces suppléments sont dispensables mais certains nous apprennent des choses surprenantes. Comme le fait qu'il y ait eu une série inspirée du film ou bien encore une suite dans laquelle le héros fait une brève apparition. 

Cette nouvelle édition comporte entre autres des scènes alternatives, scènes coupées, scènes en version longue et un bêtisier (à peine d'une minute!) et les répétitions et essais des acteurs. 

Les fans se régaleront des clips et karaokés (Hungry eyes, She's like the wind, Time of my life) et du quizz interactif.

En somme, ce grand moment d'amour au cinéma fut un immense bonheur et l'occasion de se replonger pour un soir dans cette histoire à la manière des soirées vidéos clubs de l'époque. 


Un grand merci à Cinetrafic de nous avoir permis de découvrir ce film, grâce à l'opération dvdtrafic : "un dvd contre une critique".

Nos autres avis de films avec Cinetrafic, c'est par ici !
 

vendredi, novembre 02, 2018

Un Feng Gong sur l'Avenue...


Lors de notre récente visite à Clisson, nous avons franchi pour la deuxième fois les portes de Mandalia-Music pour choisir un Feng Gong. Nous avons été chaleureusement accueilli par Arnö. Disponibilité, écoute et conseils le temps de choisir cet instrument...à moins que ce soit lui qui nous est choisi...Nous avons installé notre nouveau compagnon musical sur l'Avenue pour notre plus grand bonheur. De grands moments de musique et de méditation nous attendent...

N'hésitez pas vous aussi à découvrir les nombreux instruments de musique intuitive en prenant rendez-vous !



Le 5 juillet 1984, Yogi Bhajan déclarait : « Le gong est très simple.C’est un système inter-vibratoire, le son de la créativité elle-même. Le gong n’est rien de plus, rien de moins. Celui qui joue le gong joue l’Univers. Jouer du gong n’est pas une chose ordinaire. La vibration du gong (en tant que Naad) est à la base de toute la musique, de tous les sons et de tous les mots. Le son du gong est l’atome la Parole. » (source)

samedi, octobre 20, 2018

Jurassic World : Fallen Kingdom


Les dinosaures sont de retour ! Jurassic World : Fallen Kingdom est disponible depuis le 09 octobre chez Universal Pictures, en DVD, Blu-Ray et VOD !

Le site et la page Facebook d'Universal Pictures.

Jurassic World : Fallen Kingdom est un très bon volet de la série, bien  sympathique qui nous a fait vibrer sur l'Avenue! Même si vous n'avez pas vu le précédent film (Jurassic world) ni les trois autres d'avant, pas de problème pour s'immerger dans celui-ci.

Au coeur de ce qui ressemble à une deuxième trilogie, on y retrouve le parc en ruine de l'épisode précédent. Il y a pléthore d' animaux en liberté qui sont proches de l'extinction à cause d'un volcan qui reprend du service sur l'île.

Entre le feu et l'eau, les aventuriers vont tenter de sauver leurs chères créatures promises à l'oubli sauf si... Avec l'aide d'un riche investisseur ainsi que la passion de deux défenseurs de la cause, un plan en chasse un autre et le film part sur les charbons ardents.



Le rythme trépidant du début laisse ensuite place à une histoire plus lente qui met du temps pour faire comprendre que le monde court à sa perte à cause des guerres et de la malveillance humaine. Les dinos rescapés ainsi que ceux fabriqués et modifiés par l'homme, rendent avides les puissants qui veulent s'accaparer ces animaux. Ces derniers veulent s'en servir pour que ces nouveaux dinosaures d'une nouvelle génération deviennent rapidement des armes de destruction massive afin d'avoir la main-mise sur la planète. 



Ce nouvel épisode a le mérite de revenir aux origines de ce qu'a été le projet initial de John Hammond (le créateur du premier parc d'attraction dans Jurassic park, 1993), de revenir sur la catastrophe du dernier parc d'attraction qui mettait en scène des dinosaures génétiquement modifiés (Jurassic World, 2015) et de proposer un scénario intéressant permettant de rebooster notre intérêt et la licence "dinos". On a même droit au retour du personnage de Ian Malcolm (Jurrasic park) au début du film et cela pour notre plus grand plaisir.

Alors oui, c'est bien sûr et avant tout un film spectacle avec des effets spéciaux attendus (on en prend plein les yeux dès le début) qui fonctionne très bien. Et on n'échappera pas au baiser hollywoodien. Un film léger, divertissant, parfait pour bien débuter le weekend. Voire les vacances pour certains!



-le meilleur de l'action en 2017


Un grand merci à Cinetrafic de nous avoir permis de découvrir ce film, grâce à l'opération dvdtrafic : "un dvd contre une critique".

Nos autres avis de films avec Cinetrafic, c'est par ici !

samedi, octobre 06, 2018

Une douce lueur de malveillance de Dan Chaon

Une douce lueur de malveillance de Dan Chaon - Traduit de l'américain par Hélène Fournier - Albin Michel - 2018
Dustin Tillman est psychologue à Cleveland. Une partie de sa famille a été assassinée pendant son enfance et son frère adoptif a été condamné pour ce crime. Celui-ci est finalement innocenté. Dustin s'intéresse alors aux crimes non élucidés de la région, notamment une série de disparitions dont lui parle un de ses patients, Aquil Ozorowski, ancien policier. Dustin se passionne pour cette affaire. (voir aussi la présentation de l'éditeur)
La quatrième de couverture et le titre de ce roman de cette rentrée littéraire avaient piqué ma curiosité. Les avis sur la blogosphère que j'ai pu lire étaient plutôt élogieux. Je m'en vais à mon tour vous laisser un bref avis sur ce livre que j'ai aimé, qui ne m'a pas laissé indifférent. Mais dont j'ai du mal à retranscrire mes impressions, même quelques semaines après lecture. Bref, je me lance...
Ce roman est foisonnant aussi bien sur le fond que sur la forme. De par ses personnages et ses époques qui se croisent tout d'abord. Mais attention, l'auteur prend le soin de ne pas perdre son lecteur. En tous les cas, cela a fonctionné pour moi.  
La lecture est addictive, parfois déroutante et originale par son parti pris stylistique qui fait écho avec la psychologie du personnage principal, celui du père. Un homme qui perd pied et dont la reconstitution d'un événement traumatisant le mène à sa perte. 
Un livre foisonnant aussi par les nombreux thèmes qu'il brasse tout en prenant soin de garder en ligne de mire son intrigue. Dan Chaon pointe du doigt avec intelligence une certaine Amérique violente, paranoïaque et schizophrène. C'est tout simplement brillant.
Premier roman que je lis de cet écrivain. Et j'ai bien envie de continuer son recueil de nouvelles Parmi les disparus.
Une douce lueur de malveillance de Dan Chaon - Traduit de l'américain par Hélène Fournier - Albin Michel - 2018



jeudi, octobre 04, 2018

lundi, octobre 01, 2018

Landfall d'Ellen Urbani

Landfall d' Ellen Urbani - traduction de Juliane Nivelt - Editions Gallmeister - Sortie dans la collection de poche Totem le 04 octobre 2018.
Août 2005, l'ouragan Katrina se déchaînait sur la Nouvelle-Orléans. Quelques jours après, Rose et sa mère décident d'apporter leur aide en chargeant leur voiture de vêtements et de nourriture...mais elles ont un accident en percutant une jeune fille qui décède sur le coup. La mère de Rose aussi. Rapidement, Rose décide de retrouver les traces de cette jeune fille...car dans les rares objets lui appartenant, figurait une page d'annuaire téléphonique avec le nom de Rose. Simple coïncidence ? Pa si sûr. S'en suit une quête de la part de Rose, vitale qui la mènera plus loin qu'elle ne l'imaginait.

N'ayant rien lu sur cette catastrophe et vu très peu d'images à l'époque, j'ai découvert cette catastrophe et ses conséquences immédiates. Tel un reportage, Ellen Urbani nous emmène au cœur de cet ouragan dévastateur. Comme elle le précise à la fin de son roman, elle s'est beaucoup documenté et a recueilli de nombreux témoignages pour bâtir son histoire. Cela se ressent, et c'est bien fait. C'est captivant, bouleversant. 

Au delà de ce reportage, c'est une véritable fiction qu'elle construit avec deux histoires en parallèle. Deux couples de personnages : mère et fille dont les histoires vont se répondre par écho, par ricochet. Le lecteur suivra l'ouragan, entrecoupé d'allers-retour dans le temps de la vie de ces femmes. Elles sont fortes, courageuses, combatives. De beaux portraits. Des destins de vie émouvants, d'une grande crédibilité. C'est d'ailleurs le point fort de ce roman. On y croit. Se relever des épreuves que la vie nous envoie n'est pas toujours facile. Mais il faut avancer, survivre, savourer cette vie unique. L'ouragan nous le rappelle. Ellen Urbani nous le prouve avec justesse, sensibilité et talent. 

Ce fut aussi le cas lorsqu'elle a parlé de son livre à l'occasion d'une rencontre littéraire que j'ai eu la chance et le plaisir d'organiser dans la médiathèque dans laquelle je travaille. Ellen Urbani est personne accessible, chaleureuse et très humaine.  

Landfall d' Ellen Urbani - traduction de Juliane Nivelt - Editions Gallmeister - Sortie dans la collection de poche Totem le 04 octobre 2018.

jeudi, septembre 27, 2018

Dolorès - Jean-Louis Murat - édition vinyle (2018)

Dolorès - Jean-Louis Murat - édition vinyle (2018)
Dolorès - Jean-Louis Murat - édition vinyle (2018)
Dolorès - Jean-Louis Murat - édition vinyle (2018)
Dolorès - Jean-Louis Murat - édition vinyle (2018)
Dolorès - Jean-Louis Murat - édition vinyle (2018)

Belle idée de ressortir pour la première fois en double vinyle cet album qui reste un de mes préférés de la discographie du chanteur et musicien qu'est le talentueux Jean-Louis Murat. A noter que cette édition bénéficie du version restaurée agrémentée de deux bonus (pseudo) inédits : "Oncle Vania" et "Bénito". En effet, ces titres figurent dans Live in Dolorès (1998), le premier dans une version différente, le deuxième à l'identique. Ce dernier figurait en cd bonus dans l'édition spéciale Fnac pour la sortie de l'album en 1996.




samedi, septembre 22, 2018

Christine and the Queens - La marcheuse


Nos dernières lectures - Automne 2018

Du balai ! ed mcbain

Enfin lu le premier tome de cette série policière du 87è district! Et ce ne sera pas le dernier.

La papeterie Tsubaki - ogawa ito

Ces romans nous enchantent (Le restaurant de l'amour retrouvé ; Le jardin arc-en-ciel). La papeterie Tsubaki ne fait pas exception !


Shinichi Ishizuka est un mangaka que j'ai découvert dans les pages du magazine Atom (que je recommande au passage!) j'ai foncé sur sa nouvelle série et j'ai bien fait. Le personnage de Dai, un poil naïf est attachant. Les dessins qui illustrent le son de jazz donnent un bel effet de la puissance de l'instrument et de la volonté de Dai d'en découdre. Un premier tome bien prometteur. Le deuxième est tout aussi bon voire meilleur. Le troisième est à paraître le 19 septembre prochain.



Laissez vous séduire par Coco, cette jeune fille attachante qui découvre la magie par accident et qui devra s'armer de courage pour la maîtriser. L'histoire est recherchée et pleine de bonnes surprises. Les illustrations sont somptueuses, ont le charme des contes et créent un univers enchanteur. Une très belle découverte ! 



lundi, août 27, 2018

Par le vent pleuré de Ron Rash

Par le vent pleuré - Ron Rash - Traduit de l'américain par Isabelle Reinharez - Edition de poche - Points - sortie le 23 août 2018.

Dans une petite ville paisible au cœur des Appalaches, la rivière vient de déposer sur la grève une poignée d'ossements, ayant appartenu à une jeune femme. Elle s'appelait Ligeia, et personne n'avait plus entendu parler d'elle depuis un demi-siècle.

1969 : le summer of love. Ligeia débarque de Floride avec l'insouciance et la sensualité de sa jeunesse, avide de plaisirs et de liberté. C'est l'époque des communautés hippies, du Vietnam, de la drogue, du sexe et du Grateful Dead. Deux frères, Bill et Eugene, qui vivent bien loin de ces révolutions, sous la coupe d'un grand-père tyrannique et conservateur, vont se laisser séduire par Ligeia la sirène et emporter dans le tourbillon des tentations. Le temps d'une saison, la jeune fille bouleversera de fond en comble leur relation, leur vision du monde, et scellera à jamais leur destin – avant de disparaître aussi subitement qu'elle était apparue.(Présentation éditeur)

Quel immense plaisir de retrouver l'écriture de Ron Rash. Emprunté àThomas Wolfe, le titre est déjà une merveille !! 

Même si elle apparaît assez classique en apparence, l'histoire est prenante du début à la fin et très émouvante. Les personnages sont toujours chez l'écrivain d'une grande profondeur et c'est ce qui m'a particulièrement plu. La relation entre les deux frères si différents est traitée avec justesse. On y croit. Les thèmes chers à l'auteur sont de nouveau présents : le poids de l'héritage familial, le passé, la soif d’émancipation, la culpabilité et le cadre d'une petite ville isolée.

Quand le passé resurgit, il est l'heure de rendre des comptes, Une histoire sur les choix que l'on fait dont les conséquences sont parfois impossibles à accepter et à assumer.

Ron Rash signe avec Par le vent pleuré une perle noire dont la construction romanesque est méticuleusement soignée et participe grandement à sa réussite.

Par le vent pleuré - Ron Rash - Traduit de l'américain par Isabelle Reinharez - Edition de poche - Points - sortie le 23 août 2018.

vendredi, août 17, 2018

Carnivores de Jérémie et Yannick Renier

Carnivores est un film de Jérmérie et Yannick Renier disponible chez l'éditeur AB Vide, la mention en DVD, Blu-Ray et VOD le 22 août.

Carnivores est un film de Jérémie et Yannick Renier disponible chez l'éditeur AB Vidéoen DVD, Blu-Ray et VOD le 22 août.
La page Facebook de l'éditeur.

Mona rêve depuis toujours d’être comédienne. Au sortir du Conservatoire, elle est promise à un avenir brillant mais c’est Sam, sa sœur cadette, qui se fait repérer et devient rapidement une actrice de renom. À l’aube de la trentaine, à court de ressources, Mona est contrainte d’emménager chez sa sœur qui, fragilisée par un tournage éprouvant, lui propose de devenir son assistante. Sam néglige peu à peu son rôle d’actrice, d’épouse, de mère et finit par perdre pied. Ces rôles que Sam délaisse, Mona comprend qu’elle doit s’en emparer. (source)

Une bande annonce accrocheuse d'un film que nous avions manqué en salles au printemps dernier. Nous sommes ravis de nous être rattrapés avec le DVD. Une très belle surprise pour ce thriller psychologique.


Carnivores est un film de Jérmérie et Yannick Renier disponible chez l'éditeur AB Vide, la mention en DVD, Blu-Ray et VOD le 22 août.

L'une des grandes réussites du film est indéniablement le jeu des deux actrices Leila Bekhti et Zita Hanrot que nous découvrons pour la première fois au cinéma. Même si leur personnage à chacune pourrait apparaître caricatural dans leur opposition, leur talent gomme cette réserve. Leur jalousie et leur rapport de force sont crédibles et très bien mis en scène. On peut néanmoins regretter des scènes supplémentaires à chercher du côté de l'enfance et du passé des deux soeurs, qui étayeraient cette jalousie.

Côté scénario, même si le film ne fait pas preuve d'originalité, il n'en reste pas moins solide et travaillé. Une première partie psychologique emmène facilement le téléspectateur jusqu'à un point de rupture inattendu. Le film bascule alors davantage dans le thriller pour notre plus grand plaisir.

Les frères Renier (on connaissait seulement Jérémie en tant qu'acteur) nous offrent une esthétique soignée, de beaux décors et des plans travaillés. L'ambiance sombre, intrigante et dérangeante est du plus bel effet, contribuant à une immersion complète. Le tout servi par une boucle musicale lancinante et déstabilisante.

Le film aurait pu être plus sombre en appuyant encore davantage sur l'animosité et la jalousie des deux soeurs, ce qui n'aurait pas été pour nous déplaire. Néanmoins, nous n'avons pas boudé notre plaisir pour ce premier film réussi et prometteur.


-un film à recommander
-du bon cinéma français


Un grand merci à Cinetrafic de nous avoir permis de découvrir ce film, grâce à l'opération dvdtrafic : "un dvd contre une critique".

jeudi, août 16, 2018

Mario de Marcel Gisler

Mario est un film de Marcel Gisler, paru chez l'éditeur Epicentre Films.  Dans les salles de cinéma le 1er août et en DVD depuis le 3 juillet.

Mario est un film de Marcel Gisler, paru chez l'éditeur Epicentre Films.
Dans les salles de cinéma le 1er août et en DVD depuis le 3 juillet.
Le site et la page Facebook de l'éditeur.

Pour la première fois de sa vie Mario, un jeune footballeur, tombe amoureux de Léon, nouvel attaquant venu d'Allemagne. Mais dans l’équipe, des rumeurs commencent à circuler sur leur relation et Mario voit sa carrière compromise pour intégrer un club de première division.(source)

Nous étions curieux de voir comment l'homosexualité (et nous imaginions un outing) dans le milieu sportif allait être traitée...Et bien, nous avons été plutôt déçus. Et à plusieurs points de vue.

Mario est un film de Marcel Gisler, paru chez l'éditeur Epicentre Films.  Dans les salles de cinéma le 1er août et en DVD depuis le 3 juillet.

Le scénario tout d'abord. Le rapprochement entre les deux joueurs se fait un peu trop rapidement. L'amitié virile qui dérape sur un baiser (in)attendu et initié par le coéquipier de Mario ne nous a pas convaincu (la scène où ils jouent à la console de jeu fait vraiment cliché). D'ailleurs les acteurs n'y croient pas et nous non plus. C'est là aussi que le film pèche. Par ses acteurs qui font leur possible avec une mise en scène qui est bien faible. Les scènes du film sont filmées sans aucune originalité tout comme l'histoire qui aurait mérité plus de subtilité. 

De plus, même si nous ne sommes pas des passionnées de football, les scènes sportives sont bien trop longues et n'apportent rien au film.

Enfin, le film se rattrape un peu par son traitement de l'homophobie. Là aussi, les scènes mériteraient plus de tension pour faire ressentir toute la détresse des personnages qui luttent dans un milieu machiste où la loi reste le silence et la politique de l'autruche.

Au final, un film en demi teinte qui a tout de même le grand mérite d'aborder un thème encore tabou aujourd'hui.

Les films récents parlant d'homosexualité
Les films sur le sport et l'amour
 


Un grand merci à Cinetrafic de nous avoir permis de découvrir ce film, grâce à l'opération dvdtrafic : "un dvd contre une critique".

samedi, août 11, 2018

Nada - Jean-Patrick Manchette & Max Cabanes

Nada - Jean-Patrick Manchette & Max Cabanes collection air libre éditions dupuis
Sortie prévue le 05 octobre 2018 aux éditions Dupuis

Ils sont six : Épaulard, l'expert vieillissant ; D'Arcy, l'alcoolique violent ; Buenaventura Diaz, le caméléon aux identités multiples ; Treuffais, le prof de philo désabusé ; le jeune Meyer, dont la femme folle finira bien par le tuer un de ces quatre ; et Cash, la putain auto-proclamée à l'intelligence troublante. Des profils aussi disparates que leurs passés respectifs. Pourtant, ensemble, ces paumés d'extrême gauche formeront le groupe « Nada ». Leur premier coup d'éclat : enlever l'ambassadeur américain, en visite discrète dans une maison close parisienne. Une opération aussi risquée exige audace et maîtrise. Mais si le gang de marginaux l'exécute sans coup férir, la suite ne sera pas si simple. Chargé de l'affaire, le rusé commissaire Goémond va mener une sanglante traque aux 'anarchistes'... Entre morts inutiles, dégâts collatéraux et pressions politiques, les membres du groupe « Nada » s'apprêtent à passer les plus longues heures de leur existence... Avant quelle fin ? 

Chef-d'oeuvre du néo-polar écrit en 1972 par Jean-Patrick Manchette, puis adapté au cinéma par Claude Chabrol, « Nada » dessine les trajectoires écorchées d'une poignée de desperados révoltés. Un roman noir magnifiquement adapté en bande dessinée par Max Cabanes et Doug Headline, qui en restituent tout l'amer désespoir.