Film noir - Cycle Jacques Tourneur



Du 30 août au 08 octobre, la Cinémathèque française consacre une rétrospective au réalisateur français qui passa l'essentiel de sa carrière à Hollywood. Une sélection de 5 films, qui pourra, le cas échéant, être mise à jour au fur et à mesure de nos découvertes.

Fiche IMDB

La féline (Cat people) 1942
Angoisse (Experiment perilos) 1944
La griffe du passé (Out of the past) 1947 *
Nightfall 1956 *
Rendez-vous avec la peur (Night of the demon) 1957 *

* Top Film noir de l'Avenue

La féline (Cat people) 1942


Irena Dubrovna, une styliste serbe, est persuadée d'être la descendante d'un clan de personnes pouvant prendre l'apparence d'une panthère. Malgré ses dires, l'ingénieur naval, Oliver Reed l'épouse mais Irena refuse de consommer le mariage de peur que ses fortes émotions influent sur la malédiction. Oliver s'éloigne de plus en plus d'elle et Irena devient alors de plus en plus dangereuse.

La critique de DVDClassik
Angoisse (Experiment perilous) 1944


Apprenant la mort subite d'une jeune femme qu'il avait rencontrée dans un train, le dr Bailey rend visite au frère de celle-ci, Nick. Ce dernier lui présente son épouse qui semble craindre son mari, dont le comportement va se révéler rapidement inquiétant...

La critique de DVDClassik
La griffe du passé (Out of the past) 1947


Jeff Bailey, un détective privé, est engagé par Sterling, un joueur professionnel, pour rechercher sa complice Kathie qui l'a trahi. Mais lorsque Bailey la retrouve, il en tombe amoureux...

Robert Mitchum est magnifiquement isolent et sûr de lui dans le rôle du privé empêtré dans une embrouille, fumant un nombre astronomique de cigarettes pour afficher sa nonchalance. (The New York Time)

Ici, on est au royaume de l'inextricable et de l'inévitable, dans un univers d'angoisse qui colle à la peau des personnages. (Libération) 

La critique de DVDClassik
Nightfall 1956 tourneur


James et Gurston s'en vont à la chasse mais ils tombent sur deux bandits qui réussissent à les berner. Ils tuent Gurston avec le fusil de James qui, lui, réussit à s'enfuir. Problème, les deux malfrats sont toujours à ses trousses et la police se lance également à sa recherche car elle le croit coupable du meurtre de son ami...


La critique de DVDClassik
Rendez-vous avec la peur (Night of the demon) 1957 jacques tourneur


Le docteur John Holden, un savant américain, se rend à Londres afin de mener son enquête sur la mort de son collègue, le professeur Harrington. Ce dernier avait fait part de ses soupçons sur le Dr Karswell qu'il pensait lié à des forces démoniaques. Holden se rend vite compte que ces doutes n'étaient pas anodins.

La critique de DVDClassik

Les films noirs sur l'Avenue, c'est aussi :
Film noir sur l'avenue
Le cycle Robert Siodmak
Le cycle Otto Preminger
Le cycle Robert Wise
Le cycle Nicholas Ray
Le cycle Richard Fleischer 
Le cycle Fritz Lang (1) 
Le cycle Fritz Lang (2)

Le cycle Henry Hathaway
Le cycle Joseph Losey
Le cycle Jules Dassin

Fendre l'armure de Anna Gavalda

 Fendre l'armure - Anna Gavalda - Le Dilettante - 2017

J'avais gardé un bon souvenir de ses premières nouvelles et de L'échappée belle. Un plaisir retrouvé avec ces sept nouvelles. 

Alors oui Anna Gavalda pourrait rimer avec bons sentiments. Mais ça serait réducteur. Lucidité, empathie, générosité plutôt.

La première nouvelle décoiffe, le personnage féminin a une sacrée gouaille ça fait un bien fou. On a le sourire au lèvre. On s'installe et on enchaîne avec les autres histoires. Un coup de coeur pour celle du routier et son compagnon de route.

Des nouvelles émouvantes et fragiles tout comme les personnages dont l'armure ne demande qu'à se fendre pour mieux se défendre et vivre.

Une très belle respiration dans mes lectures.

Fendre l'armure - Anna Gavalda - Le Dilettante - 2017

Mireille Darc - Hélicoptère (1969)

Kokoro de Delphine Roux


Kokoro est une très belle respiration qui m'a enchanté !

Kokoro comme chaque mot en japonais ouvre un chapitre court et nous raconte l'histoire de l'amour d'un frère pour sa soeur, les liens qui les unissaient enfant et qui semblent aujourd'hui avoir disparus. Jusqu'au jour où...

Ce premier roman de Delphine Roux, avec sa plume "à la japonaise", est empreint de nostalgie et nous transporte hors du temps. A fois simple, délicat et plus profond qu'il n'y paraît, l'essence japonaise est là. C'est vivifiant, apaisant. Parfait pour un dimanche ensoleillé.

Kokoro - Delphine Roux - Editions Picquier - Sortie poche le 24 août 2017.

120 battements par minute de Robin Campillo


Quand l'émotion vous submerge, et que vous ressortez de la salle les yeux rouges, abasourdi, des frissons parcourant tout votre corps, silencieux. Un film qui vous rappelle qu'il est si bon de vivre, si important de savourer chaque instant. Que ce ne sont pas que de belles paroles. Un film juste nécessaire où vivre devient un acte politique. Mourir aussi. 

Oui savourons la vie.  OUI, VIVE LA VIE.

Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l'indifférence générale. 
Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean.(source)


Le Bison a aussi aimé.




Dead Dead Demon’s DeDeDeDe Destruction de Inio Asano

 Dead Dead Demon’s DeDeDeDe Destruction - Inio Asano - Kana - 2016

Depuis 3 ans, le ciel de Tokyo est recouvert par un gigantesque vaisseau spatial extra-terrestre. Pourtant, aucune attaque de la part des extra-terrestres n’est recensée bien que les humains abattent, avec une facilité déconcertante, les petits vaisseaux qui sortent de temps en temps du ventre de l’immense engin…Pendant ce temps, sur Terre, les deux amies Kadode et Ôran, comme la majorité des humains, ne prêtent plus attention à ce vaisseau et continuent à vivre leur vie. Mais ces 3 années de paix ont endormi la vigilance de l’Humanité... Elle ne remarque pas que « l’envahisseur » s’est infiltré au sein de sa population. Et il pourrait bientôt troubler leur paisible quotidien ! (source)

Depuis le temps que ce manga nous faisait envie ! On a bien fait de craquer en prenant directement les 4 premiers tomes de la série. C'est absolument GENIAL !

Si nous étions déjà tombé sous le charme de Solanin et du remarquable La fille de la plage, Inio Asano confirme haut la main son talent à explorer toute la complexité de l'être l'humain dans son rapport au monde, à l'autre.
 Dead Dead Demon’s DeDeDeDe Destruction - Inio Asano - Kana - 2016
Dans le premier tome, le grand vaisseau qui plane au dessus de Tokyo est là. Mais on n'en saura guère plus si ce n'est que l'on ressent une certaine appréhension avec un mystère joliment distillé. Nos yeux seront rivés sur ces filles qui se posent mille questions sur leur avenir dans un contexte social incertain et sous tension. 

En effet, dans ce monde post-apocalyptique, le Japon profite du grand vaisseau considéré comme dangereux pour se réarmer et pour se doter d'armes dites écologiques et pour montrer au monde entier son savoir faire technologique et sa force d'attaque. Cela engendre une ambiance politique électrique avec des débats dans la population pro ou contre l'envahisseur dont on ignore tout. 


Inio Asano en profite pour aborder de nombreux thèmes sociétaux : l'hyper connectivité de la population (la dépendance au jeux vidéos, les réseaux sociaux, l'information nébuleuse et les débats sur internet), la problématique nucléaire (on pense forcément à Fukushima), la crise financière mondiale, le mal être de notre monde (travail, couple, adolescence). Un regard sans concession sur notre société. De ce point de vue là c'est très convainquant.

 Dead Dead Demon’s DeDeDeDe Destruction - Inio Asano - Kana - 2016

Mais la réussite ne s'arrête pas là. On se prend immédiatement de sympathie pour ce duo de filles décalées. Les répliques d'Ôran sont drôles, percutantes. Le regard qu'elle porte sur elle-même, sur sa génération est à la fois d'une grande lucidité et sans illusion. 

Quand au scénario, il évolue tranquillement mais l'addiction est là. La tension et les dangers montent lentement mais sûrement. 

Tout ça pour vous dire, vous l'aurez compris, que nous sommes accros et impressionnés par les qualités de ce manga.    

Dead Dead Demon’s DeDeDeDe Destruction - Inio Asano - Kana - 2016 - Série en cours au Japon

Nos dernières lecture - summer 2017

l'orgie John Fante

Quelle immense plaisir de découvrir (enfin depuis le temps!!!!) un écrivain de cette carrure qu'est John Fante. Merci au Bison de m'avoir donner envie de me plonger dans ces deux nouvelles (L'orgie suivie de 1933 fut une mauvaise année) qui vont droit au coeur.  L'écriture de John Fante bouillone tout comme son personnage d'ado plein de rêves et d'espoir (pour la 2ème nouvelle). Drôle, tendre et terriblement humain, Fante est un monstre littéraire qui me fait décoller. Il s'en donne à cœur joie avec ses thèmes de prédilection : la famille, l'alcool, le sexe et la religion. J'en redemmande...Je suis en pleine lecture de son premier roman La route de Los Angeles. J'adore !

adieu aux amis chers michael nava

Par ce que cette série ne comporte que 7 romans policiers, j'en lis un par an pour faire durer le plaisir. L'auteur de Un garçon en or continue à me faire vibrer avec ses romans tout en émotions et d'une grande justesse dans ses propos contre l'intolérance et le racisme. 

La nuit de laitue, premier roman de Vanessa Barbara

La nuit de laitue, premier roman de Vanessa Barbara est un coup de coeur de la librairie Coiffard à Nantes dans laquelle nous avons eu plaisir de retourner cet été. Ce fut le notre aussi. C'est incroyablement drôle et réussi. 

la vallée des poupées jacqueline susann 10 18

3 femmes américaines qui tentent de réussir à Hollywood dans les années 40, 50 et 60. Parfait pour une lecture sur la plage.

capitaine albator dimension voyage manga

Nouveau dessinateur pour une nouvelle aventure du célèbre corsaire de l'espace. On est convaincu. Plus d"info sur le manga

l’attrape coeur de j.d. Salinger

Cet été, on fait dans les classiques. Après La moisson rouge de Dashiell Hammett, j'ai enfin lu LE livre emblématique de l'adolescence si cher à ma moitié qui me suppliait de lire depuis des années. Je n'ai pas regretté, "ça m'a tué"!

agent secret somerset maugham nouvelles

Parce que je ne me lasse pas des nouvelles de Somerset Maugham. Dans ce recueil, des nouvelles inspirées de son vécu d'agent secret durant la première guerre mondiale. 

Taekwondo, un film de Marco Berger et Martin Farina

Taekwondo, un film de Marco Berger et Martin Farina

Marco Berger nous a habitué à un cinéma lent, contemplatif et mystérieux (à travers Plan B, Absent et surtout le magnifique Hawaii). Dans cet opus il nous offre avec Martin Farina, en plus de ces éléments toujours très présents, une vision très gay érotique d'un groupe de copains qui sont à l'apparence entre hétéros dans une immense maison avec un grand jardin et une piscine dans la banlieue de Buenos Aires. C'est là que s'épanouissent nos fantasmes de spectateurs voyeurs. Ils y passent ensemble des vacances, traditionnellement, tous les ans depuis leur plus jeune âge et l'un d'entre eux invite un ami de son groupe de Taekwondo à les rejoindre cet été là.

On y découvre des mecs sublimes, à la plastique désirable et avec un air de supériorité lascive terriblement sexuelle. Pas toujours très vêtus, ils sont souvent en train de bavarder de tout et de rien et c'est là que se situe aussi le film. Dans cette indolence qui nous les rend toujours plus proches et sensibles. Le talent du réalisateur pour transmettre ces petits riens est tout bonnement génial puisqu'il nous fait découvrir, au-delà de ces personnages, tout un monde auquel on ne peut qu'adhérer tellement il semble vrai. Les seconds rôles sont tous excellents et on ne peut que se régaler face à la qualité de cet exceptionnel casting.

A l'image des deux pratiquants de Taekwondo qui, l'air de rien, se rapprochent et partagent des regards et des désirs de plus en plus forts l'un pour l'autre.

Leurs silences sont vibrants et toujours très chargés. A la fois d'érotisme, de désir et d'un certain je ne sais quoi qui leur permet de ne pas avoir à parler.

Un film magique et troublant avec de très beaux moments d'émotions.

Le DVD de Taekwondo est sorti le 26 mai 2017 aux éditions Outplay.

- les derniers coup de coeur cinéma des internautes




Merci une nouvelle fois Cinetrafic de nous avoir permis de découvrir ce film, grâce à l'opération dvdtrafic : "un dvd contre une critique".

L'enfer de Church Street de Jake Hinkson

Pour son premier roman, Jake Hinkson nous embarque à bord d'une voiture conduit par Geoffroy Webb, mis en joue par un homme qui a bien l'intention de l'alléger de son porte-feuille. Malgré le pistolet, notre gars n'écoute pas les menaces de son assaillant mais lui avoue, contre toute attente, qu'il mérite bien de mourir. Commence alors le récit de son histoire au coeur de Little Rock, dans l'Arkansas, en tant qu’aumônier dans une église baptiste. Se moquant éperdument de la religion et de ses valeurs, mais ayant un don pour prêcher la bonne parole et pour manipuler les masses, il va s'en donner à coeur joie parmi les paroissiens. 

Je leur balançai un sacré sermon, ce jour là. Mais tout le temps qu'il dura, je ne cessai de me dire : Comment se fait-il qu'ils ne se rendent pas compte à quel point tout ça, ce sont des conneries ?

Sauf qu'évidemment, les choses ne vont pas se passer comme prévu dans son projet d'accession au pouvoir. Il va falloir éliminer ceux qui veulent l'en empêcher ou qui voient clair dans son jeu. 

Voici un roman réjouissant où je me suis marré du début à la fin. Un humour noir bien corsé pour un roman tout aussi sombre dans la droite lignée de Jim Thompson avec sa vision désabusée de l'être humain. Un roman qui se lit d'une traite. 

L'enfer de Church Street - Jake Hinkson - Gallmeister - 2015. Traduit de l'américain par Sophie Aslanides -  Sortie dans la collection Totem le 17 août 2017.

Jean-Patrick Manchette et la raison d'écrire

Jean-Patrick Manchette
Source
En pleine lecture de cet essai Jean-Patrick Manchette, et la raison d'écrire. Pour l'instant ça me plait.


Jean-Patrick Manchette et la raison d'écrire

Charybde 27 : Le blog en parle très bien :

Un grand recueil critique, esthétique et politique, qui réussit la prouesse pas si fréquente d’être réellement érudit en demeurant très largement accessible, de fournir bien des nouvelles pistes aux amatrices et amateurs déjà confirmés de Jean-Patrick Manchette, et de donner furieusement envie aux autres de s’y plonger – sans jamais trahir les tenants et aboutissants des intrigues noires qui y sont à l’œuvre. 

Lire l'article complet