Retour à Whitechapel de Michel Moatti.


Retour à Whitechapel fut un très grand plaisir de lecture, comme je le disais il y a quelques jours sur ce blog. Michel Moatti s'est plongé sur les traces de Jack the Ripper. Trois années de recherches dans les archives de la Metroplitan Police de Londres, dans la presse de l'époque pour cerner ce meurtrier insaisissable. Passionné, il décide alors de prolonger ses recherches en écrivant une fiction où il imagine, en 1941, Mary Amelia Pritowe, la fille de la dernière victime (assassinée en novembre 1888) essayant de trouver la véritable identité du criminel. 

L'histoire se présente sous la forme du journal intime de Mary écrit en 1941 à Londres bombardés par les allemands, alternant avec des scènes fictives et des comptes-rendus de procès verbaux de 1888. Je ne connaissais que les grandes lignes de cette affaire. Je me suis alors laissé porter par ce roman d'une grande fluidité par sa construction et son écriture.
Ça se lit donc tout seul et c'est passionnant. Michel Moatti choisi un angle social pour nous plonger dans le quartier misérable de Whitechapel de 1888 (bien loin des clichés de certains films que j'ai pu voir sur cette histoire) et pour nous exposer sa thèse sur le meurtrier. Il devient captivant en exploitant certaines pistes très originales. En effet, il nous parle de la méthode de l'optographie, qui consiste à identifier l'assassin par l'image captée dans la rétine de la victime au moment de son décès. Ou bien lorsqu'il conduit la fille à retrouver la mémoire de sa plus tendre enfance (époque où le meurtrier sévit) grâce à l'induction hypnotique. 

Après la fin du roman, Michel Moatti revient avec honnêteté sur son travail de recherche, les personnes qui l'ont aidé et guidé, et sur son argumentation irréfutable de l'identité de l'assassin. 

Un roman qui fera date dans le cercle des ripperologues et que tout amateur de littérature policière devrait lire. dixit L'oncle Paul dans son billet.

Je pourrais poursuivre sur les traces de l'Eventreur avec la lecture de l'enquête de Sophie Herfort, sous les conseils de ManU que je remercie au passage.

Looking - HBO

Looking - HBO

Décidément HBO nous gâte. Après la belle surprise de True Detective, Looking est la nouvelle série de la chaîne américaine qui a retenue notre attention. Hormis le format trop court (26 minutes par épisode) qui reste le seul défaut, cette série ne cesse de nous surprendre d'épisode en épisode.  En évitant de tomber dans les clichés du milieu gay, nous découvrons trois amis de San Francisco, leur histoire, leurs amours, leurs emmerdes. Les personnages sont attachants. Pour l'instant on accroche...

Looking - HBO

A sa manière touchante, au plus près du contemporain, Looking perpétue la meilleure tradition des séries réalistes d’aujourd’hui. Et cela ne fait que commencer. (Les Inrocks - article à lire ici).  

Site officiel de la série

Retour à Whitechapel - Michel Moatti




Aujourd'hui, je cède à la facilité en proposant cette vidéo publicitaire de l'éditeur....Je suis à la moitié du roman et je dois bien dire que pour l'instant, je suis accro (alors que je suis pas fan ce ce genre de roman d'habitude). Avec un style fluide et très efficace, je tourne les pages avec délectation.

Suit une deuxième vidéo où Michel Moatti nous explique comment il en est arrivé à écrire un roman sur ce personnage si emblématique.  


Niles Rodgers presents The Chic organization

Niles Rodgers presents The Chic organization

En 1976, Nile Rodgers et Bernard Edward fondaient “The Chic organization” la plus grosse usine à tube depuis Motown.
 
Voici réunit dans un superbe coffret 4 cds (+ un livret) les titres phares du groupe de Chic (incluant certaines versions longues ou inédites) mais aussi les morceaux issus de leurs diverses productions.

Un coffret explosif et jouissif pour tous les fans et autres amateurs de funk et disco des années 70/80. A noter plusieurs remixes toujours efficaces du brillant Dimitri From Paris.






Batman

Jeux olympiques de Sotchi

Jeux olympiques de Sotchi

"La pratique du sport est un droit de l’homme. Chaque individu doit avoir la possibilité de faire du sport sans discrimination d’aucune sorte et dans l’esprit olympique, qui exige la compréhension mutuelle, l’esprit d’amitié, de solidarité et de fair-play." 


Pour le jour d'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi, Google a eu la bonne idée de mettre sa page d'accueil aux couleurs de l'arc-en-ciel, avec un extrait de la charte olympique. C'est plus gai comme ça !

Cartons de Pascal Garnier

 Cartons - Pascal Garnier - Editions Zulma - 2012

Cela faisait (trop) longtemps que je n'avais pas lu un roman de Pascal Garnier. J'ai presque oublié pourquoi j'aimais cet écrivain. C'est avec ce roman posthume que je me suis rattraper. 

Quel bonheur ! Décidément, Pascal Garnier est hors catégorie pour moi, une écriture si particulière, tragi-comique, désespérément humaine. Et puis cette façon si originale de tout plaquer, d'en finir brutalement avec chacune de ses histoires !

Pour ce qui est de l'histoire justement : un homme déménage à la campagne mais ne se résout pas à vider ses cartons et préfère attendre sa femme dont l'absence commence à devenir pesant pour lui. Est-elle partie pour toujours ? décédée ? C'est une femme du village rencontrée par hasard, une sorte de vieille-fille qui lui redonnera l'envie de vivre, quoique...

Je ne résiste pas à citer quelques passages qui m'ont bien fait rire, que je trouve beaux tout simplement :

- vous êtes ponctuel, c'est bien
 - c'est difficile de faire autrement, ici. J'avoue que jai encore du mal à me faire à cette cloche.
 - il n'y a plus de curé dans l'église, il faut au moins une cloche, pour le remplacer. Asseyez-vous.

Après avoir manipulé l'antenne, l'image se stabilisa. Un couple d'animateurs, dont l'élément masculin était un ancien présentateur météo fraîchement moumouté, proposait avec un enthousiasme débordant dans un décor de pavillon témoin un lot de films antiadhésifs, soit en rouleaux de 40x30, soit en disque de 33,26,24 centimètres de diamètre protégeant pour l'éternité le fond de vos poêles, vos plaques de four, pour la modique somme de 24,95 euros. Blanche n'en revenait pas.
- Je vais faire un café, vous en voulez ?
- Merci, j'ai déjà pris mon chocolat. Vous vous rendez compte, 24,95 euros, pour l'éternité !

L'eau, épaisse comme un sirop, grasse comme de l'huile, renvoyait au ciel sa propre image dans un défi magnifique. De flaque en flaque, elle bouillonnait, bondissait, éclaboussait les bourrelets minéraux, fière de son opulence, ivre de bulles, enragée, écumante. Des larmes lui vinrent aux yeux.

Cartons - Pascal Garnier - Editions Zulma - 2012

Ghost surfer - Cascadeur

Ghost surfer - Cascadeur

Je demandais quel virage allait prendre Cascadeur pour son deuxième album. Après une première écoute, j'ai été enchanté ! Son univers bien particulier est beau, poétique, sensible. Un long voyage dans les étoiles. Casque bas !!!

Évidemment, il va falloir quelques autres écoutes pour l'apprécier à sa juste valeur. Je vous laisse découvrir le single sorti il y a quelques mois, qui finalement n'est pas forcément représentatif du reste de l'album (ici on est plus dans une pop légère). 


Précédemment sur ce blog :