Jusqu'au bout du monde de Wim Wenders - 1991

Jusqu'au bout du monde de Wim Wenders - 1991

A l'aube du XXIe siecle, alors que la Terre est menacée par un satellite atomique dont on a perdu le contrôle, Claire Tourneur va parcourir le monde à la poursuite de Trevor McPhee dont elle est amoureuse. Pour Wim Wenders, "Jusqu'au bout du monde est un film d'amour aventureux futuriste sous forme d'enquête sur les routes du monde, ou inversement". (Synopsis Cinétrafic) 

Sorti en salle en 1991, le film d'une durée de 3h n'a pas trouvé son public. Pourtant, les acteurs (WIlliam Hurt, Sam Neil, et Solveig Dommartin) sont bons, et force est de constater, qu'esthétiquement c'est beau. Wim Wenders sait filmer mais malgré la multitude des paysages qui défilent devant nos yeux (on voyage aux quatre coins du monde), l'intrigue qui commence plutôt bien s'étiole vite...et on s'ennuie rapidement. Le films regorge de questions métaphysiques et philosophiques qui pour notre part, nous sont passés au-dessus.

Ressorti en DVD en fin d'année dernière, c'est la version director's cut qui nous est proposée : 4h40 ! C'est long, beaucoup trop long et lent pour parvenir à nous convaincre. Les belles trouvailles technologiques et futuristes de l'époque font office de gadgets en 2015. Le film a souffert de ce côté là surtout. 

La bande annonce du film est à voir ici.


Merci à Cinetrafic de nous avoir permis de découvrir ce film, grâce à l'opération dvdtrafic : "un dvd contre une critique". 

Le film est sorti en DVD Le 3 décembre 2015 chez Tasama distribution :
lien vers son site et sa page facebook. 

 Sur Cinetrafic, retrouvez
- film d'anticipation
- pour 2016

Chiisakobé - Minetarô Mochizuki - tome 1

Minetarô Mochizuki - Chiisakobé, tome 1 Le Lézard Noir

Shigeji, un jeune charpentier de 26 ans vient de perdre ses parents, morts dans un incendie qui a ravagé leur entreprise familiale. Le voilà donc seul, déterminé à reconstruire l'héritage de son père, quitte à refuser l'aide de quiconque.



Mais l'arrivée de Ritsu, son amie d'enfance va changer la donne. Agée de 20 ans, elle s'occupe d'un groupe d'enfants orphelins. Ces derniers se retrouvent à la rue, leur établissement d'accueil, se trouvant à proximité de l'entreprise a lui aussi été détruit. Elle décide de venir habiter chez Shigeji qui se retrouve alors dans une drôle de cohabitation qui va être difficilement gérable.



Chiisakobé est un véritable coup de coeur. Minetarô Mochizuki est très connu au Japon et l'auteur de Dragon head que j'avais adoré (voir le billet ici).

Mais c'est dans un registre très différent et avec un style très épuré qu'il aborde ce manga. Cette histoire a le mérite de nous plonger dans une narration plutôt lente, ce qui n'est pas un problème, au contraire.

Ce sont dans les attitudes, les regards, les émotions retenues des personnages que tout se joue. C'est aussi le quotidien japonais qui nous ai montré (avec de nombreux détails), ce qui fait tout l'intérêt de ce manga.

Au départ, l'histoire semble banale. Le lecteur ne sait pas trop où il met les pieds, d'autant plus que la personnalité de Shigeji est intriguante (et ce n'est pas seulement du à son visage recouvert en grande partie par sa barbe et ses longs cheveux qui cachent les yeux!).

Subtilement, Minetarô Mochizuki nous parle des sentiments contrastés de l'être humain et de sujets délicats. Comment Shigeji va-t-il se reconstruire personnellement tout en honorant les paroles de son père ? Comment Ritsu, obstinée et secrète, qui garde sa colère en elle, va-t-elle réussir à imposer ces enfants turbulents dont personne ne veut ?

Ce premier tome est une très belle surprise, beaucoup plus riche qu'il n'y paraît en surface. Rien d'étonnant à ce qu'il est été sélectionné pour la 43ème édition du festival d'Angoulème de cette année.

L'avis du blog D'une berge à l'autre à lire ici.

Quant aux éditions Le Lézard Noir, ils continuent leur travail de qualité comme à leur habitude. Bravo! Découvrez les premières pages de Chiisakobé ci-dessous :

The Orb ‎– Moonbuilding 2703 AD Remixes/Sin In Space Pt. 1


Au printemps, le nouvel album de The Orb a tourné en boucle sur l'Avenue. Le label Kompakt vient de sortit le 22 janvier 2016 3 remixes hypnothiques qui nous ont fait planer le week-end dernier...On peut se les procurer dans leur intégralité sur beatport.


“‘MOONBUILDING 2703 AD’ is inspired by this place called earth and the idea that in the future mankind discovers its root element in the ancient rocks on solar moons, which are based on musical harmonies, that despite being imprinted a billion lights years ago, are set to the same tempo as the Orb”  
(extrait du site officiel)

Inspecteur Kurokôchi de Takashi Nagasaki et Kôji Kôno

Inspecteur Kurokôchi de Takashi Nagasaki et Kôji Kôno éditions komikku

Keika Kurokôchi est un flic corrompu et ripou de haut vol qui fait honte à son service. On lui flanque un jeune officier, Shingo Seike, charger de le surveiller de près. Ce dernier hallucine de le voir acheter ses informateurs et résoudre ses enquêtes en utilisant le chantage et d'autres méthodes peu orthodoxes.

A la lecture de ce premier tome, on se réjouit du ton donné à cette série : un polar où corruption, meurtres et trahisons sont monnaie courante, le tout saupoudré d'un humour jubilatoire qui n'a pas été pour me déplaire. 

Inspecteur Kurokôchi de Takashi Nagasaki et Kôji Kôno

Cet humour passe avant tout par le décalage de l'histoire policière assez sordide et l'attitude et le caractère de cet inspecteur aux méthodes atypiques. Le dessinateur, Kôji Kôno se fait plaisir (et à nous aussi!) en croquant des personnages aux tronches très expressives et hilarantes. Au départ, j'étais pas fan et très rapidement, on s'aperçoit que le dessin colle parfaitement. 

Le scénariste, Takashi Nagasaki (qui n'en ai pas à son premier coup d'essai : Billy Bat pour ne citer que cette série) accumule des petites enquêtes mais qui suivent un fil rouge tout au long du tome et dont la narration est très bien construite et réserve son lot de surprises. 

Inspecteur Kurokôchi de Takashi Nagasaki et Kôji Kôno

Si au début, on peut avoir une aversion pour cet inspecteur grande gueule, on va vite le trouver attachant d'une certaine manière malgré son cynisme et son immoralité. C'est évidemment ce qui fait la force de ce personnage et le succès de la série. J'ai hâte de le retrouver dans le volume suivant.  

C'est aussi l'occasion pour moi de découvrir les éditions Komikku dont le catalogue semble très alléchant.

Plus d'infos sur cette série.

Commissaire Moulin et autres scènes de crimes par François de Roubaix

Commissaire Moulin et autres scènes de crimes par François de Roubaix music box records

Alors même si vous trouvez le Commissaire Moulin ringard, la musique, elle, composée par François de Roubaix ne l'est pas. La bande originale composée est enregistrée quelques jours avant sa disparition. Ce cd est un projet musical qui va au-delà de la série tv des années 1970 comme le précise Music Box records :

Au milieu des années 1970, les séries policières télévisées ne bénéficient pas toujours de partitions originales. Pour la plupart, elles sont mis en musique grâce à la pratique de l’illustration sonore. Des musiques de provenance diverses sont piochées dans l’immense sonothèque de l’ORTF et plaquées, avec plus ou moins de bonheur, sur les séquences à « musiquer ». Cette méthode est donc appliquée pour les premiers épisodes de Commissaire Moulin. Si François de Roubaix en avait eu le temps, il est certain qu’il aurait mis en musique lui-même ces épisodes. Le programme de Commissaire Moulin et autres scènes de crimes a donc été concocté à partir de cette réflexion, d’abord engagée par Fred Mergam, du label Wémè Records (qui en publie la version vinyle), puis prolongée et finalisée par Benjamin de Roubaix.

Ces thèmes, qui proviennent de diverses œuvres audiovisuelles mises en musique par François de Roubaix, ont un parfum de mystère, d’intrigues et de suspense. À vous d’essayer d’en reconnaître la provenance ou de simplement les imaginer comme faisant partie d’une bande originale idéale de Commissaire Moulin.  


Voici un très beau travail permettant de découvrir des partitions plus expérimentales que les bandes originales qui ont fait son succès, d'une grande créativité, à rapprocher de Le Monde électronique de François de Roubaix par exemple. Les amateurs du compositeurs ne pourront qu'être ravis. C'est le cas, en tous les cas des habitants de l'Avenue !



Ecoutez d'autres extraits du cd

Dimension Trash, Rivière Blanche

Dimension Trash présentée par Artikel Unbekannt et Julien Heylbroeck Rivière Blanche

Depuis des années, nous suivons les publications de Philippe Ward, l'éditeur de Rivière Blanche. Nous apprécions sa ligne éditoriale, ses univers, sa liberté de ton et son immense ouverture d'esprit.

Les textes qu'il publie sont toujours pleins d'imagination, de surprises et ils offrent immanquablement des lectures différentes.

L'anthologie Dimension Trash est sortie il y a peu et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle tient ses promesses. En effet, sur les cendres de la défunte et mythique Collection Gore, on se propose ici d'être tout sauf politiquement correct. Et c'est totalement jouissif, même lorsque c'est écoeurant au possible et que le sang se mélange au vomi et à tous les fluides corporels imaginables (et autres).

Bon, il faut l'avouer, à moins d'être très bien accroché, je ne pense pas qu'il soit possible de lire toutes les nouvelles sans faire de pause. J'ai eu souvent besoin de reprendre mon souffle (un jour ou deux) avant de continuer ma lecture parce qu'ici quand on vous promet du trash, c'est vraiment super hard.

Par exemple, dès la première nouvelle, on est confronté à de pauvres misères de la Banlieue qui vont être fécondées par des aliens. Et ça gicle de partout, de toutes les couleurs et de toutes les odeurs. Attention, âmes sensibles s'abstenir. Vient ensuite le fils de Satan en proie à des orgies en prison. Et ce n'est qu'un mince aperçu de ce qui vous attend!

Pour vous faire une idée du contenu de Dimension Trash présentée par Artikel Unbekannt et Julien Heylbroeck et voir si tout cela peut vous plaire, une nouvelle vous est offerte ici.

Cocotte et courtisanes dans l'oeil des peintres

Cocotte et courtisanes dans l'oeil des peintres

Cocotte et courtisanes dans l'oeil des peintres édité par Arte éditions est un documentaire brillant qui fait écho à l'exposition parisienne Spendeurs et misères qui a lieu au Musée d'Orsay jusqu'au 17 janvier 2016. 

Les trotteuses, les pierreuses, les cocottes, les demi-mondaines, les courtisanes, les filles de joie en somme ont inspiré les artistes et notamment les peintres parisiens de la deuxième moitié du 19ème siècle jusqu'à la Belle époque. 

On découvre ici, de manière précise et documentée, l'évolution de ces représentations picturales du "Bordel". Depuis les travaux réalistes de Courbet par exemple jusqu'au changement radical que proposera Picasso avec ses Demoiselles d'Avignon qui annonçaient déjà, en germe, tout l'art du 20ème siècle.

En plus des tableaux, on nous propose ici des extraits cinématographiques qui viennent éclairer la réalité des "filles" de l'époque. Les peintres eux-mêmes offraient alors un reflet très cru de cette réalité brute. On apprend que plus de 120.000 de ces "filles" arpentaient Paris dans l'espoir d'arrondir leurs fin de mois, de gagner leur vie, de grimper l'échelle sociale ou tout simplement d'obéir à la tenancière du bordel qui les séquestrait ou du maquereau qui offrait sa protection en échange de l'argent des passes. La syphilis touchait, à cette période, un parisien sur cinq! 

De brillantes explications, simples et instructives, qui donnent envie de redécouvrir ces oeuvres avec un regard tout neuf.


Merci à Cinetrafic de nous avoir permis de découvrir ce film, grâce à l'opération dvdtrafic : "un dvd contre une critique".

Cocotte et courtisanes dans l'oeil des peintres réalisé par Sandra Paugam est sortie en DVD et Blu-ray le 09 octobre 2015.

Arte vidéo sa page facebook et son site.

Transparent

Amazon se met à faire des séries? Mais où va le monde? Voilà le genre de chose que j'aurais pu dire avant de découvrir la fabuleuse série qu'ils produisent actuellement. Son titre? Transparent!


Et quel titre! A la fois voir à travers les apparences et découvrir un parent transexuel, quelle idée brillantissime! En effet, le père d'une famille aisée de Pacific Palissades à Los Angeles assume enfin, tandis que sa vie pourrait sembler derrière lui, de profiter de ce qui lui reste à vivre pour être lui-même, c'est à dire une femme! Maura est née. Et quel personnage! Ni détestable, ni adorable, mais simplement juste et empli d'un doute profondément humain toujours renouvelé. La performance d'acteur est magistrale et partagée par un casting exceptionnel.

Citons notamment Judith Light, l'héroïne de ma série fétiche de 20h dans les années 80 : Madame est servie! Si douée pour donner vie au personnage de l'ex-épouse de Maura qu'au début je ne l'ai même pas reconnue. Elle représente ici LA mère juive dans toute sa splendeur et sa décadence. Un personnage si vivant que parfois elle me fait froid dans le dos. Heureusement que l'humour juif prend toujours le dessus!



Attention SPOILERS ci-dessous!

A la fin de la saison 2 apparaît l'immense Anjelica Huston dans un rôle primordial : celui de la femme qui, peut-être, permettra vraiment à Maura de devenir la femme qu'elle a toujours rêvée d'être. Quand elle étreint Maura, avec ses bras et ses jambes, tout semble possible.

De même que les trois enfants, à la dérive, qui se retrouvent autour de la piscine, remplie de feuilles mortes et des restes d'un gâteau de mariage avorté, seuls, mais ensemble. 

Et ce final sur la mer où la grand-mère qui avait fui l'Allemagne se retrouve avec ses filles et sa petite-fille qui porte au cou la bague qui avait traversé l'autre océan : magistral.

Vivement le mois prochain pour la troisième saison de cette série hors du commun et si loin des sentiers battus.



Nos dernières lectures


Pour commencer cette nouvelle année, point de bonnes résolutions (hormis vider l'eau du bain) mais juste un aperçu de nos dernières lectures de 2015 et les premières de 2016.


22/11/63 stephen king

Une lecture fascinante que ma moitié avait lu mais pas moi, on en avait parlé il y a un bail ici.

revue 813 consacrée aux littératures policières

Deux numéros de la revue 813 consacrée aux littératures policières sont arrivés sur l'Avenue. Très intéressant. Le blog de l'association à découvrir ici



Quel plaisir de découvrir Sans Francisco avec cette édition publiée pour la première fois en 1962.  


Xenoblade chronicles guide collector wii u
Parce que ce jeu vidéo est une tuerie et source inépuisable d'émerveillement, le guide de solutions est un très bel objet collector qui vient rejoindre la console Wii U qui chauffe à mort depuis quelques semaines sur l'Avenue


patricia higsmith françois rivière calman levy

J'avais rencontré François Rivière, passionné de Patricia Highsmith, au festival de littératures européeenes de Cognac fin novembre. Cet essai est une mine d'or et me donne envie de poursuivre la lecture des romans de l'écrivain.

auto massages chinois éditions jouvence

Commencer le matin par des execercices d'auto-massages chinois, c'est prendre un bain d'énergie ! Une approche simple et pragmatique !


les trésors de tintin dominique marcq casterman

Un retour en enfance avec ce beau livre consacré au célèbre reporter à la houpette !


l'art d'hervé gallimard moulinsart

Le papa Noel a comblé les tintinophiles que nous sommes !

eddie muller dark city rivages écrits noirs

Une lecure qui va renforcer notre passion pour les films noirs des années 40 et 50. Des heures de cinéma au programme de 2016. 


dimension trash rivière blanche
C'est du gore qui remue les trippes. Merci Rivière Blanche de continuer à nous surprendre par du politiquement très incorrect (wouah ça fait du bien )!


la brigade de l'oeil guillaume guéraud

Enfin ma moitié l'a lu et l'a adoré ! 

montage jun watanabe tome 11 big kana

Un manga commencé il y a longtemps...un thriller qui tient ses promesses jusqu'à maintenant.


in theses words manga

Un manga noir et hot (+ d'infos) découvert la librairie parisienne Album comics à Paris à l'automne dernier.


hollywood dans les années 1930 éditions taschen

Hollywood fait son cinéma chez Taschen...

Délivrances Toni Morrison

Et pour finir, Toni Morrison revient en très grande forme avec ce roman bouleversant.