Nos dernières lectures - Automne 2017


Enfin réédité en intégrale certes volumineuse (plus de 1000 pages) mais qui n'empêche pas une lecture addictive.  



Nous avions aimé Les délices de Tokyo et son adaptation en film, voici le deuxième roman de Durian Sukegawa.


Ouvrir ce recueil de dix-sept nouvelles, c'est écouter la voix d'un des plus humains et touchants écrivains que l'Amérique ait comptés : celle de John Fante.(source)


A nous deux Lisbeth! A propos de Millénium 4.


Des nouvelles publiées aux éditions Le Bélial. + d'infos


Publié sous le titre Fantasia chez les ploucs dans la collection Série noire en 1957, nouvelle traduction de Laura Derajinski aux éditions Gallmeister

Hantise (Gaslight) de George Cukor

Durant ses vacances en Italie, Paula Alquist rencontre un pianiste charmant, Gregory Anton, qui la séduit. Ils se marient et Gregory propose à Paula d'aller vivre à Londres dans la demeure que la tante de Paula, mystérieusement assassinée, lui a léguée. Le couple vit heureux, mais peu à peu Paula est en proie a d'étranges hallucinations tandis que son mari devient froid et distant. Entre-temps, un détective de Scotland Yard, amoureux de Paula, réexamine le dossier du meurtre obscur de la vieille dame.(source)

Attention, chef d'oeuvre du film noir psychologique dans une ambiance gothique des plus réussies. La caméra de George Cukor est une merveille et certains plans sont somptueux (notamment lors des hallucinations de la jeune femme).  

Si le spectateur comprend assez rapidement qui est le meurtrier, l'intérêt du film tient dans sa construction et la montée en puissance de la main mise d'un Charles Boyer, manipulateur monstrueux sur une Ingrid Bergman, horrifiée et persuadée de devenir folle. Le dernier face à face du couple arrive à un paroxysme jubilatoire.

Nous avons passé une très belle séance de cinéma sur l'Avenue! 

Une très bel avis à lire ici ainsi que sur le site de Critikat.

Esteros de Papu Curotto


Avec son premier long-métrage, ce réalisateur argentin frappe fort en adaptant à travers une fiction des souvenirs autobiographiques très touchants.

Il nous raconte l'histoire de deux copains d'enfance qui se retrouvent adultes après s'être perdus de vue pendant des années. Un des deux vit avec une femme (on comprend que leur couple est en bascule) et l'autre est gay sans avoir trouver l'âme soeur. Lorsqu'ils se revoient de manière fortuite, leurs souvenirs remontent à la surface : ceux de leurs premiers émois amoureux, ensemble.

Le film alterne judicieusement entre le passé et le présent. L'histoire se passe dans un cadre cher au réalisateur, celui de son enfance, les esteros, ces vastes marécages et d'étangs dans la province de Corrientes en Argentine. On ressent à travers sa caméra tout l'amour pour ces endroits, la campagne, la lumière en fin d'après-midi, le vent...C'est tout juste beau, tout comme l'histoire simple, évidente qu'il raconte avec une grande sincérité. Les acteurs (enfants et adultes) jouent bien.

Un réalisateur que l'on aura à cœur de suivre.

Manu a aussi aimé!



Le film est sorti en DVD le 27 avril 2017 chez Outplay.

- le top des films traitant de l'homosexualité
les films sortis cette année



Merci une nouvelle fois Cinetrafic de nous avoir permis de découvrir ce film, grâce à l'opération dvdtrafic : "un dvd contre une critique".

Nécropolis 1209 de Santiago Gamboa


A l'occasion de la sortie de son nouveau roman, Retourner dans l'obscure vallée, voici la réédition semi-poche de Nécropolis 1209, que j'avais trouvé bien barré il y a quelques années. 

L'histoire :
  
Un jeune écrivain est invité à un congrès littéraire à Jérusalem. Il y rencontre d'autres écrivains et personnalités dont José Maturana, personnage haut en couleur : ancien drogué reconvertir en pasteur évangélique et écrivain sur le tard. Mais malheureusement ce dernier est retrouvé mort dans la baignoire de la chambre d'hôtel. Notre jeune écrivain se prête au jeu de l'enquête car le suicide annoncé de son compère lui semble suspect.

L'histoire principale est entrecoupée d'histoires à tiroir dont les différents pièces assemblées formeront un puzzle complet époustouflant. Autant vous dire que vous irez de surprises en surprises en vous demandant jusqu'où la folie de l'auteur s'arrêtera. 

L'écrivain est un raconteur fou de récits loufoques, d'autres sombres et sordides, d'une crudité sans bornes pour certains. Santiago Gamboa s'en donne à cœur joie avec ses personnages furieux, inclassables, n'hésite pas à les maltraiter, à la traîner dans la boue pour les ressusciter, à les rendre pathétiques, attachants et détestables à la fois.

Cet écrivain colombien s'autorise absolument tout, nous fait croire l'impensable avec une facilité déconcertante. Le lecteur passe son temps à rire et à écarquiller les yeux devant une telle prouesse littéraire ! C'est jubilatoire et généralissime.

Nécropolis 1209 - Santiago Gamboa - traduit de l'espagnol par François Gaudry - Collection Suites - Editions Métailié - sortie le 24 août 2017.