Nécropolis 1209 de Santiago Gamboa


A l'occasion de la sortie de son nouveau roman, Retourner dans l'obscure vallée, voici la réédition semi-poche de Nécropolis 1209, que j'avais trouvé bien barré il y a quelques années. 

L'histoire :
  
Un jeune écrivain est invité à un congrès littéraire à Jérusalem. Il y rencontre d'autres écrivains et personnalités dont José Maturana, personnage haut en couleur : ancien drogué reconvertir en pasteur évangélique et écrivain sur le tard. Mais malheureusement ce dernier est retrouvé mort dans la baignoire de la chambre d'hôtel. Notre jeune écrivain se prête au jeu de l'enquête car le suicide annoncé de son compère lui semble suspect.

L'histoire principale est entrecoupée d'histoires à tiroir dont les différents pièces assemblées formeront un puzzle complet époustouflant. Autant vous dire que vous irez de surprises en surprises en vous demandant jusqu'où la folie de l'auteur s'arrêtera. 

L'écrivain est un raconteur fou de récits loufoques, d'autres sombres et sordides, d'une crudité sans bornes pour certains. Santiago Gamboa s'en donne à cœur joie avec ses personnages furieux, inclassables, n'hésite pas à les maltraiter, à la traîner dans la boue pour les ressusciter, à les rendre pathétiques, attachants et détestables à la fois.

Cet écrivain colombien s'autorise absolument tout, nous fait croire l'impensable avec une facilité déconcertante. Le lecteur passe son temps à rire et à écarquiller les yeux devant une telle prouesse littéraire ! C'est jubilatoire et généralissime.

Nécropolis 1209 - Santiago Gamboa - traduit de l'espagnol par François Gaudry - Collection Suites - Editions Métailié - sortie le 24 août 2017. 

Commentaires

Ingannmic, a dit…
Ça a l'air génial ! J'avais déjà noté son dernier titre, ne connaissant pas cet auteur, et étant très tentée par les billets lus ici et là à son sujet... puisque celui-ci est sortie en "presque poche", pourquoi ne pas commencer par là ?
Jérôme a dit…
Jamais lu Gamboa, il a pourtant tout pour me plaire vu ce que tu en dis !
le Bison a dit…
J'avais bien aimé la loufoquerie de l'auteur dans le "siège de Bogota' et l'"histoire tragique de l'homme qui tombait amoureux dans les aéroports". De la truculence et un peu d'érotisme, un p'tit bonheur colombien.
dasola a dit…
Bonjour Guillome, j'ai noté le titre pour un emprunt en bibliothèque. Ton billet m'a donné envie de lire ce roman. Bonne après-midi.
Swan Li a dit…
Je dois le retrouver quelque part, bien caché au fond de ma bibliothèque... car j'ai comme une envie soudaine de le relire...
Guillome a dit…
@Ingannmic : je n'ai lu que celui-ci mais ce ne sera pas le dernier.

@Jérôme : une très belle découverte pour ma part !

@Le Bison : je ne suis pas étonné que cet écrivain t'ai plu !!!

@Dasola : vive les bibliothèques!

@Swan Li : ah chouette, fouille bien alors^^
Wollanup. a dit…
Très tentant en effet.Et puis les Sud Américains sont de grands conteurs.
Guillome a dit…
@Wollanup : je suis bête de pas en lire davantage!