Les Faucheurs sont les Anges d' Alden Bell

Les Faucheurs sont les Anges d' Alden Bell bragelone

Bragelonne nous gratifie avec ce texte d'une véritable œuvre d'art. Temple est une ado qui erre dans un monde détruit infesté de "sacs à viande" (comprenez que les zombies ont remplacé les hommes sur la quasi totalité du globe). D'un lieu à l'autre, elle fait des rencontres et découvre des états qu'ont appelait autrefois unis.

Ce qui est fascinant dans ce récit c'est non seulement le style ciselé de son narrateur : simple, efficace et poétique le plus souvent mais aussi les retournements de situation, les rebondissements. Par exemple, cette fin où on a presque l'impression que cette fine couche d'embruns [nous] couvre le visage et les bras à nous aussi, comme si nous assistions et surtout comme si nous comprenions ce qu'est le monde, ce que représentent les hommes, leur grandeur et leur petitesse, au bord des chutes du Niagara. Tout à la fois un cliché et un message porteur d'un sens inouï. La vie et la mort prennent à travers ces lignes une signification parfois très profonde. C'est à dire que le plus important se cache souvent dans des évènements d'apparence mineure mais qui contiennent déjà en eux-seuls l'essentiel de ce pour quoi bat notre coeur. Nous en avons la preuve dès la première page du roman :

Dieu est un dieu roublard. Temple le sait. Elle le sait grâce à tous les miracles de pochettes surprises que lui réserve cette planète en ruine.

Comme ces poissons disco, près du rivage. C'était vraiment quelque chose, une pure merveille, sans commune mesure avec ce qu'elle avait pu voir jusque là. La nuit était alors bien avancée, mais la lune était si lumineuse qu'elle projetait des ombres profondes sur tout l'îlot. Si lumineuse qu'elle voyait presque mieux qu'en plein jour, comme si le soleil trahissait la vérité, comme si ses yeux étaient des yeux de nuit. 

J'ai lu ce roman sur la plage et je n'ai pu m'empêcher de penser dès ce moment là et plusieurs fois par la suite, à la nouvelle de JD Salinger, A perfect day for bananafish (Un jour rêvé pour le poisson banane). Bref, que du bon à retenir ici. A lire avec le bruit de l'océan près de soi, pour ne pas oublier que notre passage sur terre n'est qu'un passage, mais qu'il peut être magnifique pour peu qu'on sache le voir et l'admirer.

Cruelle Joëlle - Davide Cali & Ninie

Cruelle Joëlle, c'est la petite fille à la tignasse rose fluo sur la couverture. Elle fait dans le genre gothique et a tendance à arracher les yeux de ses poupées.

Ce 1er tome est l'occasion de faire connaissance avec sa mère : Madame Lamort.
Madame Lamort est opératrice chez la société Trépas dont le travail est de distribuer des “cartes noires” à tous ceux qui doivent mourir. La bd commence par une remise de prix des meilleures employées du semestre. Madame Lamort se fait voler la vedette par une de ses collègues et entend bien y remédier. 

Tous les moyens sont bons. Elle va alors organiser une fête d'anniversaire à Joëlle (bien surprise que celle-ci ai du temps à la consacrer). Le but cachée de cette fête étant de retrouver sa future victime parmi les pères de famille des camarades invités. Mais évidemment rien ne se passe comme prévu : jouer avec la mort n'est pas de tout repos !

Dans ce 1er volet, la mère vole la vedette à sa fille et apparaît comme la cruelle de l'histoire. De plus, les rôles sont renversés : c'est la mère qui confit ses malheurs à sa fille et c'est l'enfant qui aide sa mère à affronter son métier de faucheuse d'âmes qui connaît la crise. La jeune Joëlle indépendante, sombre et timide sera l'attention de ses camarades curieux de son look, ses goûts et de son univers macabre.

Cruelle Joëlle : la vie n'est pas si simple, Madame Lamort ! - Davide Cali et Ninie - Sarbacane - 2010


Pour ce 2è tome, la jeune gothique et sa maman font du camping lors d'une excursion scolaire pour aller visiter une grotte où serait cacher un fabuleux trésor. C'est l'occasion pour les garçons intrépides de la classe de préparer leur future chasse au trésor. La mère de Joëlle accompagnatrice du séjour sera en réalité sur une nouvelle mission, toujours la même : donner une carte noire à une future victime. Quant à Joëlle, ce voyage lui permettra d'explorer la grotte en compagnie de son amoureux (c'est le garçon à lunettes vertes sur la couv).

Cette série continue sur le registre de l'humour avec un scénario qui tient toujours bien la route. Davide Cali et Ninie s'en donnent à cœur joie en ajoutant à cette aventure une dose de frisson autour du mystérieux lac Crystal et de son tueur sanguinaire. Référence et clin d'oeil qui plaira aux amateurs de films d'horreur de la série Vendredi 13 avec le personne emblématique de Jason Voorhee.

Dans ce volume, la “cruelle Joëlle” semble s'affirmer d'avantage, quitte à déplaire et à effrayer ses copines de classe. 

Cruelle Joëlle : week-end frisson au lac Crystal ! - Davide Cali et Ninie - Sarbacane - 2012

A comme Alone de Thomas Géha

A comme Alone de Thomas Géha rivière blanche

Rivière Blanche continue de nous enchanter. Thomas Géha (récemment chroniqué ici pour un autre ouvrage) y publiait il y a quelques années A comme Alone dont je viens de terminer la lecture. Il s'agissait  alors de son premier roman. 

On y rencontre le personnage central de Pépé qui évolue dans une Bretagne post-apocalyptique à la recherche de Grise, la femme qui l'a élevé et qu'il aime.

Il rencontrera sur sa route un chaos aux multiples visages (des Rasses en passant par les voitortues et le Corbeau, à Rennes jusqu'au terrible Argento assisté par le pouvoir des jumeaux). Sur sa route, il fait des rencontres hautes en couleur. Celle de Gaby, un Alone également, voyageant en solitaire donc. Et puis Flo qui devient une Alone lorsque sa soeur se fait cruellement assassiner sous ses yeux. Heureusement pour elle, sa solitude sera de courte durée car elle semble ne pas pouvoir résister à Gaby.

Pépé rassemble, Pépé nous fait rire et sourire, avec son style pas du tout endimanché, même bourru le plus souvent. Il y a du breton dans ce personnage c'est indéniable. Et surtout de la simplicité, de la sensibilité aussi derrière cette apparence bougonne. Une galerie de portraits taillés comme dans du bois, à découvrir pour comprendre, également, tout le chemin parcouru par l'auteur jusqu'à ses oeuvres les plus récentes. Pourvu qu'il continue sur cette voie, c'est la bonne!
tous les livres sur Babelio.com

Résultat du jeu Sur la route

sur la route hors-série du magazine Trois couleurs

Voici les résultats de notre jeu. A la question :
En quelle année le roman Sur la route de Jack Kérouac a-t-il été édité aux Etats-Unis ?  Il fallait répondre : 1957

L'heureux gagnant de notre jeu est Laurent ! Félicitations à toi ! Tu recevras bientôt le hors-série du magazine Trois couleurs consacré au roman Sur la route de Jack Kérouac. Quant à son adaptation au cinéma c'est aujourd'hui que sort le film !

Michael Jackson Bad 25

Michael Jackson Bad 25

L'annonce officielle est donc tombée. Epic/Legacy, en collaboration avec L'Estate célébreront les 25 ans de l'album légendaire "BAD" le 18 Septembre 2012 (le 17 en France) avec la sortie d'une version deluxe intitulée "BAD 25" qui comprendra 3 CD, deux livrets et pour la première fois enfin autorisé, le DVD du Bad Tour.

Michael Jackson Bad 25

+ d'infos sur MJ France
http://www.facebook.com/michaeljackson

Les mystérieuses cités d'or, le retour 30 ans après

Les mystérieuses cités d'or, le retour 30 ans après

Et oui vous ne rêvez pas, la série mythique des années 80 Les mystérieuses cités d'or revient 30 ans après ! Un rêve de gosse se réalise et nous allons enfin pouvoir connaître les nouvelles aventures d'Esteban, Tao et Zia découvrir de nouvelles cités d'or à travers le globe.

Jean Chalopin, le producteur de la première saison, s'explique : Dans cette suite, on reprend Esteban et ses compagnons seulement trois mois après leur dernier passage à la télé. Ils n’auront donc pas trop vieilli. Ils quitteront l’Amérique latine à bord du Grand Condor pour se retrouver en Asie, après avoir fait une escale en Espagne. C’est là qu’ils chercheront une autre cité d’or puisqu’on les avait quittés dans la première saison après la découverte de la première cité. Et il en reste maintenant six autres à trouver! Et ça sera certainement du côté de la Chine et du Japon.(source)

3 nouvelles saisons sont prévues (avec un recherche de 2 cités d'or par saison) et prêtes à diffuser par TF1 pour 2013 (les dates ne sont pas encore prévues. 

P.S. Merci Oliver pour cette news incroyable !!! (oups j'ai le refrain du générique de l'époque dans la tête : aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah Estan, Zia, Tao les cités d'or....)

www.enfants-du-soleil.org/

Dalida 2012

L'avenue est émue de découvrir ces spectacles quarante ans après. Travail superbe, émotion intacte.
Dalida 2012
Dalida concerts inédits sur 3 dvds. A acheter dans l'instant et à garder toute la vie.

Simplement bouleversant.

Jeu : gagnez le Hors-série "Sur la route" du magazine Trois couleurs

 Hors-série du magazine Trois couleur Sur la route.

Aujourd'hui nous vous proposons de gagner un exemplaire du Hors-série du magazine Trois couleur Sur la route. Pour cela il vous suffit de répondre à la question suivante :

En quelle année le roman Sur la route de Jack Kérouac a-t-il été édité aux Etats-Unis ? 

Envoyez votre réponse à l'adresse suivante : avenue.camilleh@gmail.com


Date de fin du jeu : 20 mai 2012 à minuit. 

Nous dévoilerons sur le blog le prénom du gagnant le 23 mai, jour de la sortie du film Sur la route


Orson Scott Card, La Stratégie Ender (Le Cycle d'Ender - 1) Science Fiction

Orson Scott Card, La Stratégie Ender

Juste avant de partir en vacances dans l'Océan Indien, il s'agissait de trouver un bon livre pour le voyage. Ce livre, qui m'a réjoui à chaque instant, était un prêt et un conseil plus que vibrant de la part de Cécile. Qu'elle en soit ici vivement remerciée et qu'elle prépare dès maintenant la suite que je ne manquerai pas de lui piquer pour un temps très réduit si l'on considère à quel point cet ouvrage se dévore comme un bon Carri de Bichiques. Mais je m'égare, revenons-en au texte.

Ender est un jeune enfant de six ans, déjà très mûr lorsqu'il est arraché à sa famille et à sa vie. Il quitte ainsi, sans avoir aucun choix, ses parents, son frère malveillant Peter et sa soeur adorée Valentine. Les humains ont perdu gros suite à deux guerres spatiales contre les Doryphores et Ender se retrouve propulsé à l'école de Guerre afin d'apprendre à contrer cet ennemi tenace.

On suit passionnément ce personnage à travers les brimades, les difficultés à se faire admettre. Peu à peu, il grandit et on croit véritablement à chaque étape de son évolution que je ne révélerai pas de manière à vous garder la joie, rare, de la découverte. Sachez seulement que cet apprentissage est ludique et que le jeu grâce auquel il progresse sur le "réseau" est proprement inoubliable.

A lire de toute urgence donc, la suite est déjà dans mes projets de futures lectures à ne pas manquer.

MK2 "Trois couleurs" Hors-série : Sur la route

MK2 "Trois couleurs"  Hors-série : Sur la route

Le magazine Trois couleurs édité par MK2 sortira demain un hors-série  consacré au film Sur la route, s'intitulant Sur la route, d'après Jack Kérouac : un homme - un livre - un film - l'odysée d'n mythe

Ce hors-série m'attendait sagement dans la boîte aux lettres. J'ai eu le plaisir de le découvrir au retour des vacances. Je tiens à remercier l'équipe du marketing web de MK2 pour l'envoi du magazine. J'ai commencé à le lire et à le parcourir. Voici ce qu'il contient.

Ce hors-série luxueux et volumineux (format bd, 194 pages, papier glacé, typographie et mise en page soignées) ravira j'en suis sûr les amateurs de Kérouac dont je fais parti. Et pour ceux qui ne le connaissent pas, c'est véritablement une très belle entrée en matière.

Il aura fallu près d'un an à l'équipe éditoriale pour confectionner ce magazine très bien documenté, laissant la part belle au film évidemment mais aussi et surtout, au roman et au mouvement littéraire et artistique de la Beat generation.

Le magazine débute par un Who's who reprenant les personnages clés du film. Une photo de la personne que Kérouac a connu, sa transposition dans son roman Sur la route en tant que personnage et la photo des acteurs incarnant le dit personnage. Idéal pour se repérer dans la galerie des personnes qui ont compté dans la vie de l'écrivain.

Après une chronologie rapide, la magazine consacre plusieurs chapitres à la vie de l'écrivain, balayant en revue son enfance et l'importance de sa famille, son goût pour le jazz, la poésie, son travail d'écriture, ses expériences et ses voyages (aux Etats-Unis mais aussi en Europe). Une belle mise en bouche pour découvrir plusieurs facettes de cet écrivain fascinant.
 
Ensuite, le magazine s'attarde sur le fameux rouleau original de Sur la route , depuis sa genèse jusqu'à sa parution éditoriale 9 ans plus tard et l'accueil critique et public. L'occasion de poursuivre par le mouvement littéraire et culturel de la Beat generation des années 50 (avec Burroughs, Ginsberg entre autres) et l'héritage beat et la filiation avec la musique (Bob Dylan, The Beatles, Sonic Youth...).

Les cinéphiles pourront aussi se régaler avec une partie consacrée à l'influence de la Beat generation sur le cinéma, avec un passage en revue de films de l'époque jusqu'à aujourd'hui.

La rédaction poursuit son travail avec un portfolio recueillant les souvenirs d'écrivains et de photographes qui ont connus Kérouac (les clichés sélectionnés sont assez connus à mes yeux). Le magazine propose ensuite une galerie d'oeuvres d'artistes de la Beat generation (arts plastiques et photographie).

Après "L'homme", "Le livre", le dernier tiers du magazine se focalise sur le film. Croquis préparatoires du film, interviews des acteurs et carnets de tournage sont au programme avec de nombreuses photos extraites du film. De quoi nous faire patienter avant la sortie du film le 23 mai prochain.

Enfin, le magazine, dans un chapitre intitulé Compagnons de route laisse la parole aux écrivains, musiciens, cinéastes qui ont connus ou non Kérouac. Ce qui permet d’apprécier et d'évaluer l'influence de la Beat generation et son héritage.

MK2  termine son travail de qualité par une bibliographie, une discophrahie (The Doors, The Smithes, Etienne Daho, BOb Dylan...) et une filmographie autour de Jack Kérouac et de la Beat generation.

Je ne peux que vous conseiller de vous le procurer !   A noter qu'il existe deux éditions pour ce hors-série : une édition de 196 pages vendue en kiosques au prix de 9.90€ et une édition « collector » de 244 pages vendue en librairie.
Pour un aperçu du magazine, c'est ici.

Facebook Trois couleurs
Facebook MK2 cinéma
site internet MK2

Soundtrax by Le sacre du tympan

Soundtrax by Le sacre du tympan

Salut à tous ! Ayé, nous sommes revenus de vacances ! Aaaaaah ça fait toujours du bien de se vider la tête, d'aller vers d'autres horizons et de décompresser un grand coup. 

Bon sinon voici notre dernière découverte musicale.

En voyant la couverture du disque j'ai cru que c'était une compilation de films. Et en fait non...et oui en même temps. Explications.

De fausses bandes sons avec des titres de films qui auraient pu exister ! Tel est le menu (8 films avec 2 morceaux pour chaque) concocté par Le Sacre du Tympan et Fred Pallem. Ce disque peut s'envisager comme un hommage aux grands compositeurs de musique du films tels que Michel Magne, François de Roubaix ou Ennio Morricone. Et même si on n'a pas ces références là, peu importe. Cela n'empêche en aucun cas d'apprécier l'album. Un voyage dans les films des années 60/70. Un vrai délice !

Pour bien faire les choses, le livret mentionne même le sujet pour chacun des films. En voici un exmple :

Film : Il colore dei soldi

Dans la famille Beretta, on respecte le code de l'honneur. Surtout celui des voyous. Ce clan mafioso impitoyable doit laver l'insulte infligé par une autre famiglia. Les armes sont chargées et les pneus vont crisser. Une vendetta sanglante aux relents de poudre.