jeudi, décembre 29, 2011


Petit cadeau mp3 pour cette fin d'année :

Can you feel it, can you feel it, can you feel it?

If you look around
The whole world is coming together now
Can you feel it, can you feel it, can you feel it
Feel it in the air, the wind is taking it everywhere
Can you feel it, can you feel it, can you feel it

All the colors of the world should be
Lovin' each other wholeheartedly
Yes, it's all right
Take my message to your brother and tell him twice
Spread the word and try to teach the man
Who's hating his brother, when hate won't do
When we're all the same, 'cause the
Blood inside me is inside you

Can you feel it, can you feel it, can you feel it
Can you feel it, can you feel it, can you feel it

Sing out loud
Because we want to make a crowd
Touch a hand and sing a sound so pure, salvation rings

Can you feel it, can you feel it, can you feel it
Can you feel it, can you feel it, can you feel it

All the children of the world
Should be
Loving each other wholeheartedly
Yes, it's all right
Take my message to your brother and tell him twice
Take the news to the marching men
Who are killing their brothers, when death won't do
'Cause we're all the same
Yes, the blood inside me is inside of you

Can you feel it, can you feel it, can you feel it
Can you feel it, can you feel it, can you feel it

Every breath you take
Is someone's death in another place
Every healthy smile
Is hunger and strife to another child
But the stars do shine
In promising salvation, is near this time
Can you feel it now
So brothers and sisters
Show we know how
Now tell me

Can you feel it, can you feel it, can you feel it
Can you feel it, can you feel it, can you feel it

All the children of the world
Should be
Loving each other wholeheartedly
Yes, it's all right
Take my message to your brother and tell him twice
Take the news to the marching men
Who are killing their brothers, when death won't do
'Cause we're all the same
Yes, the blood inside me is inside of you

Can you feel it, can you feel it, can you feel it

Nouvelle vague : chansons et musiques de films

Nouvelle vague : chansons et musiques de films écoutez le cinéma

Voici un coffret de 3 disques regroupant des chansons et des musiques de films dits de la Nouvelle vague. Un livret vient completer ce bel objet cartonné en nous offrant plusieurs interviews de compositeurs tels que Michel Legrand, Martial Solal, Pierre Jansen, Antoine Duhamel ou encore Paul Misraki. Un voyage dans le temps qui invite à (re)découvrir les classiques du cinéma français.


La musique coûte cher et les producteurs ne veulent pas prendre de risques. J’ai bénéficié de l’arrivée de la Nouvelle Vague, qui a remis les pendules à l’heure. Il y a eu un renouvellement complet de la situation. Les gens ont voulu faire table rase, et c’est ce qui m’a permis de travailler pour des longs métrages. Ce qui me plaisait chez les réalisateurs de l’époque de la Nouvelle Vague, c’était l’amour qu’ils portaient à la musique, et cela, c’était nouveau…Georges Delerue

Nouvelle vague : chansons et musiques de films - Emarcy / Universal - 2011

Collection Ecoutez le cinéma et ici.

mercredi, décembre 28, 2011

Un hiver anglais aux côtés de David Lean

Il y a peu , l'acquisition du somptueux coffret David Lean avait été l'occasion d'un article ici.

Après avoir découvert Summertime (et redécouvert Venise par la même occasion) l'été dernier en import anglais (quelle joie qu'il ressorte maintenant en France, merci Carlotta!), ainsi que Brève rencontre grâce à Babette, voici donc une cuvée de prestige.

J'ai d'abord visionné L'Esprit s'amuse. Fantastique histoire entre le réel et le monde des morts. De ceux qui viennent hanter ce couple bourgeois qui finalement... un délice dans une gamme de couleurs vertes et beige superbes.

Le Technicolor de Happy Breed (Heureux Mortels en français), est intéressant parce qu'il ressemble incroyablement à du noir et blanc. Il n'y a en effet pas d'effet de couleurs vives et le spectre chromatique est très plat ce qui permet aux personnages de puiser leur identité même dans cette gamme "eau de vaisselle".

A ce propos le choix de l'image de couverture de la jaquette du DVD est excellent. On y découvre le père de famille et la mère, l'inoubliable  Celia Johnson (celle-là même si bouleversante dans Brève rencontre). Sur cette image de couverture, elle fait la vaisselle et son mari regarde à travers une fenêtre entrouverte. C'est dans cet entrebeillement que le film propose de nous montrer Londres de 1919 à 1939. Avec ses joies, ses peines, ses désespoirs. Et finalement cet amour, ce désir gris.

Une merveille que je vous encourage à découvrir. Il me reste encore deux films du coffret dont je vais pouvoir me délecter, que c'est bon l'hiver aux côtés de David Lean.

Nuit de rêve by Scratch Massive




Exit les envolées rock de Enemy & Lovers et les offensives techno de Time, cette fois-ci, c’est tout un pan de la musique des 80’s qui est convoqué avec la résurrection du courant new-wave. En ne tablant que sur des synthétiseurs outrageusement vintages...La bonne idée est de supprimer l’hédonisme crétin des classiques des 80’s pour uniquement se focaliser sur l’aspect sombre de cette musique synthétique...il faut surtout voir Nuit de Rêve comme une B.O. fantasmée d’une série B. A partir de ce moment là, ça peut fonctionner à plein régime. 
Scratch Massive risque d’en dérouter plus d’un avec ce Nuit de RêveNuit de Rêve comme un hommage à la part sombre de la new-wave des 80’s. C’est lourd, parfois indigeste, mais finalement loin d’être ridicule. 

Nuit de rêve - Scratch Massive - Wagram - 2011

lundi, décembre 26, 2011

Yes we cook : recettes made in USA by Julie Schwob


Merci Axel pour la découverte de ce livre de cuisine et la recette des Cupcakes faite devant nos yeux il y a quelques jours. Le papa noel a eu la bonne idée de le déposer Avenue Camille H. ;)


Au sommaire de ce livre :
L'american breakfast (dont les pancakes aux myrtilles, mmmmmhhh..)
Les sauces américaines faites "maison"
Gourmandises pour les sweet teeth (Doughnuts, cupcakes, brownies, muffins...)
New York, l'urban food et les cocktails (bagels, bretzels....)
Recettes de la côte est
La soul food des états du sud
La cuisine cajun de la Louisiane
Le tex-mex (Burrito, Guacamole salad...)
Les états du soleil : Floride et Californie
La cuisine des grans espaces : Montana et Nevada
La cuisine de fête : Halloween, Thanksgiving et Noel

Chaque recette est accompagnée de belles et grandes photos qui donnent super envie et d'un texte introductif sur le plat (ou son origine), histoire d'en savoir un peu plus. A première vue, les recettes ne sont pas spécialement dures à faire et les ingrédients plus ou moins faciles à trouver (ou à remplacer). Prochaine recette à réaliser rapidos : les brownies.

jeudi, décembre 22, 2011

Le petit bleu de la côte ouest - Manchette & Tardi

Le petit bleu de la côte ouest - Manchette & Tardi

Rions encore une fois des feuillistes qui affirment sempiternellement de tel ou tel ouvrage qu'il est davantage qu'un "roman policier". Le roman noir, grandes têtes molles, ne vous a pas attendus pour se faire une stature que la plupart des écoles romanesques de ce siècle ont échoué à atteindre (mai 1995).   

Voici un préambule, signé de Manchette lui-même qui annonce la couleur.
 
Voici une autre adaptation d'un roman de Jean-Patrick Manchette, que je viens de terminer, signée par Tardi : Le petit bleu de la côte ouest. Je n'accroche pas spécialement au coup de crayon de Tardi. Mais, cela ne m'a pas spécialement gâché la lecture, retrouvant les scènes qui m'étaient resté en mémoire (j'avais parlé du bouquin il y un bon bon de temps : voir ici). J'y ai retrouvé avec plaisir les répliques de Manchette et les extraits du livre ont été choisis judicieusement. Ecrit en 1976, l'histoire pourrait se passer aujourd'hui. La vision de Manchette du retour de l'homme à la nature qui revient finalement au bercail est selon moi criant de vérité, assez pessimiste et sonne très juste. Pour ceux qui aiment le "noir" et le jazz (Manchette était un grand amateur et ne se privait pas de citer ses musiciens et albums favoris), je ne peux que vous conseiller cette bande dessinée et bien sûr le roman.

Je vais poursuivre avec une autre adaptation par Tardi, celle de La position du tireur couché dont vous pouvez lire un avis sur le blog de Dasola.

lundi, décembre 19, 2011

Joyeuses fêtes


A la fenêtre, regarder la neige tomber...
Ecouter de la musique...Relire son roman préféré
...Inviter ses amis à dîner...
Flâner...ou ne rien faire...

Joyeuses fêtes de fin d'année à tous !

mercredi, décembre 14, 2011

La princesse du sang de Max Cabanes et Jean-Patrick Manchette

La princesse du sang de Max Cabanes et Jean-Patrick Manchette

J'ai pris enfin le temps de relire le tome 1 (voir le post) et de découvrir la 2ème partie de cette adaptation en bd du roman inachevé de Jena-Patrick Manchette, complété et remis en forme par son fils Doug Headline. Le premier volume était assez dense (géopolitique, histoires personnelles, hommes politique véreux) où plusieurs pistes étaient lancées. La suite tient ses promesses haut la main, reste très convaincante et le scénario ne s'essouffle pas. Une fin à la hauteur de ce qu'on aurait pu sortir de l'imagination de l'écrivain. Je le conseille à tous les amateurs de Manchette et pour ceux qui veulent le découvrir.  

La princesse du sang - Max Cabanes et Jean-Patrick Manchette - Collection "Air libre" - Dupuis (2 tomes)

dimanche, décembre 11, 2011

Heart beating by Agoria feat. KId A



Nouvel arrivage en vinyle sur l'Avenue !

mardi, décembre 06, 2011

Immortal - Michael Jackson / Le cirque du soleil

Immortal - Michael Jackson / Le cirque du soleil
























Pour une fois, voici une compilation qui devrait ravir les fans du chanteur (elle devrait te plaire Ale, sauf le livret qui est vraiment kitsch ;)). Elle émane du spectacle du Cirque du Soleil dont la première a eu lieu à Montréal. Comme l'indique le communiqué de presse d'Epic :

Sous la direction musicale du très estimé Kevin Antunes (Justin Timberlake, Rihanna, Madonna), IMMORTAL ouvre une voie nouvelle et créative en restructurant et revisitant plus de 40 des plus grands enregistrements originaux de Michael Jackson dans une compilation qui permet de découvrir sa musique d'une manière entièrement nouvelle. Après avoir passé un an en studio à travailler avec les enregistrements multi-pistes originaux de Michael, Kevin a créé IMMORTAL qui offre à ses auditeurs une nouvelle sonorité à l’œuvre de Michael tout en préservant la puissance et la familiarité de sa voix incomparable et de ses titres légendaires.

Kevin Antunes : « L’héritage de Michael, le plus grand artiste de notre époque, est une source d'inspiration au-delà des mots. Il était clair dès le début que la voix de Michael et son essence musicale globale était l’âme et l’unique source de créativité qui a conduit le projet. Du studio à la scène, il y a une intégrité indéniable et une vérité préservée dans les performances vocales de Michael qui sont mises en avant avec les arrangements d’Immortal. IMMORTAL a été conçu avec amour et respect pour la musique de Michael, sa famille et ses millions de fans à travers le monde ».

IMMORTAL déploie son héritage musical avec des versions redessinées de ses hits, des mashups électrisant ainsi que des prises récemment découvertes que les fans n’ont jamais entendues avant, dont une version alternative de « ABC » des Jackson 5 et un chœur que Michael avait enregistré pour “They Don’t Really Care About Us.”

Tracklisting "Immortal" (Deluxe album) :
1. Working Day and Night
2. The Immortal Intro
3. Childhood (I
4. Wanna Be Startin’ Somethin’
5. Shake Your Body Down To The Ground
6. Dancing Machine/Blame It On The Boogie
7. Ben
8. This Place Hotel/Smooth Criminal/Dangerous
9. The Mime Segment: I Like The Way/Speed Demon/Another Part Of Me
10. J5 Medley: I Want You Back/ABC/The Love You Save
11. Human Nature/Speechless
12. Is It Scary/Thriller/Ghost/Somebody’s Watching Me/Threatened
13. You Are Not Alone/I Just Can’t Stop Loving You
14. Beat It/Jam/State Of Shock
15. Earth Song/Planet Earth
16. Scream/Little Susie
17. Gone Too Soon
18. They Don’t Care About Us
19. I’ll Be There
20. Immortal Megamix: Can You Feel It/Don’t Stop Til You Get Enough/Billie Jean/Black Or White
21. Man In The Mirror
22. Remember The Time/Bad 



samedi, décembre 03, 2011

Roy Budd is ... something for the weekend


















Quel beau week-end d'automne.
J'écoute deux disques de Roy Budd : The Sound of Music et Budd and Bossa.
Le premier parce que je viens de revoir The Sound Of Music et que je crois n'avoir jamais auparavant autant aimé ce film. Les mélodies m'ont fait m'envoler et du coup cet après-midi je visionnerai Oklahoma!
Le deuxième parce que les rythmes Bossa irrésistibles sont encore plus voluptueux grâce à la virtuosité de Roy Budd.
Merci à Simon et à son super blog In-Flight Entertainment !!!

mardi, novembre 29, 2011

mercredi, novembre 23, 2011

French K/S

French K/S

Aujourd'hui, les habitants de l'avenue vous proposent de découvrir le premier et l'unique site francophone d'une passionnée, consacré au duo/couple mythique de Star-Trek. De nombreuses surprises au menu

http://frenchks.com et une parodie audio qui vaut le détour ici

Merci à toi Sam !

dimanche, novembre 20, 2011

Le faire ou mourir de Claire-Lise Marguier

Le faire ou mourir de Claire-Lise Marguier
Damien a toujours eu peur de tout. Arrivé au lycée, il est recueilli par une bande de gothique, celle de Samy avec qui il se sent un peu plus fort. Des garçons et des filles qui prennent soin de lui, le cajolent contrairement à ses parents qui n'ont d'yeux que pour leur fille. 

C'est Samy qui a eu le cran de le protéger contre la bande de skaters qui voulaient le tabasser une fois de plus. C'est Samy qui, lui, n'a pas peur de le prendre dans ses bras et de dire ce qu'il pense. Mais que faire lorsque l'on arrive pas à faire sortir, par les mots le feu qui est en soi ? S'ouvrir les veines lui fait du bien, soulage ses maux. Bientôt la compagnie de Samy lui est indispensable et semble être sa seule bouée de sauvetage. Les choses se compliquent quand celui-ci commence à l'embrasser. Une foule se sentiments ambiguës s'emparent de lui.

Un roman fort, d'une grande sensibilité qui fera sans aucun doute écho chez les adolescents d'aujourd'hui. Claire-Lise Marguier décortique admirablement les sentiments douloureux et extrême de l'adolescence sans tomber dans la facilité. Le processus d'automutilation du jeune garçon de 15 ans sonne très juste et malgré un texte assez court, tout ne se résout pas en deux cuillères à pot. Un roman, qui pour une fois évite les clichés sur l'homosexualité et nous parle avant tout d'amour. Damien tombe amoureux d'un garçon mais avant tout de la personne de Samy : la seule personne qui s'intéresse véritablement à lui.

D'autres avis sur :

Voir aussi l'article de Culture et questions qui font débats

samedi, novembre 19, 2011

Jack Kerouac

Jack Kerouac


Great things are not accomplished by those who yield to trends and fads and popular opinion.
My fault, my failure, is not the passions that I have, but my lack of control of them.
Live, travel, adventure, bless, and don’t be sorry.
Accept loss forever.
Believe in the holy contour of life.

je tag, tu tag, il tag...

Aujourd'hui je me prête au jeu de la miss Les Gridouillis...qui circule doucement sur plusieurs blogs (ici, ici et bientôt chez la p'tite souris ? hé hé hé) qui a pour but d'en savoir un peu plus sur les bloggueurs. Voici mes réponses selon l'humeur du jour :

1/ une chanon : Les jours du  Jaguar de Jean Louis Murat que je suis allé voir en concert hier soir


2/ Un plat : Le Tiramisu que j'ai enfin fais moi-même cet été (j'envoie la recette à qui n'en veux ;))

3/ Un mot inavouable en public : "trop pas !!!"
 
4/ Un proverbe :  "J'aime mieux avoir des remords que des regrets" Oscar Wilde.

5/ Un espoir : 


6/ Un pays : imaginaire pour s'y réfugier lorsque l'on en a envie.

7/ Pénible :












8/ Une odeur :













9/ Un des sept péchés capitaux :














10/ Un lecteur pas raisonnable : est celui qui trouve l'excuse d'avoir s'être plongé dans son bouquin pour arriver en retard au boulot.

Voilou !

vendredi, novembre 18, 2011

Anesthésie générale de Jerry Stahl

Anesthésie générale de Jerry Stahl rivages

Ca faisait bien longtemps que je n'avais pas lu un roman aussi trash et décapant qui ne manquera pas pour les plus fragiles d’entre vous de vous faire vomir. Pour les lecteurs les plus coriaces, faites attention à ne pas devenir aussi taré que les personnages du roman. 

L'histoire : Ex-flic et ex-drogué, Manny Ruper est envoyé dans une prison californienne afin d'identifier un détenu : un vieillard de 97 ans, ancien médecin allemand travaillant à Auschwitz pendant la seconde guerre mondiale, Sous une couverture de psychologue ex-drogué, il est chargé d'animer un groupe de parole de prisonniers ex-drogués dont ce scientifique nazi fait parti, Malheureusement, Manny se retrouve rapidement face à un cauchemard et découvre avec horreur que les expériences des camps de la mort continuent en prison avec des détenus comme cobayes...

Jerry Stahl est un fou furieux. Doté d'un humour ravageur et grinçant, voici un roman noir qui vous retourne la tête et l'estomac. Admirablement écrit, Jerry Sthal vous fait passer du froid au chaud, du rire à l'effroi avec une facilité déconcertante.

Avec un ton provocateur, Jerry Stahl s'acharne sans ménagement sur la société américaine décadente (la pornographie, la drogue, l'état pitoyable des prisons, les minorités ethniques...) et nous expose les liens étroits entre l'Allemagne et les États-Unis sur le nazisme d'hier et d'aujourd'hui.

Allez faire un tour du côté de chez Yan avec qui je partage complètement son avis !

Logo Livraddict

mercredi, novembre 02, 2011

Monsieur Daho

Monsieur Daho
























Un retour de long week-end nous a permis d'écouter ce voyage musical de 30 années de carrière de Mister Etienne Daho. A l'annonce de la parution de cette compilation, nous étions rassurés que celle-ci fasse l'objet d'une sélection personnelle du chanteur et non un best of fourre tout. Les titres s'enchaînent plutôt bien et le choix est particulièrement intéressant notamment pour le 2ème cd permettant de (re)découvrir certaines chansons qui n'avaient pas fait l'objet de single. Une compilation que les fans de la première heure qui ont suivis au fil des années le chanteur ne pourront qu'apprécier (enfin du moins nous l'espérons !).



Les tubes 80's y sont présents (Duel au soleil, Week-end à Rome, Le grand sommeil) rafraîchis par des versions live (de 2001 et 2004). Le titre Des heures hindoues (avec Vanessa Paradis) inédit à nos oreilles est un pur bonheur. Daho aime les duos et cette compilation en fourmille (coups de coeur pour So sad avec Françoise Hardy ; if avec Charlotte Gainsbourg sans oublier Ô la douceur du bagne avec Jeanne Moreau). Nous sommes un peu plus mitigés sur le duo avec Catherine Deneuve L'adorer

Les titres extraits des albums lumineux Eden (1996) et Corps et armes (2000) sont ici largement représentés et ce n'est pas pour nous déplaire puisque ces 2 opus sont parmi nos préférés.
 

Daho nous livre aussi des versions inédites très réussies de Il ne dira pas (HF 90 Version 2011 - présente sur l'édition deluxe remastered de Mythomane) et Soleil de minuit (Sombre romance mix, Edit - que les fans avaient pu découvrir dans la réedition de l'album Pop Satori en 2006, rééditée cette année) ainsi qu'une sublime version démo de L’invitation que nous préférons même à la version album de 2007.

Une compilation personnelle pour (re)découvrir les différentes facettes de ce chanteur dont la voix continue de nous émouvoir. Les fans seront d'autant plus comblés qu'ils peuvent se procurer depuis le 31 octobre 4 anciens albums réédités en version double cd deluxe incluant de nombreux bonus et inédits. Ces rééditions sont envisagés par période : Mythomane (1978-1982) ; Pop Satori (1985-1987) ; Corps et armes (1999-2002) et L'invitation (2006-2009).


Site officiel

vendredi, octobre 28, 2011

Les aventures de Tintin : le secret de la licorne de Steven Spielberg

Les aventures de Tintin : le secret de la licorne de Steven Spielberg

J'ai bien fait de lire quelques critiques positives et négatives de ce film avant d'y aller le jour de la sortie avec toi Camille ;) Si vous allez voir ce film en espérant y trouver une adaptation fidèle de la bande dessinée, vous ressortirez déçus. Il s'agit bien là d'une libre adaptation. Fidèle oui et non. Oui parce que l'on retrouve l'esprit d'Hergé (le mystère, les gags, les investigations du jeune reporter). Non, pour les puristes, car Steven Spielberg et Peter Jackson se sont permit de mélanger 3 albums en un film : Le secret de la licorne bien sûr, la suite Le trésor de Rackham le Rouge (enfin très peu finalement, sans l'apparition de Tournesol) et Le crabe aux pinces d'or. Pour ce dernier album que j'affectionne tout particulièrement, j'étais curieux de savoir quelles astuces les réalisateurs allaient-ils trouver pour que cette aventure (qui se déroule en partie au Maroc) puisse s'intégrer avec cohérence dans cette chasse au trésor. Je suis allé donc voir le film en n'espérant rien, si ce n'est passer un bon moment. 

Verdict : top top top ! On en prend plein les yeux et on rit comme dans la bd. On retrouve la complicité entre Tintin et Milou qui le sauvera à plusieurs reprises, et un Haddock bien ronchon et ivre quand il faut. Alors oui, c'est hollywoodien au possible avec une surenchère d'actions (de nombreuses scènes inventées de toute pièces avec un combat final étonnant) que l'on pourrait regretter. La motion capture est à son apogée, la 3D certes dispensable reste sympathique. Mais il faut bien garder à l'esprit que ce film doit convaincre l'Amérique, qui ne connaît pas ou très peu le plus célèbre reporter de la bande dessinée européenne, pour espérer d'autres adaptations. Et que étant de grands fans du héros à la houpette, nous aurions pu trouver pire que Spielberg et Jackson derrière la caméra. Ils réalisent, comme le spectateur que je suis, un rêve de gosse, de voir le héros de leur enfance au cinéma.

Après l'avoir vu en version originale sous-titrée, j'irais le revoir avec plaisir en version française ce we !

jeudi, octobre 27, 2011

1Q84 de Haruki Murakami

1Q84 de Haruki Murakami

Lorsqu'il arriva à la gare de Shinjuku, sur le quai de la ligne Chûô, près du wagon de tête en direction de Tachikawa, Fukaérie était déjà là. Elle était assise seule sur un banc, tout à fait immobile. Elle regardait en l'air, les yeux plissés. Sur une robe en coton imprimé qui faisait irrésistiblement penser à une robe d'été, elle portait un épais cardigan vert pré, plutôt hivernal. Elle avait glissé ses pieds nus dans des tennis grises décolorées. Une combinaison un peu étrange pour la saison. La robe était trop légère, le cardigan trop épais. Pour elle cependant, sa tenue ne manquait sans doute pas d'harmonie. Par cet ensemble incongru, peut-être manifestait-elle la conception du monde tel qu'il était pour elle. Ce n'était pas inconcevable. Mais peut-être n'avait-elle pensé à rien de particulier et s'était-elle contentée d'enfiler n'importe quel vêtement.

Elle ne lisait rien, ni livre ni journal, n'écoutait pas de Walkman. Elle était assise tranquillement, ses grands yeux noirs fixés devant elle. Elle avait l'air de scruter quelque chose. Mais elle avait l'air aussi de ne rien scruter du tout. Elle avait l'air de réfléchir à quelque chose, mais également à rien du tout. De loin, on aurait dit une sculpture très réaliste, fait en matériaux spéciaux.

"Tu as attendu ?" demanda Tengo.

Extrait du 1er tome de 1Q84 de Haruki Murakami, disponible aux éditions Belfond.

mardi, octobre 25, 2011

1Q84 de Haruki Murakami

1Q84 de Haruki Murakami

Deux récits parallèles, deux héros qui, à priori, n'ont rien à voir l'un avec l'autre, sauf que...Haruki Murakami sait indéniablement raconter des histoires, Des histoires à tiroirs où des évènements distincts les uns des autres vont se croiser, se rapprocher peu à peu, Nos deux personnes solitaires, Tengo et Aomamé évoluent dans un monde à la fois réel, celui de l'année 1984 et un autre monde 1Q84, celui où les questions se multiplient, où deux lunes cohabitent dans le ciel.

Le tour de force de Murakami est de rendre logique et évident tout dérèglement, même léger de la réalité. Il aime jouer sur la dualité (expériences, sentiments, lieux...). Il explore les émotions et les états d'âmes de chacun de ses personnages, avec fragilité ou de manière parfois assez crue. Tout cela servie par une écriture musicale, légère, simple qui pour le lecteur coule de source.

A la fin de ce premier volume, on en sait un peu plus qu'au début, mais pas plus. Une envie irrésistible de poursuivre avec le deuxième tome pour continuer d'être ébloui par l'univers si particulier de Haruki Murakami. 

1Q84 : livre 1 - Haruki Murakami -  Belfond - 2011

lundi, octobre 24, 2011

Coffret David Lean : les premiers chefs-d'oeuvre

Coffret David Lean : les premiers chefs-d'oeuvre



























5 chefs-d’œuvre sur une période de dix ans durant laquelle David Lean, avant les fresques épiques de la maturité, devient le maître du cinéma classique anglais. Des comédies de ses débuts aux mélodrames passionnés, le cinéaste élabore un grand style, épris de perfection technique, au montage raffiné. Son tempérament romantique y mélange le lyrisme, la hantise des sentiments fragiles, abîmés, disparus, et la respiration des éléments, ciel, vent et pluie. Incontournable !

Dvd 1 « Brève rencontre » (1945)
Sur un quai de gare, en banlieue de Londres, deux êtres, Alec et Laura, se rencontrent par hasard. Chacun est marié et heureux dans son quotidien bourgeois. D’une rencontre à l’autre, ils se revoient et tombent amoureux …


SUPPLÉMENTS
Préface de Pierre Berthomieu (8 mn) – ll était une fois « Brève Rencontre » (24 mn). Les collaborateurs de David Lean se souviennent du tournage et de la sortie du film, ainsi que des immenses acteurs britanniques Celia Johnson et Trevor Howard.
Directed by David Lean (32 mn) Un film de Pierre Berthomieu: Comment David Lean a-t-il façonné son style à travers le montage et la mise en scène ?

Dvd 2 « Heureux mortels » (1944)
1919-1939. Pendant vingt ans, la famille Gibbons réside au sud de Londres. Sur fond des grands événements de la vie politique et sociale en Grande-Bretagne, la vie des Gibbons déroule ses joies et ses peines, ses mariages et ses deuils, ses cocasseries et ses nostalgies…

Dvd 3 « L’esprit s’amuse » (1945)
Romancier couronné de succès, Charles Condomine vient d’épouser en secondes noces la belle Ruth. Pour préparer son nouveau livre, il invite une voyante pour une séance de spiritisme qui a pour conséquence de réveiller le fantôme d’Elvira, la première épouse de Charles…


Dvd 4 «  Les amants passionnés »(1949)
Mariée au riche et bienveillant Howard Justin, Mary se souvient de son amour pour Steven Stratton. Elle avait d’abord fui la passion avant d’y céder. Des années plus tard, le couple Justin a retrouvé son harmonie, mais le destin fait se retrouver Mary et Steven…

Dvd 5 “ Madeleine” (1950)
En 1857, à Glasgow, contre les vœux de ses parents, qui la destinent à un mariage bourgeois et prometteur, Madeleine Smith noue une relation secrète et passionnée avec Émile L’Angelier. Lorsqu’elle décide de mettre un terme à cette liaison, celui-ci se rebelle.
Peu après, Madeleine est accusée de l’avoir empoisonné…

samedi, octobre 22, 2011

Bang bang by Nancy Sinatra vs Unkle

Bang bang by Nancy Sinatra vs Unkle


















Nancy Sinatra - Bang bang (my baby shot me down)
Unkle sounds edit - extrait de l'album Edit music for a film

1Q84 de Haruki Murakami


1Q84, voilà comment je vais appeler ce nouveau monde, décida Aomamé.
Q, c'est la lettre initiale du mot Question. Le signe de quelque chose qui est chargé d'interrogations.
Tout en marchant, elle hocha la tête pour s'approuver.Que cela me plaise ou non, je me trouve à présent dans l'année 1Q84. L'année 1984 que je connaissais n'existe plus nulle part. Je suis maintenant en 1Q84. L'air a changé , le paysage a changé. Il faut que je m'acclimate le mieux possible à ce monde lourd d'interrogations. Comme un animal lâché dans une forêt inconnue. Pour survivre et assurer ma sauvegarde, je dois en comprendre au plus tôt les règles et m'y adapter.

Extrait du 1er tome de 1Q84 de Haruki Murakami, disponible aux éditions Belfond.

vendredi, octobre 21, 2011

Jean-Louis Murat en concert à Angoulême

Jean-Louis Murat en concert à Angoulême





































Après l'avoir vu pour la première fois en concert en 1999 après la sortie de Mustango et en 2003 avec Lilith, nous avons pris nos places pour le revoir sur scène...en attendant, voici un de ses passages télé où une fois de plus il ne manque pas de férocité !



www.jlmurat.com

vendredi, octobre 14, 2011

Cascadeur live à Bordeaux


Un concert où l'on oublie toute sa journée, envouté dès les premières notes et cette voix si  fragile

Un concert où l'on fait le plein d'émotions

Un concert où l'on redécouvre les chansons de l'album qui prennent plus d'espace, de volume, d'ampleur

Un concert où l'on a eu droit à de faux inédits (tirés des 3 albums précédents auto-produits)

Un concert où David Guetta était à l'honneur (Cascadeur sait aussi être drôle)

Un concert bien rodé où Cascadeur vous emmène dans son univers pendant 1h30, dans la salle du Krakatoa (avec une très belle acoustique).

Un concert que j'ai pu partagé avec David (bien content de t'avoir fait découvrir cet artiste) et Stéphane (merci encore pour la découverte).

Une interview à découvrir sur le blog de The Muffin Man

dimanche, octobre 09, 2011

Ecoutez le cinéma















Conçue depuis 2000 par Stéphane Lerouge et produite par Universal Music Classics et Jazz France, la collection Ecoutez le Cinéma ! propose des rééditions de bandes originales rares ou épuisées. Chaque CD inclut un livret français-anglais.

Page Facebook

Steve Boyd

mardi, octobre 04, 2011

Grand lièvre de Jean-Louis Murat

Grand lièvre de Jean-Louis Murat



















http://www.jlmurat.com/

Son 19ème album est sorti le 26 septembre dernier. Un album qui nous a emballés dès la première écoute, contrairement à d'autres. A la première écoute, nous avons été emballés. Il y a des sonorités à la "Dolorès" (1996) à la Mustango (1999). Les choeurs sur de nombreux morceaux donnent un ton orignal à ce nouvel opus. Un album qui s'écoutera en suivant les paroles ou en se laissant bercer tranquillement...Il faudra patienter novembre pour que nous puissions le voir en concert.

Extrait d'une interview où comme à son habitude, JLM ne mâche pas ses mots :

Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire une chanson pour le prochain album d'Isabelle Boulay ?
Elle a une superbe voix. J'écris pour n'importe qui, il suffit qu'on me demande. C'est alimentaire. Tous les ringards de la chanson réclament à Miossec, Dominique A, Beaupain ou moi d'écrire une chanson. On est une grosse dizaine dans la boucle. Il y a une sorte de pédophilie artistique. (extrait d'ici)

Album en écoute ici

lundi, octobre 03, 2011

Michael Jackson - the immortal


La première mondiale du spectacle Michael Jackson The Immortal World Tour a eu lieu hier au Centre Bell de Montréal.

Sortie de l'album "immortal" le 21 novembre (+ d'infos)

mardi, septembre 27, 2011

Le boxeur manchot de Tennesse Williams

Le boxeur manchot de Tennesse Williams pavillons poche

Si Tennesse Williams est surtout connu pour ses pièces de théâtre et leurs adaptations cinématographiques (Un tramway nomé désir, Une chatte sur un toit brûlant...) il a aussi écrit des nombreuses nouvelles.

Dans ce recueil, Il nous parle de marginaux, de criminels, de vagabonds, de poètes ratés.

Tennessee Williams porte un regard à la fois tendre et plein de compassion sur ses personnages en marge de la société. Il en fait des martyrs qui tentent d'expier leurs fautes et leurs imperfections. Des destins fragiles et souvent dramatiques.

Une écriture très humaine qui m'a beaucoup touché.

Je vous recommande d'autres titres dans la collection Pavillons poche : Sucre d'orge et Le poulet tueur et la folle honteuse.

dimanche, septembre 25, 2011

Träume de Françoise hardy



Träume, die bei Nacht entstehen
und am Tag vergehen
sind meistens garnicht wahr
weil sie unter den Millionen
unsrer Illusionen
geboren sind

Träume sind wie ferne Wolken
denen andre folgen
solang es Leben gibt
sag mir, sag wohin sie treiben
wo sie einmal bleiben
weiss nur der Wind

wie ein Wunder ist die Welt
jeder Baum und jedes Feld
wie ein Wunder ist die Welt

Träume, die uns nichts bedeuten
sollte man beizeiten
mit andern Augen sehn
weil sie oftmals unser Denken
auf die Wege lenken
die wir dann gehn