Par le vent pleuré de Ron Rash

Par le vent pleuré - Ron Rash - Traduit de l'américain par Isabelle Reinharez - Edition de poche - Points - sortie le 23 août 2018.

Dans une petite ville paisible au cœur des Appalaches, la rivière vient de déposer sur la grève une poignée d'ossements, ayant appartenu à une jeune femme. Elle s'appelait Ligeia, et personne n'avait plus entendu parler d'elle depuis un demi-siècle.

1969 : le summer of love. Ligeia débarque de Floride avec l'insouciance et la sensualité de sa jeunesse, avide de plaisirs et de liberté. C'est l'époque des communautés hippies, du Vietnam, de la drogue, du sexe et du Grateful Dead. Deux frères, Bill et Eugene, qui vivent bien loin de ces révolutions, sous la coupe d'un grand-père tyrannique et conservateur, vont se laisser séduire par Ligeia la sirène et emporter dans le tourbillon des tentations. Le temps d'une saison, la jeune fille bouleversera de fond en comble leur relation, leur vision du monde, et scellera à jamais leur destin – avant de disparaître aussi subitement qu'elle était apparue.(Présentation éditeur)

Quel immense plaisir de retrouver l'écriture de Ron Rash. Emprunté àThomas Wolfe, le titre est déjà une merveille !! 

Même si elle apparaît assez classique en apparence, l'histoire est prenante du début à la fin et très émouvante. Les personnages sont toujours chez l'écrivain d'une grande profondeur et c'est ce qui m'a particulièrement plu. La relation entre les deux frères si différents est traitée avec justesse. On y croit. Les thèmes chers à l'auteur sont de nouveau présents : le poids de l'héritage familial, le passé, la soif d’émancipation, la culpabilité et le cadre d'une petite ville isolée.

Quand le passé resurgit, il est l'heure de rendre des comptes, Une histoire sur les choix que l'on fait dont les conséquences sont parfois impossibles à accepter et à assumer.

Ron Rash signe avec Par le vent pleuré une perle noire dont la construction romanesque est méticuleusement soignée et participe grandement à sa réussite.

Par le vent pleuré - Ron Rash - Traduit de l'américain par Isabelle Reinharez - Edition de poche - Points - sortie le 23 août 2018.

Carnivores de Jérémie et Yannick Renier

Carnivores est un film de Jérmérie et Yannick Renier disponible chez l'éditeur AB Vide, la mention en DVD, Blu-Ray et VOD le 22 août.

Carnivores est un film de Jérémie et Yannick Renier disponible chez l'éditeur AB Vidéoen DVD, Blu-Ray et VOD le 22 août.
La page Facebook de l'éditeur.

Mona rêve depuis toujours d’être comédienne. Au sortir du Conservatoire, elle est promise à un avenir brillant mais c’est Sam, sa sœur cadette, qui se fait repérer et devient rapidement une actrice de renom. À l’aube de la trentaine, à court de ressources, Mona est contrainte d’emménager chez sa sœur qui, fragilisée par un tournage éprouvant, lui propose de devenir son assistante. Sam néglige peu à peu son rôle d’actrice, d’épouse, de mère et finit par perdre pied. Ces rôles que Sam délaisse, Mona comprend qu’elle doit s’en emparer. (source)

Une bande annonce accrocheuse d'un film que nous avions manqué en salles au printemps dernier. Nous sommes ravis de nous être rattrapés avec le DVD. Une très belle surprise pour ce thriller psychologique.


Carnivores est un film de Jérmérie et Yannick Renier disponible chez l'éditeur AB Vide, la mention en DVD, Blu-Ray et VOD le 22 août.

L'une des grandes réussites du film est indéniablement le jeu des deux actrices Leila Bekhti et Zita Hanrot que nous découvrons pour la première fois au cinéma. Même si leur personnage à chacune pourrait apparaître caricatural dans leur opposition, leur talent gomme cette réserve. Leur jalousie et leur rapport de force sont crédibles et très bien mis en scène. On peut néanmoins regretter des scènes supplémentaires à chercher du côté de l'enfance et du passé des deux soeurs, qui étayeraient cette jalousie.

Côté scénario, même si le film ne fait pas preuve d'originalité, il n'en reste pas moins solide et travaillé. Une première partie psychologique emmène facilement le téléspectateur jusqu'à un point de rupture inattendu. Le film bascule alors davantage dans le thriller pour notre plus grand plaisir.

Les frères Renier (on connaissait seulement Jérémie en tant qu'acteur) nous offrent une esthétique soignée, de beaux décors et des plans travaillés. L'ambiance sombre, intrigante et dérangeante est du plus bel effet, contribuant à une immersion complète. Le tout servi par une boucle musicale lancinante et déstabilisante.

Le film aurait pu être plus sombre en appuyant encore davantage sur l'animosité et la jalousie des deux soeurs, ce qui n'aurait pas été pour nous déplaire. Néanmoins, nous n'avons pas boudé notre plaisir pour ce premier film réussi et prometteur.


-un film à recommander
-du bon cinéma français


Un grand merci à Cinetrafic de nous avoir permis de découvrir ce film, grâce à l'opération dvdtrafic : "un dvd contre une critique".

Mario de Marcel Gisler

Mario est un film de Marcel Gisler, paru chez l'éditeur Epicentre Films.  Dans les salles de cinéma le 1er août et en DVD depuis le 3 juillet.

Mario est un film de Marcel Gisler, paru chez l'éditeur Epicentre Films.
Dans les salles de cinéma le 1er août et en DVD depuis le 3 juillet.
Le site et la page Facebook de l'éditeur.

Pour la première fois de sa vie Mario, un jeune footballeur, tombe amoureux de Léon, nouvel attaquant venu d'Allemagne. Mais dans l’équipe, des rumeurs commencent à circuler sur leur relation et Mario voit sa carrière compromise pour intégrer un club de première division.(source)

Nous étions curieux de voir comment l'homosexualité (et nous imaginions un outing) dans le milieu sportif allait être traitée...Et bien, nous avons été plutôt déçus. Et à plusieurs points de vue.

Mario est un film de Marcel Gisler, paru chez l'éditeur Epicentre Films.  Dans les salles de cinéma le 1er août et en DVD depuis le 3 juillet.

Le scénario tout d'abord. Le rapprochement entre les deux joueurs se fait un peu trop rapidement. L'amitié virile qui dérape sur un baiser (in)attendu et initié par le coéquipier de Mario ne nous a pas convaincu (la scène où ils jouent à la console de jeu fait vraiment cliché). D'ailleurs les acteurs n'y croient pas et nous non plus. C'est là aussi que le film pèche. Par ses acteurs qui font leur possible avec une mise en scène qui est bien faible. Les scènes du film sont filmées sans aucune originalité tout comme l'histoire qui aurait mérité plus de subtilité. 

De plus, même si nous ne sommes pas des passionnées de football, les scènes sportives sont bien trop longues et n'apportent rien au film.

Enfin, le film se rattrape un peu par son traitement de l'homophobie. Là aussi, les scènes mériteraient plus de tension pour faire ressentir toute la détresse des personnages qui luttent dans un milieu machiste où la loi reste le silence et la politique de l'autruche.

Au final, un film en demi teinte qui a tout de même le grand mérite d'aborder un thème encore tabou aujourd'hui.

Les films récents parlant d'homosexualité
Les films sur le sport et l'amour
 


Un grand merci à Cinetrafic de nous avoir permis de découvrir ce film, grâce à l'opération dvdtrafic : "un dvd contre une critique".

Nada - Jean-Patrick Manchette & Max Cabanes

Nada - Jean-Patrick Manchette & Max Cabanes collection air libre éditions dupuis
Sortie prévue le 05 octobre 2018 aux éditions Dupuis

Ils sont six : Épaulard, l'expert vieillissant ; D'Arcy, l'alcoolique violent ; Buenaventura Diaz, le caméléon aux identités multiples ; Treuffais, le prof de philo désabusé ; le jeune Meyer, dont la femme folle finira bien par le tuer un de ces quatre ; et Cash, la putain auto-proclamée à l'intelligence troublante. Des profils aussi disparates que leurs passés respectifs. Pourtant, ensemble, ces paumés d'extrême gauche formeront le groupe « Nada ». Leur premier coup d'éclat : enlever l'ambassadeur américain, en visite discrète dans une maison close parisienne. Une opération aussi risquée exige audace et maîtrise. Mais si le gang de marginaux l'exécute sans coup férir, la suite ne sera pas si simple. Chargé de l'affaire, le rusé commissaire Goémond va mener une sanglante traque aux 'anarchistes'... Entre morts inutiles, dégâts collatéraux et pressions politiques, les membres du groupe « Nada » s'apprêtent à passer les plus longues heures de leur existence... Avant quelle fin ? 

Chef-d'oeuvre du néo-polar écrit en 1972 par Jean-Patrick Manchette, puis adapté au cinéma par Claude Chabrol, « Nada » dessine les trajectoires écorchées d'une poignée de desperados révoltés. Un roman noir magnifiquement adapté en bande dessinée par Max Cabanes et Doug Headline, qui en restituent tout l'amer désespoir.

Jean-Patrick Manchette - France Culture



Il fumait trop, buvait pas mal et avait la gâchette facile. Dix romans en dix ans. De L'Affaire N'Gustro , en passant par Nada , Le Petit Bleu de la côte Ouest , Fatale , La Position du tireur couché jusqu’à La Princesse du sang , interrompu par sa mort, à l’âge de 52 ans, Manchette a dégommé le polar à la française. Renouant avec la grande tradition américaine du roman criminel réaliste et violent, ce grand admirateur de Flaubert veut écrire des romans noirs qui sonnent comme des sonnets. Grand cinéphile, il signe des chroniques assassines dans Charlie Mensuel . Proche des situationnistes, il pense que l’art est mort et la révolution dévoyée. Dans un monde pourri et désenchanté, armé d’un solide sens de l’humour, Manchette perfectionnait son tir pour la simple beauté du style. Portrait d’un Manchette plus romantique que désabusé.(source)

L'instant méditation - 36


Souvenir de ce beau moment méditatif autour de cet arbre lors de notre dernière journée de méditation de pleine conscience à l'Abbaye Sainte-Croix à Saint Benoit (86)