Tobias and Guy

Merci Stéphane pour nous avoir fait découvrir l'excellent Tobias and Guy!

Où l'on peut suivre les aventures amoureuses entre un humain et un démon.

Voici la première page qui j'espère vous donnera envie de le découvrir jour après jour. From the Avenue est déjà ultra-fan! Quelle belle manière pour tous de réviser son anglais pendant les vacances.
Tobias and Guy

L'été où papa est devenu gay d'Endre Lund Eriksen

L'été où papa est devenu gay d'Endre Lund Eriksen

Dans un camping perdu en Norvège, Arvid passe ses vacances d'été avec son père récemment divorcé. Tout se passe bien jusqu'au jour où il apprend que le père de sa voisine de caravane est homosexuel...et célibataire. Or les deux hommes passent beaucoup trop de temps ensemble selon les deux ados.

Arvid va confier ses journées de cet été si particulier sur le livre d'or de ce camping pas comme les autres (réputé dans la région pour sa boule à facettes disco) qui devient peu à peu son journal intime.

Comment empêcher coûte que coûte son père de se révéler et de se sentir heureux en compagnie d'un autre homme ? C'est ce que le ados vont tenter avec des résultats inversement proportionnels à leurs attentes.

Alors qu'Arvid n'est pas tout à fait sorti de l'enfance, Indiane, en avance sur lui, va lui faire perdre ses repères et contribuer à réfléchir sur lui et à modifier son regard sur le monde qui l'entoure.

Humour et légèreté, voici la recette d'un roman réussi pour parler de la différence, des préjugés et des sentiments.

Parce que les situations sont drôles et que les personnages sont crédibles et non stéréotypés, ce livre est une vrai bouffée d'air dans la littérature adolescente. Pas étonnant qu'elle nous vienne du nord (de Norvège plus précisément) avec cette façon si particulière de parler de sujets sensibles de façon à la fois si directe, naturelle et évidente.

L'été où papa est devenu gay - Endre Lund Eriksen - traduit du norvégien par Aude Pasquier - Éditions Thierry Magnier - 2014.

The servant - Joseph Losey

The servant - Joseph Losey

Tony, un riche et jeune aristocrate britannique, engage un valet de chambre, Barrett. Ce dernier, discret, compétent et stylé, entoure son maître de prévenances. Peu à peu, Barrett, va exercer une étrange emprise sur le jeune homme. Il ira jusqu'à dominer totalement son maître, le menant inexorablement à la déchéance...(source)

The servant - Joseph Losey
 
L'histoire du film

Un film troublant, un huit clos redoutable qui a fait mouche sur l'Avenue...

En France, ce film a bénéficié d'une sortie blu-ray et dvd le 27 janvier dernier pour l'édition du 50ème anniversaire.


The servant - Joseph Losey
Livret de l'édition blu-ray
The servant - Joseph Losey
Article de Peter Bradshaw, critique cinéma au Guardian
The servant - Joseph Losey


Experiment in terror - Blake Edwards (1962)






Nous avons passé deux heures sous tension avec Allô...brigade spéciale (le titre français n'est pas très engageant, on vous l'accorde), un excellent film de Blake Edwards, le réalisateur de Breakfast at Tiffany's (Diamants sur canapé). La photographie et les plans sont magnifiques. Et la bande son signée Henry Mancini est une merveille.

Rone - Créatures

Rone - Créatures pochette album
sortie le 09 février 2015
Rone - Créatures pochette album
Rone - Créatures pochette album
Rone - Créatures pochette album
Rone - Créatures pochette album

J'aime l'univers de Rone. j'étais impatient de découvrir son nouvel opus. Un troisième album qui regorge de trouvailles sonores. Un patchwork musical où se mêlent des sonorités mécaniques, des crissements, des envolées spatiales. Il y a un parfum d'enfance. François de Roubaix n'est pas loin. Un album aérien et cinématographique comme pour son deuxième album Tohu Bohu mais dans un style très différent.

Creatures, ça évoque aussi la « création ». Chacun des morceaux de cet album est un peu une créature qui m’échappe forcément à un moment ou à un autre…Je fais le morceau, puis une fois qu’il est sur le disque, j’ai l’impression qu’il a sa propre vie. Par le biais des clips, par le biais du live où je les réinvente…(source)



Créatures est un album collaboratif où plusieurs voix s'invitent. Sur Mortelle, c'est un vrai plaisir de retrouver Etienne Daho, dont Rone avait remixé un de ses titres En surface l'an passé. Quitter la ville est un très beau morceau avec la voix de François Marry (François and the Atlas Mountains). 

Le travail graphique de l'album est sublime. Il est signé Lilly Wood

Créatures est un très beau rêve sonore qui m'a conquis.