samedi, avril 17, 2021

Le guide Philip K. Dick d' Etienne Barillier


Philip K. Dick continue de déployer son aura sur l'Avenue.

Aujourd'hui, lecture de ce guide surprenant et passionnant qui, comme un roman de Dick, semble aller dans plein de directions à la fois. Il progresse en spirale, s'éloignant et se rapprochant sans cesse de son centre.

Il faut dire qu'Etienne Barillier est fan de cet auteur depuis son adolescence et sa lecture d'Ubik. Il possède d'ailleurs son propre site dédié consultable ici. Une partie accessible depuis ce lien est d'ailleurs consacrée à ce guide qu'il publie dans la collection Helios des éditions ActuSF.

La structure de l'ouvrage est hors du commun et plutôt amusante. L'auteur semble prendre plaisir à construire un guide dans la lignée des oeuvres de Dick, c'est à dire en s'éloignant d'une narration linéaire pour lui préférer des allers et retours bienvenus.

On retrouve des respirations autour des différentes parties et notamment des séries de questions que nous pourrions nous poser, nous lecteurs de Dick. Charge à lui de nous éclairer sur tous ces points plutôt bien vus.

C'est ainsi que tandis qu' on découvre ou redécouvre l'ensemble des romans, des nouvelles et des adaptations, on va pouvoir aussi mieux comprendre la biographie et le développement créatif de Dick. La place de sa sœur jumelle décédée peu de temps après leur naissance et dont la tombe portait le nom de Philip dès les années 20 car ses parents ne pensaient pas qu'il survivrait bien longtemps. Des anecdotes et des interviews de réalisateurs d'adaptation. C'est donc un livre hybride qui surprend et dont j'ai beaucoup aimé le développement de plein de surprises, ce qui est rare pour un guide.

Un bémol cependant car certaines adaptations, filmées notamment, occupent de nombreuses pages alors que d'autres textes majeurs sont résumés en quelques lignes. C'est dommage. J'avoue que j'aurais aimé, parfois, plus de précisions sur certains textes que je n'ai pas encore lus. Cela m'aurait aidé dans mes choix futurs.

Mais que cela ne vous empêche pas de goûter au plaisir authentique et communicatif que procure cet ouvrage. 

Je pense y revenir de temps en temps pour vérifier où j'en suis de mes lectures dickiennes. Et surtout comment choisir les prochaines.

Un grand merci aux éditions ActuSF et à Babelio et son opération Masse critique pour l'envoi de ce livre.

Le guide Philip K. Dick - Etienne Barillier - collection Hélios - Editions ActuSF - 2019

samedi, avril 10, 2021

Promises - Floating Points, Pharoah Sanders & The London Symphony Orchestra

 

samedi, avril 03, 2021

L'ange sur le pont - John Cheever


Ce livre, j'en rêvais depuis des années. Mais il n'était plus édité et je l'avais loupé à sa sortie.

Que je vous dise, je suis un très grand fan de John Cheever. Ses nouvelles en particulier ont le don de me retourner.

Et j'y pense longtemps après avoir refermé les recueils. Elles vivent en moi, un peu comme les écrits de Steven Millhauser qui m'ont construit en tant que lecteur et aussi en tant qu'être humain.

J'avais tellement apprécié le film avec Burt Lancaster (alors acteur et producteur) que je cherchais la nouvelle éponyme depuis longtemps. Je l'avais lue en anglais mais je voulais en avoir un exemplaire vers lequel revenir.

Alors je l'ai commandé d'occasion sur internet et je me suis régalé au-delà de mes espérances les plus folles.

En effet, la classe moyenne américaine du milieu du vingtième siècle y est mise en lumière. Mais ce pourrait être la France des années 2020 tant son écriture est contemporaine de l'expérience humaine.

On y retrouve mêlés tour à tour l'amour, l'adultère, l'imaginaire, la mélancolie, les jardins, les rêves mais aussi les cauchemars.

Nombre de personnages habitent la mythique banlieue de Shady Hill. Comme ombragée par la possibilité du désastre imminent, chaque jour recommencé.

La vision du monde de John Cheever y apparaît terrible mais jamais totalement désabusée car elle y est teintée d'humour, d'humanité ou bien encore de fragilité.

Et c'est peut-être là qu'en réside tout le miracle.

On a presque l'impression qu'on pourrait les briser si l'on n'y prenait garde.

Précieuses pépites que celles qui sont contenues ici. Sûrement les plus belles que j'ai pu lire de cet auteur prolifique et si talentueux.

A quand la prochaine réédition?

Si vous le pouvez en tout cas foncez pour cette lecture!

L'ange sur le pont  - John Cheever - nouvelles traduites par Dominique Mainard - Le Serpent à plumes - 2001.