Accéder au contenu principal

Trois souvenirs de ma jeunesse d'Arnaud Despleschin


En 1992, la découverte d'Arnaud Desplechin m'avait bouleversé. Son film la sentinelle était une véritable bulle d'émotion. Par la suite j'avais découvert le précédent, la vie des morts sidéré par sa direction d'acteurs et sa mise en scène troublante.

Sur l'Avenue, nous avions ensuite adoré Rois et Reines (sa Bande Originale somptueuse aussi) et l'excellent Conte de Noël. Nous n'avons pas vu Comment je me suis disputé ... (ma vie sexuelle), mais qu'à cela ne tienne, on allait ici entamer le visionnage de cette préquelle, Trois souvenirs de ma jeunesse, afin de voir comment ce cinéaste de talent évoluait.

Disons-le tout de suite, c'est un pur produit Télérama. Ce n'est ni bien ni mal, mais très calibré et souvent ennuyeux. Une sorte de cinéma très français et très tiède. Loin, bien loin des fulgurances des films que nous avions tant aimés pour leur nouveauté et leurs surprises. 

Malgré tout, il faut reconnaître un casting très judicieux. Quentin Dolmaire est exceptionnel et du coup, on a très envie de découvrir sa filmographie. Les acteurs sont tous très justes, premiers comme second rôles et ils permettent de ne pas s'assoupir face à une trame bien mince quant à l'histoire du film.

Paul Dédalus, oui bon, le labyrinthe et tout, au bout d'un moment ça fatigue sacrément et ça aurait besoin d'un coup de jeune! C'est ce qui est très étrange, on a l'impression de découvrir une jeunesse totalement perçue par de vieux yeux, myopes et oublieux des étincelles profondes qui éclairent et stigmatisent la fin de l'adolescence et le début de l'âge adulte. Le contraste aurait pu être détonnant mais il n'est le plus souvent propice qu'à d'interminables et répétitives ritournelles.

Vivement le prochain car le talent est là, immense, même s'il est ici étouffé sous des atours pompeux et pédants. Gageons que ce réalisateur de génie saura aller vers plus de simplicité et d'émotion à l'avenir plutôt que vers des critiques élogieuses, c'est si dommage et il a tellement mieux à nous offrir.

Trois souvenirs de ma jeunesse - Réalisation : Arnaud Despleschin - Editeur : Blaq out - Date de sortie du DVD : 13 octobre 2015
Blaq out : son site et sa page Facebook.

ciné trafic

Merci à Ciné Trafic de nous avoir permis de découvrir ce film, grâce à l'opération dvdtrafic : "un dvd contre une critique".

Les sorties ciné de la semaine
Les prochaines sorties ciné de 2016

sdgsdgsdg

Commentaires

manU B a dit…
Au suivant donc !
From the avenue a dit…
@ManU : pour nous oui, mais poeut-être sommes nous assez sévères lorsqu'il s'agit d'un réalisateur qe l'on aime...