Il suffit d'une nuit de W. Somerset Maugham

Il suffit d'une nuit de W. Somerset Maugham

Nous sommes à Florence en 1938. Mary, une jeune anglaise trentenaire, veuve depuis peu, dispose d'un week-end pour réfléchir à la demande en mariage d'Edgar, un ami de sa famille, âgé de 24 ans de plus qu'elle, dont l'avenir dans les colonies indiennes s'avère prometteuse. C'est lors d'un dîner aux côtés d'un autre homme, Rowley, véritable coureur de jupons que tout bascule. Lors d'un terrible évènement en fin de soirée, la vie de Mary s'en voit bouleversée.

Tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce roman un cliché du roman mondain. Pourtant, c'est grâce à l'écriture si fine et si profonde de W. Somerset Maugham que ce court roman devient une vraie perle. Les dialogues sont ciselés et percutants. Et si l'intrigue peut paraître invraisemblable, on a envie d'y croire et de se laisser emporter. C'est terriblement efficace et l'on sourit à cette chute imprévue que nous a préparé l'écrivain.

Une lecture de plage qui tombait à pic ce week-end passé. Décidément, je ne me lasserais jamais de l'écriture de cet auteur. Je ne peux que vous conseillé de (re)découvrir ses nombreuses nouvelles, publiées dans la collection Pavillons poche aux éditions Robert Laffont. 

Il suffit d'une nuit - W. Somerset Maugham - traduit par A. Renaud de Saint-Geroges - Collection : La petite Vermillon - Editions La Table Ronde - (1949 / Mai 2013).

Commentaires

merci du conseil, je suis curieux de cet auteur depuis la chanson de Souchon... j'irais voir !
bonnes vacances à tous les deux au bord de la mer !
bises, à la mer aussi !
Guillome a dit…
Bonjour toi ! La première fois que j'ai entendu parler de cet écrivain, c'est dans la chanson de Souchon...c'est drôle...une vraie rencontre littéraire...à bientôt !