Dimension Trash, Rivière Blanche

Dimension Trash présentée par Artikel Unbekannt et Julien Heylbroeck Rivière Blanche

Depuis des années, nous suivons les publications de Philippe Ward, l'éditeur de Rivière Blanche. Nous apprécions sa ligne éditoriale, ses univers, sa liberté de ton et son immense ouverture d'esprit.

Les textes qu'il publie sont toujours pleins d'imagination, de surprises et ils offrent immanquablement des lectures différentes.

L'anthologie Dimension Trash est sortie il y a peu et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle tient ses promesses. En effet, sur les cendres de la défunte et mythique Collection Gore, on se propose ici d'être tout sauf politiquement correct. Et c'est totalement jouissif, même lorsque c'est écoeurant au possible et que le sang se mélange au vomi et à tous les fluides corporels imaginables (et autres).

Bon, il faut l'avouer, à moins d'être très bien accroché, je ne pense pas qu'il soit possible de lire toutes les nouvelles sans faire de pause. J'ai eu souvent besoin de reprendre mon souffle (un jour ou deux) avant de continuer ma lecture parce qu'ici quand on vous promet du trash, c'est vraiment super hard.

Par exemple, dès la première nouvelle, on est confronté à de pauvres misères de la Banlieue qui vont être fécondées par des aliens. Et ça gicle de partout, de toutes les couleurs et de toutes les odeurs. Attention, âmes sensibles s'abstenir. Vient ensuite le fils de Satan en proie à des orgies en prison. Et ce n'est qu'un mince aperçu de ce qui vous attend!

Pour vous faire une idée du contenu de Dimension Trash présentée par Artikel Unbekannt et Julien Heylbroeck et voir si tout cela peut vous plaire, une nouvelle vous est offerte ici.

Commentaires

manU B a dit…
Je crois que je vais commencer par la nouvelle pour voir si c'est fait pour moi !
joseph a dit…
J'ai eu envie de regarder massacre à la tronçonneuse (supporté en son temps par Jack Lang) mais franchement dès le générique j'ai tressailli! pourtant des morts horribles il y en a à la pelle dans les "Destination finale" mais je crois que si il n'y a oas une vie au delà de l'épisode gore, je ne suis pas preneur (à écouter le sketch de Bigard sur les films d'horreur...)
Guillome a dit…
@ManU : alors verdict ? ;-)

@Joseph : à mon avis un bon film de Douglas Sirk te conviendrait beaucoup mieux ;-)