The red rat in Hollywood de Osamu Yamamoto


En 1938, la Chambre des représentants des USA instaure une commission sur les « activités anti-américaines ». Au début de l’année 1947, cette commission décida d'enquêter sur l'influence du communisme au sein de l'industrie du cinéma. Mais c’est le FBI qui, en fait, fournissait à la commission les renseignements sur les communistes travaillant à Hollywood, redéfinissant les limites de son pouvoir, désormais exponentiel. Une liste noire fut donc établie. Seuls onze personnes parmi ces sympathisants communistes seront entendus, ceux qui sont aujourd’hui connus comme les Dix d'Hollywood. Les Dix refuseront de répondre aux questions sur leur appartenance ou non au parti communiste évoquant le 1er amendement de la constitution américaine, et déclenchant ainsi l’un des plus grand bras de fer de l’histoire américaine. (présentation de l'éditeur)
The red rat in Hollywood est une très très belle suprise ! Immersion totale. J'ai adoré les coulisses d'Hollywood et comment les scénaristes montent au créneau pour lutter contre ce qu'ils considèrent comme de la censure déguisée. C'est bien documenté et cela donne envie de (re)découvrir les films dont il est question (notamment Vacances romaines de William Wyler pour ce premier tome). Question illustration, on pourra peut-être reprocher un côté classique ou old-school, mais d'un autre côté ils collent bien à l'époque. 


Dalton Trombo, un des dix d'Hollywwod, obligé d'écrire ses scénarios sous un nom d'emprunt.

Pour l'instant j'ai lu les 4 tomes publiés et je ne suis pas déçu. En fin des tomes 2 et 4, on apprend ce qui relève de la réalité et de la fiction. C'est plutôt bien fait. L'occasion aussi pour moi de découvrir le travail des éditions Véga que je vais suivre de plus près.

Un manga qui devrait te plaire Manu!

The red rat in Hollywood - Osamu Yamamoto - Editions Véga - 2019

4 commentaires:

manU_Bouquins a dit…

Je n'ai lu que les 2 premiers pour le moment et j'adore ! C'est vraiment bien fait et ça éclaire vraiment sur cette période je trouve.

Guillome a dit…

@ManU : la suite reste convaincante. A +

joseph a dit…

natif de 1948 je sens que pour mon 71 ème je vais me payer (ou me faire offrir ) tous les tomes disponibles tant vous m'avez donné l'envie de me replonger dans cet univers du cinéma qui me fut contemporain finalement!

Guillome a dit…

@Joseph : faites vous plaisir ! N'hésitez pas à nous faire partager vos coups de coeur ! nos amitiés et un bel anniversaire en perspective!!