lundi 11 août 2014

Le bouc émissaire de Daphné Du Maurier


Dernier passage en librairie avec la ferme intention d'y trouver un livre...que je n'ai pas trouvé finalement. Mais peu importe car c'est sur ce roman que je suis tombé...par hasard...et quel heureux hasard !

Le bouc émissaire raconte l'histoire d'un homme qui lors d'une soirée va tomber sur son double. Un homme qui lui ressemble trait pour trait. Un échange d'identité qu'il na pas choisi...mais dont il accepte l'imposture...pour une vie meilleure ?

Dans sa nouvelle peau, celle d'un comte de campagne au bord de la faillite, le lecteur suit avec délectation comment cet homme dont la vie, nous décrit-on est proche de celle d'un raté, va endosser les habits d'un homme à la psychologie et au tempérament radicalement différents de sa personnalité. Les pièges qu'il évite soigneusement au départ pour faire illusion semblent fonctionner à merveille auprès des membres de la famille qu'il rencontre. A tout moment il pourrait se retirer du jeu si l'imposture risque d'être découverte. Mais l'histoire prend un virage plus tortueux et imprévisible quant il est question de soif de rédemption et de destinée.

C'est un scénario très habile que Daphné du Maurier propose à son lecteur qui imagine parfaitement ce que Alfred Hitchcock aurait pu en faire en long métrage. Au delà de l'histoire captivante, j'ai beaucoup aimé le cadre étouffant d'un château dans lequel évoluent les membres de cette famille au bord de l'implosion. Suspicion, rancœur, haine, jalousie sont au rendez-vous pour ce huit-clos suffocant.

L'auteure réussi admirablement à faire passer au lecteur une palette de sentiments variés, passant d'un extrême à l'autre à travers son personnage principal. Tous les sens sont en alerte pour ce dernier qui traque le moindre regard évocateur, la moindre pulsation de veine qui pourraient lui indiquer la marche à suivre pour incarner au mieux son double.

Un roman saisissant qui m'a happé dès les premières pages. Une très belle écriture qui n'a pas perdu une ride (le roman fut écrit en 1957) pour une histoire envoutante. 

Je suis plus que ravi d'avoir découvert l'auteur du célèbre Rebecca dont je connaissais l'adaptation cinématographique d'Hitchcock.

Je vous invite à découvrir ce que pense Manu du prochain livre qui m'attend : Rebecca.  



  

6 commentaires:

joe a dit…

Not to be too off-topic, but is your header-pic an Australian beach?

manU B a dit…

Punaise, je dois bien reconnaitre que tu donnes sacrément envie de le lire ce bouquin !
Il va vraiment falloir que je le lise.
Merci pour le lien. :)

Camille Fromtheavenue a dit…

ManU : je ne doute pas un instant que tu puisses aimer ce roman là ! C'est toujours un plaisir de partager des liens :)

Fabien MORISSET a dit…

Joe : The pic is from Leroy Granis so the beach should be around LA in the 70s (time you cherish don't you?). Thanks for your great 70s picks!!!

Jérôme a dit…

Rebecca est aussi dans ma pal. J'avais tellement aimé "Ma cousine Rachel" que je ne devrais pas être déçu.

Camille Fromtheavenue a dit…

bon bah du coup, moi je rajoute dans ma PAL "Ma cousine Rachel" ^^