jeudi, janvier 26, 2012

Sherlock Holmes, jeu d'ombres


Ravi d'avoir assisté mardi soir à l'avant-première du second volet de Sherlock Holmes ! Un film à la hauteur du premier. N'est-ce pas Mathilde ?

L'histoire : Sherlock Holmes a toujours été l'homme le plus intelligent de tous... jusqu'à ce jour. Il y a un nouveau génie criminel ( le Professeur Moriarty ) non seulement il est l'égal de Holmes sur le plan intellectuel, mais sa capacité à faire du mal, associée à une absence complète de conscience, peut de fait lui donner un avantage par rapport au célèbre détective.

Le personnage créé par Sir Arthur Conan Doyle est bel et bien le héros britannique par excellence. Remis au goût du jour en 2009, aussi bien au cinéma grâce à Guy Ritchie qu'à la télévision avec la série Sherlock, le détective de Baker Street fait plus que jamais l'actualité avec Sherlock Holmes - jeu d'ombres. Une suite plongeant directement au coeur d'une machination internationale mise en place par le Professeur Moriarty, génie du mal cette fois à visage découvert. Si vous avez aimé le premier long-métrage avec le duo Robert Downey Jr / Jude Law, vous aimerez certainement le deuxième opus, sans véritable surprise.

Ce jeu d'ombres met un certain temps à se dévoiler totalement, heureusement pour le suspens. Entre deux bavardages, les scènes d'action se succèdent avec ralentis appuyés et micro visions détaillées. Au coeur du film, il y a surtout cette relation unique entre Sherlock et Watson, à laquelle les deux acteurs principaux rendent justice par leur complémentarité et leur sens du tempo. La meilleure séquence reste d'ailleurs ce jeu du chat et de la souris dans un train où Sherlock Holmes sauve la vie de son compère en éjectant - au sens propre -sa femme du champ d'action. La cadence infernale de leurs échanges est un pur plaisir pour le spectateur. Pourtant, les dialogues et les situations prêtent plus à sourire qu'à rire.(source)

Une B.O. signée Zimmer : Le célèbre compositeur allemand Hans Zimmer ( La Ligne rouge, Gladiator, Inception ), qui avait signé la bande originale du premier opus, est de retour avec Sherlock Holmes 2 : Jeu d'ombres. En plus de reprendre le thème d'origine, le compositeur a écrit une nouvelle musique pour le personnage de Moriarty ( Jared Harris ), tout en souhaitant rendre hommage à la culture tzigane de Sim ( Noomi Rapace ). Il s’est ainsi rendu dans des campements de gitans en Slovaquie, où il a été frappé par le sens musical aigu de ces gens. (source)

Aucun commentaire: