Derniers verres de Andrew McGahan

Derniers verres de Andrew McGahan actes noirs actes sud

Déjà plus d'un an...c' était la couverture qui m'avait intriguée....Et après la lecture de Millénium, j'avais envie de découvrir d'autres titres dans la collection "Actes noirs" des éditions Actes Sud.

Après la "grande enquête" qui a fait table rase sur un grand scandale dans l’état du Queensland, George est un des rares a n’être pas allé en prison. Il vit reculé depuis 10 ans dans une petite ville et a trouvé un job de journaliste dans le petit journal local. Jusqu’au jour où l’on retrouvé Charlie, son meilleur ami assassiné dans cette ville. Son meilleur ami mais aussi ancien associé. George se retrouve malgré lui à rechercher le meurtrier de Charlie et croisera beaucoup d’anciens de la bande qui se font tour à tour tuer après son passage.

L’intrigue est plutôt classique dans le sens où le passé ressurgit à chacune des rencontres que George va faire en retournant à Brisbane,ville du drame. Les flash-back sont nombreux mais entremêlés ainsi le lecteur reconstitue les pièces du puzzle. On est littéralement plongé dans un univers alcoolique sans retenue qui pour les protagonistes de l’époque était un véritable style de vie. Les ravages de l’alcool sont terriblement bien décrits et stupéfiants. George qui a présent ne boit plus est au bord du précipice et la replongée est imminente. Une replongée synonyme de descente aux enfers. On comprend que George était peut-être l’un des seuls de la bande à ne pas comprendre tous les tenants et aboutissements des affaires dans lesquelles il avait mis les pieds du fait de son alcoolisme. D’où la difficultés pour lui de remonter le temps et de comprendre 10 ans près les véritables enjeux de l’affaire qui avait éclatée au grand jour. 

Même si les remontées dans le temps sont parfois trop longues, on a envie, tout comme George de comprendre ce qui s’est véritablement passé, d’être en paix avec un passé sombre.

avis du blog "Le vent sombre"

Pour revenir à la couverture de ce bouquin, elle m'a permis de découvrir son auteur, l'artiste Suart Luke Gatherer. 


Aucun commentaire: