Luz ou le temps sauvage de Elsa Osorio


Luz ou le temps sauvage de Elsa Osorio

Ce week-end, j'ai vu en librairie un roman qui vient de paraître en poche : Luz ou le temps sauvage de Elsa Osorio, initialement publié chez Anne-Marie Métailié en 2000. Je l'avais lu il y a quelques années et il me reste encore en mémoire. Il est des romans que l'on ne peut oublier. Celui-ci en fait partie. Pour tous ceux qui s'intéresse à la période de la dictature en Argentine des années 70.

Le résumé de l'éditeur :
C'est en mettant son enfant au monde que Luz éprouve ses premiers doutes sur ses origines. Comme tant d'enfants argentins nés de détenues politiques, elle a été donnée à une famille liée à la répression. Entre sa mère qui ne sait rien, son grand-père méprisant et son père rongé de remords qui mourra dans des circonstances troubles, les indices s'avèrent minces. Luz entame une recherche longue et acharnée, qui la mènera de l'autre côté de l'océan. Grâce à l'aide de la compagne d'un tortionnaire, qui avait juré de protéger l'enfant de la prisonnière, sa quête la conduira peut-être à celui qui ne l'a jamais recherchée. Racontée sans complaisance, cette bouleversante histoire est aussi celle d'une femme qui, en partant à la quête de son passé, croise les démons qui ont déchiré son pays.   
  
Pour accompagner cette lecture, un film me vient tout de suite à l'esprit : La jeune fille et la mort de Roman Polanski (1994)

Fin du xxème siècle, dans un pays d'Amérique du Sud qui vit encore le traumatisme d'une dictature récente, le président de la jeune démocratie a décidé de mettre en place une commission d'enquête sur les crimes passés, qui devrait être présidé par un avocat célèbre : Gerardo Escobar. Le soir de cette nomination, l'avocat crève un pneu en rentrant chez lui. Un voisin, le docteur Roberto Miranda, vient à son secours et le ramène chez lui, où sa femme l'attend. Celle-ci, Paulina Escobar, torturée par la police secrète de l'ancien régime croit reconnaitre dans la voix de Roberto Miranda celle d'un de ses bourreaux.(source : wikipédia)


 

Aucun commentaire: