jeudi, mars 26, 2020

Animal Crossing New Horizons, Nintendo Switch



En 2004, quand nous avons commencé à jouer ensemble sur Gamecube à Animal Crossing Population Growing, nous ne nous doutions pas de ce que cette licence allait devenir. C'était bien longtemps avant que nous n'emménagions sur l'Avenue qui allait abriter les centaines d'heures d'Animal Crossing New Leaf (depuis 2013) et du spin-off Happy Home Designer (2015).


Au fur et à mesure des années, ce monde d'animaux anthropomorphes est devenu un refuge protecteur, comme un cocon. Les relations y sont pacifiques, drôles, sympathiques et durent le temps qu'on veut. Dix minutes, une heure, une vie. Le monde qui y est proposé évolue en temps réel, il se passe donc toujours quelque chose, la nuit, le jour, le matin ou l'après midi. 

Il n'y à rien à faire qui soit obligatoire et il y a toujours quelque chose d'incroyable à admirer. En cela, cette expérience est très proche de la méditation. Parfois, je prends plaisir à poser la Nintendo Switch sur son pied et je profite du spectacle, des émotions des habitants, de leurs déambulations, du calme en somme que procure ce jeu vidéo hors norme. 


Alors oui, on peut cueillir des fruits, pêcher, attraper des insectes, dénicher des fossiles, réussir de mini objectifs ou de plus grands pour avoir des Nook Miles. Ces derniers viennent ici s'ajouter aux clochettes comme deuxième monnaie du jeu.

On peut ensuite fabriquer des objets, en acheter d'autres, décorer, s'habiller, célébrer, se promener entre les arbres et entendre le son de la mer sur notre île de moins ne moins déserte et voir le vent remuer les feuilles. 

Dans cet opus, j'adore ramasser du bambou, je trouve qu'ils sont particulièrement somptueux. J'aime aussi beaucoup les excursions entre amis (grâce au Nintendo Switch Online et son application pour mobiles) et celles vers des îles éphémères toujours différentes.

La première semaine de jeu arrive ce soir à minuit et je ferai un voeu ou plusieurs face aux étoiles filantes magnifiques pour que ce jeu continue d'apaiser un monde qui en a tant besoin.


Nos articles sur Animal Crossing sont ici.



Aucun commentaire: