samedi, février 20, 2010

Park life de Yoshida Shuichi

Park life de Yoshida Shuichi picquier

Laissez vous bercer par ces petits riens du quotidien, ces instants de vie. Un petit moment de délice. Il ne se passe pas grand chose, mais où l’on savoure, comme les personnages de ce court roman, les moments passés dans ce parc, petite bulle d’air dans la ville en ébullition permanente. Une fois le livre refermé, on ouvre les yeux en toute sérénité, reposé, apaisé.

A noter que ce roman vient de sortir en poche en janvier !

Le mot de l'éditeur
Ce petit roman est une bouffée d’air pur dans la vie affairée et raisonnable des citoyens du XXIe siècle que nous sommes. Un air venu du parc de Hibiya à Tôkyô, où l’on pénètre sur les pas d’un jeune employé légèrement excentrique, et soudain « l’exhalaison de terre et d’herbe vous chatouille les narines ». Là, il croise une triathlonienne consommatrice de bains moussants, rencontre un vieil homme qui fait voler un capricieux aérostat rouge, rêve, médite, s’exerce à chambouler la perspective pour voir le monde autrement. Il arrive que s’y nouent des idylles, à peine plus tangibles que le bruissement des pigeons qui s’envolent. Ce récit a le charme des parenthèses qui s’ouvrent parfois dans la vie pour laisser entrer l’enchantement, comme un léger vertige de déraison. La ville n’est pas loin, les buildings cernent l’horizon, mais dans cet espace clos et protégé, se jouent les menues aventures qui donnent son goût unique à l’existence, la petite musique d’un grand parc au cœur d’une immense capitale.
Park Life a été couronné en 2002 du prix Akutagawa, le Goncourt japonais.

Aucun commentaire: