1.12.16

Le verger de marbre d'Alex Taylor

Le verger de marbre - Alex Taylor - traduit de l'américain par Anatole Pons - Collection néonoir - Editions Gallmeister - 2016

Après Aquarium de David Vann, j'ai enchaîné avec ce roman noir publié dans la très bonne collection Néonoir des éditions Gallmeister. Et une fois de plus, oooh surprise...je me suis régalé ! Mais vraiment régalé !

Déjà c'est très très bien écrit, et j'ai accroché direct au style et à l'histoire.

Une chasse à l'homme aux confins d'une campagne hostile et d'une Amérique profonde...Je n'en dit pas plus, ce n'est pas bien important finalement. L'intrigue est déjà vu mais très bien revisitée, avec une originalité qui m'a convaincu.

Les personnages sont de gros bouseux qui n'y vont pas quatre chemin quand il s'agit de passer à l'action et de cogner. Ils sont incroyablement humains et inhumains, avec leurs faiblesses, bassesses, contradictions, fatalisme et j'en passe....Ajoutez de bons gros secrets de famille et Alex Taylor fait le bonheur des amateurs du genre.

Mais attention, au-delà du côté bourrin de certaines scènes, la plume d'Alex Taylor est tout en subtilité, poétique même et c'est ce qui ne gâche rien évidemment dans la description des paysages ou des ressentis des personnages.

Un premier roman revigorant, aux allures de tragédie et d'une grande intensité. 

Je ne peux que vous le conseiller comme tant d'autres lecteurs qui ont aussi beaucoup aimé : Nyctalopes, Passion polar, Encore du noir et d'autres

J'ai lu ce roman dans le cadre du Challenge Gallmeister 10 ans.

Le verger de marbre - Alex Taylor - traduit de l'américain par Anatole Pons - Collection néonoir - Editions Gallmeister - 2016

Protégeons nous !


La nouvelle campagne de prévention contre le sida fait malheureusement polémique....en ces temps obscurs, luttons ensemble contre toute forme d'homophobie !

Des hommes qui s’enlacent, un message simple qui parle de prévention diversifiée pour le VIH et les IST , la campagne de Santé publique France pour le ministère de la santé et des affaires sociales se découvre un peu partout en France et sur internet depuis quelques jours. Malgré des visuels très "soft", elle s'est pourtant attiré les foudres des conservateurs et des catholiques traditionalistes.(source)

A lire aussi sur Têtu.

http://www.aides.org/
https://www.sida-info-service.org/

26.11.16

Hergé, à l'ombre de Tintin de Hugues Nancy

Hergé, à l'ombre de Tintin de Hugues Nancy arte éditions
A l'occasion de l'exposition consacré à Hergé au Grand Palais à Paris, les éditions Moulinsart, Arte et RMN Grand Palais ont sorti en dvd un documentaire-reportage autour de son oeuvre.

Pour les grands tintinophiles que nous sommes sur l'Avenue, ce film signé Hugues Nancy est une véritable réussite. 

Ce documentaire fait la part belle aux archives soulignant le travail incroyable et titanesque du dessinateur, ses trouvailles, ses coups de génie, son talent tout simplement. Philippe Godin et d'autres spécialistes d'Hergé sont interviewés tout au long du reportage. Ils nous éclairent de manière fluide et agréable sur son parcours, son oeuvre complexe, profonde qui continue à émerveiller les anciennes et nouvelles générations de lecteurs dans le monde entier.

Le film dure 1h25 et on ne voit pas le temps passé. Du travail de graphiste dans les années 20 à la genèse de la création du personnage de Tintin en passant par toutes ses aventures. Chaque album de Tintin est présenté (sont évoqués rapidement ses autres séries : Quick et Flupke, Jo, Zette et Jocko) et replacé dans le contexte historique et politique de l'époque. Ce qui amène les commentateurs à parler de la polémique de certains albums (Tintin au Congo, L'étoile mystérieuse) et d'expliquer par exemple les choix d'Hergé de publier dans Le Soir durant l'Occupation (ce qu'on lui reprochera pendant longtemps).

Dès la fin des années 40, la vie privé du dessinateur (dépression, vie amoureuse notamment) aura une influence évidente dans l'élaboration des aventures du jeune reporteur (Les 7 boules de cristal par exemple ou bien plus tard Tintin au Tibet). Tous les personnages qui gravitent autour de Tintin, sa "grande famille" sont bien sûr mentionnés mais de manière survolé (on regrettera peut-être que l'accent n'est pas été mis sur le seul personnage féminin de la série, La Castafiore).

Le document met en lumière l'amour d'Hergé pour l'art abstrait dont il collectionne certaines oeuvres dans les années 70. Ses essais de peinture en tant qu'artiste dans se domaine ne sont pas à la hauteur selon lui. Il réalise que peindre est le travail de toute une vie. Sa vie à lui, c'est Tintin.

La fameuse ligne claire, terme qui apparaît dans les années 1970 pour évoquer la "marque de fabrique" du dessinateur est expliqué en détail. Un des compléments du dvd est d'ailleurs proposé : Le secret de la ligne claire datant de 1995.

Ce film se veut avant tout très grand public et ravira on l'espère aussi les tintinophiles exigents. 




Le film est sorti chez Arte Editions le 19 octobre 2016.
Arte Editions : sa page facebook et son site.

les meilleurs dessins animés à voir sont par ici



Merci à Ciné Trafic de nous avoir permis de découvrir ce film, grâce à l'opération dvdtrafic : "un dvd contre une critique".
 
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...