Articles

Carpenter Brut - Trilogy

Image
Bienvenue dans une véritable bande originale de film de série B en hommage à John Carpenter et à son cinéma d'horreur et de science-fiction. Ce triple album regroupe les 3 E.P. de l'artiste. De l'énergie brute alliant les synthétiseurs des années 80 à une ambiance électro-dark. Puissant.





Par le vent pleuré de Ron Rash

Image
Dans une petite ville paisible au cœur des Appalaches, la rivière vient de déposer sur la grève une poignée d'ossements, ayant appartenu à une jeune femme. Elle s'appelait Ligeia, et personne n'avait plus entendu parler d'elle depuis un demi-siècle.
1969 : le summer of love. Ligeia débarque de Floride avec l'insouciance et la sensualité de sa jeunesse, avide de plaisirs et de liberté. C'est l'époque des communautés hippies, du Vietnam, de la drogue, du sexe et du Grateful Dead. Deux frères, Bill et Eugene, qui vivent bien loin de ces révolutions, sous la coupe d'un grand-père tyrannique et conservateur, vont se laisser séduire par Ligeia la sirène et emporter dans le tourbillon des tentations. Le temps d'une saison, la jeune fille bouleversera de fond en comble leur relation, leur vision du monde, et scellera à jamais leur destin – avant de disparaître aussi subitement qu'elle était apparue.(Présentation éditeur)
Parmi les romans de la rentrée lit…

Danielle Darrieux

Image

Equus de Sidney Lumet

Image
Martin Dysart, un psychanalyste renommé, accepte de prendre en charge le jeune Alan Strang qui, sous un accès de folie, a crevé les yeux de six chevaux de l'écurie dans laquelle il travaillait. Rapidement l'esprit torturé du jeune homme bouscule le médecin qui commence à douter de lui, de son métier, de sa vie et de son âme. 



Sidney Lumet était jusqu'à ce film, un inconnu pour nous ou presque. Adapté d'une pièce de théâtre par Peter Shaffer, Equus fascine le téléspectateur qui à la fin du film est bouleversé devant tant de justesse, de profondeur et de talent. 


Comme le rappelle un des excellents suppléments du blu-ray, Sidney Lumet est un cinéaste du doute. Dès le départ du film, Richard Burton (dans un rôle époustouflant) s'adresse au téléspectateur et lui assène ses incertitudes.On ne sait pas alors si le film se bornera à présenter la seule vision du thérapeute ou celle du malade. Et si c'était finalement les deux? Voire plus. Finalement Lumet a toujours un l…

Nos âmes la nuit - Kent Haruf

Image
Dans la petite ville de Holt, Colorado, Addie, une septuagénaire veuve depuis des décennies, fait une étrange proposition à son voisin, Louis, également veuf : voudrait-il bien passer de temps à autre la nuit avec elle, simplement pour parler, se tenir compagnie ? La solitude est parfois si dure...(présentation de l'éditeur)

Aaaaah! Qu'il fait du bien ce roman! Je suis ravi d'avoir découvert cet écrivain avec cette histoire pleine de vitalité. 

Est-il possible de vivre une nouvelle histoire d'amour à plus de soixante dix ans ? 

Deux solitudes se rencontrent et vivent au grand jour une belle histoire d'amour au delà des conventions. Un texte plein d'émotions sur l'envie de partager les choses simples de la vie et d'être heureux. L'écriture de Kent Haruf est simple et délicate. 

J'ai eu envie de continuer avec un autre roman, très différent et beaucoup plus sombre, Le chant des plaines publié dans la collection Pavillons poche que nous apprécions part…

La science du coeur de Pierre Lapointe

Image
Coup de coeur instantané pour ce nouvel album du québécois Pierre Lapointe sorti le 06 octobre dernier. 

Nous l'avions seulement découvert en 2014 avec son album Paris Tristesse (dont la sublime chanson Je déteste ma vie) qui reprenait au piano les succès de ses précédents albums retraçant 10 ans de carrière.

Comme le préconise l'artiste dans le livret de son album, laissez de côté les réseaux sociaux et autres préoccupations pour vous immerger pendant 37 minutes dans l'univers de ses 11 nouvelles chansons. Des textes travaillés, ciselés, profonds sur une musique qui nous a touchée de plein fouet. 

Merci Pierre!!!

Deux titres de l'album à découvrir en vidéo ici.

Exécutions à Victory de S. Craig Zahler

Image
Après avoir provoqué, par mégarde le suicide d'un client (un premier chapitre décoiffant), le flic Jules Bettinger est muté avec sa famille dans une ville pourrie du Missourri, où ça craint à mort. 
Le nom de la ville, c’est Victory. (Bettinger ricana.) Pense au pire bidonville que tu aies jamais vu, chie dessus pendant quarante ans et tu auras une idée de ce à quoi ça ressemble.
Une fois sur place, il doit faire équipe avec Dominic Williams qui vient d'être rétrogradé pour avoir tabasser un criminel. Bettinger plutôt intègre mais noir (une couleur trop foncée aux yeux de ses collègues) va avoir du mal à faire confiance à ses coéquipiers dont la plupart semblent corrompus. Rapidement, des morts côtoient les nombreux pigeons qui meurent sur les trottoirs crasseux et dangereux de Victory. Mais ce sont des flics et non des criminels...

Autant vous dire que pour rien au monde je mettrais les pieds dans cette ville glauque et misérable. Dans ce roman, ça ne rigole pas et dès le début,…

Bondrée de Andrée A. Michaud

Image
À l'été 67, une jeune fille disparaît dans les épaisses forêts entourant Boundary Pond, un lac des confins du Québec rebaptisé Bondrée par un trappeur mort depuis longtemps. Elle est retrouvée morte. On veut croire à un accident, lorsqu'une deuxième adolescente disparaît à son tour... (présentation de l'éditeur).

Il avait failli passer à la trappe au vu de ma pile à lire bien trop haute à mon goût, mais j'ai enfin pris le temps de lire ce roman et j'ai bien fait. 

Andrée A. Michaud a une sacrée écriture : belle, fine et poétique. Elle invente presque une langue en mélangeant le québécois, le français et l'anglais comme si ça allait de soi. C'est assez remarquable et très réussi même si au départ ça peut dérouter. Une écriture qui m'a beaucoup plu et qui fait toute la saveur de ce roman policier.

L'histoire nous est à la fois racontée par une jeune fille de douze ans, Andrée, qui assiste de près et de loin à l'enquête, espionnant les faits et gestes…

Goat mountain de David Vann

Image
Comme chaque année, un jeune adolescent de onze ans part à la chasse avec son père, l'ami de celui-ci et son grand-père dans une réserve de deux cent cinquante hectares. Mais cet automne 1978 est bien différent des précédents car pour la première fois de sa vie, le jeune garçon va avoir le droit et l'honneur de se servir de son fusil et de chasser son premier cerf. 
Ce que nous voulions, c’était courir ainsi, pourchasser notre proie. C’était l’intérêt. Ce qui nous poussait à courir, c’était la joie et la promesse de tuer. 
Tuer est son seul objectif, découvrir ce bonheur là.
Il n’existait pas de joie plus totale et plus immédiate que celle de tuer. Même la simple idée de tuer était meilleure que n’importe quoi d’autre. 
A leur arrivée sur place, ces hommes observent par la lunette de leur fusil un braconnier. C'est alors que l'irréparable se produit lorsque le fils à son tour regarde et aussitôt presse la détente de son arme.
Un scénario inenvisageable pour un père, celui d…

Désolations de David Vann

Image
Sur les rives d’un lac glaciaire au cœur de la péninsule de Kenai, en Alaska, Irene et Gary ont construit leur vie, élevé deux enfants aujourd’hui adultes. Mais après trente années d’une vie sans éclat, Gary est déterminé à bâtir sur un îlot désolé la cabane dont il a toujours rêvé. Irene se résout à l’accompagner en dépit des inexplicables maux de tête qui l’assaillent et ne lui laissent aucun répit. Entraînée malgré elle dans l’obsession de son mari, elle le voit peu à peu s’enliser dans ce projet démesuré. (présentation éditeur)
Les premières pages commencent directement par la construction de cette cabane sous une forte tempête sur Caribou island. Le décor est planté, l'ambiance aussi. L'auteur ne se contente pas de rester sur l'île mais s'attarde sur plusieurs histoires, celles de la fille d'Irène et de Gary, Rhoda et celle de son mari, Jim.
La lecture de ce roman devient vite oppressante. J'y ai retrouvé le même sentiment que j'avais éprouvé à la lect…