lundi 21 juillet 2014

L'amitié

3 commentaires:

Aujourd'hui, un billet un peu spécial et personnel. Spécial dédicace à tous nos amis pour nous avoir fait rêver ce week-end !

Parmi vos nombreuses marques d'affections...nous avons retenu ces quelques mots de Jean-Louis Bory : Deux êtres se rencontrent et une musique s'élève. C'est cette musique là qui compte

Une seule "note" à ajouter : Que cette musique dure longtemps...longtemps...

 

lundi 14 juillet 2014

The People's people vs DJ Shadow

Aucun commentaire:


Dans les années 90, DJ Shadow, à ses débuts, samplait ce magnifique titre dans What does your soul look like (part 4) (entendu à 2 minutes et 24 secondes). 

Merci à whosampled.com pour la découverte. Un conseil : ne vous avisez pas d'y jeter un coup d'oeil, sinon c'est fini, vous allez y passer une partie de l'été!

dimanche 13 juillet 2014

Un témoin dans la ville - Edouard Molinaro

1 commentaire:
Film sorti en Blu ray le 04 juin 2014

Grands admirateurs d'Ascenseur pour l'échafaud que nous sommes, nous avons découvert ce soir une autre perle noire du cinéma français qui n'a rien a envier au film noir américain. 

Pierre Verdier assassine sa maitresse Jeanne Ancelin en la jetant d'un train en marche. Il réussit à obtenir un non lieu de la Justice sans convaincre personne de son innocence, surtout pas le mari de Jeanne qui décide de se venger. Un soir, il tend un piège à Verdier dans sa demeure et le tue, maquillant la scène en un suicide. Mais en sortant, il est vu de Lambert, un radio taxi qu'avait appelé Verdier. L'existence d'un témoin va hanter Ancelin, qui le pourchasse sans relâche...


Un témoin dans la ville est un des plus beaux films noirs du cinéma français, l'un des plus tragiques aussi. Une vision quasi onirique, implacable, du funeste destin d'un homme seul face au monde qui a vu sa vie se détruire malgré lui. Ce sera l'impulsion d'une longue et formidable carrière pour Lino Ventura, et le premier grand film de Molinaro. 


 

Un témoin dans la ville s'approprie les codes du polar français de l'époque : la musique jazzy, notamment utilisée par Louis Malle dans Ascenseur pour l'échafaud, et le cadre parisien, décor classique de l'intrigue policière. A ces repères classiques, il donne une touche documentaire en décrivant précisément la ville, ses rues, son métro, ses voitures, à l'image de ce que feront presque simultanément les figures les plus connues de la Nouvelle Vague.  

samedi 12 juillet 2014

vendredi 11 juillet 2014

Yann Andréa Steiner n'est plus, mais il restera éternellement "L'Homme Atlantique"

2 commentaires:
"Je voudrais parler de ça: ces seize années entre l'été 80 et le 3 mars 1996. Ces années vécues avec elle. Je dis elle. J'ai toujours une difficulté à dire le mot."

Ainsi parlait Yann Andrea qui vient de disparaître. Pour le centième anniversaire de la naissance de celle qu'il avait tant aimée, Marguerite Duras. Ces années aussi pendant lesquelles j'ai découvert son oeuvre à elle donc et comment la vie en a été changée pour toujours. RIP Yann Andrea. Et merci d'avoir insufflé tant d'énergie créatrice dans la vie de cette femme, de cette visionnaire de génie, de cette idole infinie, pendant ces années-là.





dimanche 6 juillet 2014

Sur la route - Kérouac - pièce radiophonique

2 commentaires:
Jack Kérouac à l'automne 1953, photographié
sur les docks de Staten Island à New York
Durant l'été 2012, France Culture diffusait pendant une semaine une adaptation de Sur la route en pièce radiophonique (+ d'infos). Une très belle occasion de (re)découvrir le roman autrement.